25 octobre 2011 4

BNS : franc et €

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Suisse

Je viens de recevoir de la BNS des informations sur ce poste abscons Propres titres de créance dont les sommes ne font pas partie des capitaux propres : ce sont des titres émis par la BNS dans le cadre de sa politique monétaire qui n’ont pas été renouvelés à leur échéance, d’où la chute vertigineuse de son montant en août (66 milliards de francs !).

Le problème était le suivant : une banque centrale qui veut lutter contre les marchés est toujours perdante.

Généralement, les banques centrales cherchaient à doper le cours de leur monnaie nationale pour éviter une dévaluation toujours considérée comme un échec.

Plus rarement, certaines banques centrales cherchent au contraire à faire baisser le cours de leur monnaie nationale pour stimuler les exportations et maintenir l’emploi : c’est ce que font celles du Japon et de la Suisse, entre autres.

Dans cette optique, la chute de 50 milliards de francs des capitaux propres de la BNS entre mars 2010 (début de la manifestation de l’€ crise) et juillet 2011 (un de ses points culminants) est logique,

Document 1 :

Alors, comment expliquer la remontée des capitaux propres de 16 milliards de francs fin juillet à 30 milliards fin août contre toute logique ?

L’explication est simple : la BNS a bénéficié de l’apport considérable d’au moins 192 milliards de francs de capitaux fuyant l’€URSS au bord du gouffre en août ,
Document 2 :

La BNS a profité de cette manne pour gagner des sous, c’est-à-dire que ses capitaux propres ont pu se reconstituer.

Conclusion 1 : quand ça va mal en €URSS, la BNS perd de l’argent et ses capitaux propres tendent dangereusement vers zéro, en pouvant même être négatifs dixit Thomas Jordan.

Conclusion 2 : quand ça va vraiment très mal en €URSS, la BNS gagne de l’argent et ses capitaux propres se reconstituent !

Conclusion 3 : les petits Suisses vont être encore plus riches !

Mots-clés: , , , , , , , ,

4 réponses à “BNS : franc et €”

  1. DB dit :

    Dans un de vos précédent post, vous disiez que c’était une grosse erreur de leurs parts d’avoir fait baisser le cours du franc suisse.

    Au final, est-ce réellement une erreur ou était-ce calculé comme bon banquiers qu’ils sont?

  2. KL dit :

    La BNS publie aujourd’hui ses résultats pour les trois premiers trimestres, apparemment la remontée de ses fonds propres continue à 45 millards CHF…

    http://www.snb.ch/fr/mmr/reference/pre_20111031/source/pre_20111031.fr.pdf

Commenter