15 novembre 2011 11

Franc français / DM = 101,4 % !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France

L’écart entre le rendement des bons à 10 ans du Trésor français (3,526 %) par rapport à celui du Bund (1,751 %) a battu son record historique en atteignant 177 points de base et il a franchi la barre symbolique des 100 % à 101,4 % aujourd’hui 15 novembre peu après 10 heures,


Tout va bien car les Français sont, dans leur très grande majorité (en dehors du microcosme microscopique de mes lecteurs car je suis, contre mes détracteurs, cet indicateur depuis fin 2007), incapables de comprendre la signification de cette information : les emprunts de l’Etat français coûtent maintenant plus de deux fois plus cher que ceux des emprunts allemands !

Tout va très vite : cette information est certainement dépassée au moment de lire cet article !

Complément : à 10 h 40, l’écart était de 181 points de base soit 102,7 % ! en attendant la suite…
… et à midi et quart : l’écart est de 186 points de base soit 105,9 % ! Il y en a qui vont regretter de ne pas avoir suivi mes analyses depuis 2007…

… à 14 h 40 : écart de 190 points de base et 106,7 % !

Mots-clés: , ,

11 réponses à “Franc français / DM = 101,4 % !”

  1. faram dit :

    « il a franchi la barre symbolique des 10 %.. »

    La barre des 100% vous voulez dire …

    Concrètement, dans la vrai vie, cela ne se voit pas.

    Pas d’articles, pas de news en tv ou en radio. Le calme plat…

    Merci pour vos billets

    f

  2. BFA dit :

    A cette vitesse on n’aura juste à élire en 2012 un Président pour la tournée des chrysanthèmes. Forcément, puisque la Commission €ropéenne nous imposera d’office un chef de gouvernement de son cru sans nous demander notre avis !, comme cela s’est passé pour les grecs et comme cela vient de se produire chez les iltaliens !!!.

  3. BA dit :

    Mardi 15 novembre 2011 :

    Le Trésor espagnol a émis mardi pour 3,158 milliards d’euros de bons à 12 et 18 mois, à des taux d’intérêt en très forte hausse par rapport à la dernière opération similaire, souffrant d’un effet de contagion dans un climat de tension élevée en zone euro.

    L’Espagne a dû concéder un taux de 5,022 % pour les bons à 12 mois, et 5,159 % pour ceux à 18 mois, contre moins de 4 % dans les deux cas pour la dernière émission, le 18 octobre 2011, a annoncé la Banque d’Espagne.

    Le niveau atteint mardi est un record depuis 2000, selon les médias espagnols.

    Conclusion :

    Les investisseurs internationaux n’ont plus aucune confiance dans la capacité de l’Espagne à rembourser ses dettes.

    L’Espagne emprunte à des taux d’intérêt de plus en plus exorbitants.

    L’Espagne va bientôt demander l’aide du FMI et de l’Union Européenne.

    http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___L_Espagne_emet_3158_mds_EUR_de_bons_a_12_18_mois_taux_au_dessus_de_5151120111111.asp

  4. Monoi dit :

    A part l’ECB, personne n’achete ou ne fait quelque chose. Je suis courtier en obligations euro et le marche est mort depuis quelques temps.

  5. Pince dit :

    189 ! Alors ça suit pas Mr Chevallier ! ;-)

  6. Deres dit :

    Quelqu’un connait-il l’hypothèse de taux utilisé dans les prévisions fantaisistes du gouvernement pour le retour aux 3% de déficit ? Se dirige-t-on vers un nième plan d’ »économie » (de taxation en fait …) à la fin de la semaine ?

  7. Deres dit :

    J’ai lu quelque part que les taux proposés par les banques pour les taux immobiliers étaient calés sur le 10 ans français. Cela suggère donc une hausse importante des taux des prêts immobiliers et donc un krach immobilier à court terme …

  8. Amaury dit :

    « Le problème majeur des Etats-Unis, c’est l’Europe », a déclaré Alan Greenspan, lors d’une conférence devant le Council on Foreign Relations, la semaine dernière.

    http://www.cfr.org/economics/overview-global-debt-crisis-video/p26464

  9. ratel dit :

    bonsoir;quelques données intéressantes.

    L’Allemagne reste la locomotive commerciale européenne. L’Allemagne a affiché au cours des huit premiers mois de l’année le plus fort excédent (+100,6 milliards d’euros), suivie des Pays-Bas (+28,8 milliards) et de l’Irlande (+28,2 milliards).

    Le Royaume-Uni (-76,3 milliards) a accusé sur cette période le plus fort déficit, suivi de la France (-58,0 milliards), de l’Espagne (-31,5 milliards), de l’Italie (-23,4 milliards), de la Grèce (-11,9 milliards) et du Portugal (-11,1 milliards).

Commenter