2 mai 2011 4

PMI et croissance

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

L’indice PMI manufacturier est un excellent indicateur mensuel de l’activité économique qui reste exceptionnellement élevée aux Etats-Unis : supérieur à 60 depuis 4 mois. Elle entraine celle des autres pays, dont la France, mais à un niveau inférieur à cause des pesanteurs antilibérales,
Graphique 1 :

Cliquer sur les graphiques pour les agrandir.

Le PMI manufacturier a rarement été supérieur à sa bande normale des 50-60,
Graphique 2 :


Ce bon vieux Greenspan a raison de se féliciter de son action à la tête de la Fed : sous sa présidence, le PMI a souvent été dans le vert, c’est-à-dire dans sa bande normale des 50-60..

La hausse de l’euro par rapport au dollar semble peu pénaliser les entreprises industrielles de la zone euro mais elle est létale pour la balance commerciale de ces cochons de pays du Club Med.
Elle a pour but d’éviter la fuite des capitaux vers les Etats-Unis, ce qui ferait éclater l’euro système et tomber les big banks sous-capitalisées (cf. ce qui s’est passé lors de la première semaine de janvier).

Un euro à 1,50 US$ n’est pas tenable et il ne peut plus monter plus haut alors que les cours des actions américaines ont un potentiel de hausse encore élevé : elles sont sous évaluées de 20 % environ d’après mes analyses des derniers résultats des sociétés du Dow Jones I.A. et les perspectives pour le 2° trimestre sont excellentes.

Ça ne peut pas durer éternellement a dit le bombardier furtif B-2…

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , ,

4 réponses à “PMI et croissance”

  1. bertrand dit :

    si votre pmi = votre pib , laissez moi rire , donnez l’argent à 0% et employez les gens à faire des trous et les reboucher = votre pmi est bon.
    Moi ce qui m’intéresse c’est les commandes dans l’industrie , le reste c’est du pipeau.

  2. Nam dit :

    Pour le moment le bombardier furtif continue sur sa lignée ultra-accomodante… jusqu’a juin et la fin du QE2 ??

  3. ratel dit :

    Bonjour.Les excellents résultats des entreprises us,surtout les multinationales,s’expliquent par la politique du $ faible.Le $ s’est considérablement affaibli par rapport à toutes les autres monnaies du globe.Le dollar faible est dû aux taux d’intérêts faibles,aux déficits records,un marché du travail mou et à un ralentissement du pib sur fond d’inflation élevé.De plus,le ratio dette/pib est de 100% et la Chine devrait dépasser les états unis en 2016 et non 2025.Malgré une forte inflation réelle,la fed ne peut pas augmenter les taux sous peine de punir les banques,les contribuables et l’immobilier.De plus,la fed a dit qu’elle allait continuer la QE mais les taux longs remontent quand même.Elle a aussi dit qu’il n’y aurait pas d’augmentation des taux aux 2 prochaines réunions alors que les autres BC remonteront les leurs.Tout ceci est bon pour la bourse mais sur le moyen comment voyez vous ce puzzle se mettre en place,ou quelles sont les limites des déficits,QE,baisse du $ ?vaste question ! merci

Commenter