28 juin 2011 8

€ crise : dominos Portugal, Espagne…

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

L’écart entre les rendements des bons à 10 ans du Portugal et de l’Allemagne a augmenté à partir du moment où Moody’s a dégradé sa note (le 16 mars) et il a bondit à partir du 9 juin après le refus de la BCE d’accepter des junk bonds en pension (en garantie de ses prêts illimités accordés à des conditions très avantageuses aux banques grecques) et le lancement des plans dits de sauvetage de la Grèce qui ne font qu’accentuer ses problèmes fondamentaux,
Graphique 1 :

Une fois de plus, on constate que les marchés, c’est-à-dire les gros investisseurs, ne se basent pas sur les fondamentaux mais sur les décisions des agences qui sont prévisibles par l’analyse (monétariste) de ces fondamentaux, ce qui alimente la spéculation gagnante

Les marchés intègrent depuis la mi-mars et surtout depuis le 9 juin la chute des premiers dominos euro-zonards : la Grèce, le Portugal, et ensuite l’Espagne qui a une exposition de l’ordre de 80 milliards d’euros vis-à-vis du Portugal,
Graphique 2 :

L’€ crise a des répercussions aux Etats-Unis mais limitées : l’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans reste encore dans la zone haute prédisant le maintien de la croissance du PIB réel à son potentiel optimal,
Graphique 3 :

Les dominos euro-zonards sont de plus en plus instables, proches de la chute finale…

Mots-clés: , , , , , , , , , , ,

8 réponses à “€ crise : dominos Portugal, Espagne…”

  1. Pascal Nexus dit :

    Petite erreur sur le grqphique 3, ce n’est pas le US 10Y-2Y.

  2. BA dit :

    50 milliards d’euros d’avoirs immobiliers toxiques découverts en Espagne.
    La découverte, en Espagne, d’avoirs immobilers toxiques d’une valeur de 50 milliards d’euros inquiète sérieusement les autorités européennes.
    Selon les révélations du site espagnol d’informations « El Confidential », le secteur financier espagnol détiendrait pour 50 milliards d’euros d’actifs immobiliers problématiques et « non reconnus ».
    Découverte lors des « stress tests » des banques espagnoles, cette somme s’ajoute aux 180 milliards d’actif toxiques déjà détenus par la Banque d’Espagne.
    Pour le Boston Consulting Group (BCG), « l’évolution de l’économie ne permettra pas de générer un solde positif suffisant pour compenser ces détériorations ». Le BCG estime que les banques hispaniques ont besoin de 20 à 30 milliards d’euros de liquidités supplémentaires.
    Dans ce contexte, le Fonds de restructuration bancaire (FROB) initié par le gouvernement espagnol en 2009 pourrait prendre possession de 20 % du secteur bancaire national.
    Les actifs toxiques espagnols correspondent à des saisies immobilières, des emprunts à des promoteurs véreux ou insolvables, et des hypothèques irrégulières.
    Pendant les années 2000, la spéculation immobilière s’est emballée pour atteindre, au plus fort de la bulle, plus de 800.000 nouveaux logements construits en 2005. Selon une estimation de la Fondation Alternativas, en 2009, il existait deux logements par habitant en Espagne.
    Déjà mises à mal par les problèmes grecs, les banques européennes, très exposées à la dette hispanique, pourraient connaître des pertes énormes si l’Espagne – « trop grande pour être secourue par les fonds de sauvetage européens » selon le Nouvel Observateur – rencontrait de graves difficultés.

    http://www.lecho.be/actualite/entreprises_finance/50_milliards_d-avoirs_immobiliers_toxiques_decouverts_en_Espagne.9076038-3027.art

    Article en langue espagnole :

    http://www.elconfidencial.com/en-exclusiva/2011/banca-50000-millones-activos-toxicos-ocultos-20110624-80524.html

  3. BA dit :

    ALERTE – Adoption du plan d’austérité au parlement grec.

    Le plan d’austérité portant sur la période 2012-2015, nécessaire à la Grèce pour sécuriser une nouvelle aide financière de ses créanciers, a été adopté mercredi par le Parlement grec, selon un décompte des voix réalisé par les journalistes de l’AFP. A 13H02 GMT, le projet avait reçu 151 voix pour sur les 300 que compte le parlement.

    http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___Adoption_du_plan_d_austerite_au_parlement_grec_290620111506.asp

    Score à la mi-temps :

    Députés grecs : 1. Peuple grec : 0.

    La seconde mi-temps va être intéressante.

  4. bertrand dit :

    Préteurs , emprunteurs et collaborateurs dans cette affaire Grecque sont des criminels qui devront être jugés pour crime contre l’humanité.

  5. BA dit :

    Jeudi 30 juin 2011 : les quatre fléaux qui ravagent la France.

    1- Dette publique.
    France : la dette publique gonfle encore au premier trimestre, à 84,5 % du PIB.
    La dette publique de la France a augmenté de 54,9 milliards d’euros au premier trimestre par rapport à la fin 2010 pour s’établir à 1.646,1 milliards d’euros, soit « approximativement » 84,5 % du produit intérieur brut (PIB), a annoncé jeudi l’Insee.
    2- Consommation des ménages.
    France : la consommation des ménages baisse de nouveau en mai de – 0,8 %.
    Les dépenses de consommation des ménages français en produits manufacturés ont de nouveau chuté en mai, de – 0,8 %, notamment en raison d’une baisse des achats alimentaires et de vêtements, a annoncé jeudi l’Institut national de la Statistique et des Etudes économiques. En avril, elles avaient déjà reculé de – 1,4 % (chiffre révisé), selon l’Insee.
    3- Chômage.
    Catégories A, B, C, D, E : Chômage en avril 2011 : 4 909 300 inscrits à Pôle Emploi. Chômage en mai 2011 : 4 944 100 inscrits à Pôle Emploi.
    Variation sur un mois : augmentation de 34 800 chômeurs. Variation sur un an : augmentation de 156 600 chômeurs.
    4- Christine Lagarde.
    Déclaration de Christine Lagarde le 13 mai 2011 : « Tous les clignotants sont au vert. »

    http://www.boursier.com/actualites/economie/pour-christine-lagarde-tous-les-clignotants-sont-au-vert-8544.html?sitemap

Commenter