17 février 2011 0

BNPas de panique, on n’a pas coulé 2010 !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques françaises

Quand on analyse les comptes d’une banque, une règle d’or s’impose : il ne faut jamais faire confiance aux déclarations des dirigeants et toujours vérifier soigneusement les chiffres critiques…

BNP vient de publier ses comptes de 2010 : la situation s’améliore avec un endettement µ qui diminue un peu (avec les chiffres officiels !) par rapport aux années précédentes

Tableau 1

BNPBNPP20082009 S22010
Total dettes2 022,31 988,21 923,5
Capitaux propres53,269,574,6
µ publié38,028,625,8
Tier d'origine2,63,53,9

Ce tableau 1 se lit de la façon suivante : fin 2010, le total des dettes se montait à 1 923,5 milliards d’euros, soit 25,8 fois le montant des capitaux propres qui s’élevaient à 74,6 milliards d’euros et qui représentaient 3,9 % du total des dettes.

Les ratios de BNP étaient donc totalement hors normes car µ doit être inférieur à 10 ou autre formulation : le ratio Tier doit être supérieur à 10 % selon Bâle III.

Oui, mais la réalité est pire encore, car, comme je l’ai écrit dans des articles antérieurs, BNP comptabilise les actions de préférence et les titres super subordonnés dans les capitaux propres alors que ce sont en réalité des dettes,

BNP200820092010
Titres super Surbordonnés10,5218,0458,029
Actions de préférence2,3302,3301,892
Total12,85110,3759,921
Capitaux propres réels40,37759,12664,711

(chiffres en milliards d’euros)

Ces informations se trouvent page 8 dans les Etats financiers consolidés non audités et non dans les notes comme précédemment !

Sur cette base, l’endettement réel est bien supérieur à ce qui est publié officiellement :

Tableau 3

BNP200820092010
Total dettes2 035,21 998,61 933,4
Capitaux propres réels40,459,164,7
µ réel50,433,829,9
Tier d’origine réel2,03,03,3

La situation de BNP était catastrophique fin 2008, au plus fort des turbulences financières.

Le redressement par la suite est spectaculaire, grâce en particulier à l’absorption de Fortis. Nos amis belges de Work For All doivent être contents : l’argent qu’ils ont perdu ne l’a pas été pour tout le monde !

Cependant, l’endettement de BNP est encore largement hors normes.

Les 3 big banks des Etats-Unis font peur aux 300 millions d’Américains car elles sont too big to fail avec des dettes de l’ordre de 1 000 milliards de dollars, car ils savent qu’ils sont les prêteurs en dernier ressort, mais elles respectent les règles prudentielles d’endettement (Bâle III).

Les 64 millions de Français font confiance à leurs Gos banques qui ne les respectent pas.

BNP est la plus grande banque du monde par le montant de ses dettes qui est supérieur au PIB annuel de la France ! Les Français sont inconscients.

A ma connaissance, je suis encore le seul à traiter de ce problème en France et en français…

Cliquer ici pour lire le rapport annuel 2010 de BNP.

Cliquer ici pour lire un de mes articles antérieur sur BNP.

Mots-clés: , , , , ,

Aucun commentaire pour l'instant.

Commenter