25 janvier 2012 6

Vive W. Vive Obaba ! Vive B-2 !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

Grâce à l’action conjuguée des gouvernements américains et du bombardier furtif B-2, Ben Bernanke, les bénéfices des entreprises ont atteint au 3° trimestre 2011 un record historique : 10,3 % du PIB,

Document 1 :

La part des bénéfices dans le PIB a augmenté à partir du début des années 80, c’est-à-dire à partir du moment où les Reaganomics ont pu redresser l’Amérique qui stagnait auparavant.

Ces bénéfices se sont montés à 1 558 milliards de dollars au 3° trimestre dernier (en données annualisées),

Document 2 :

L’augmentation des bénéfices est de 7,5 % d’une année sur l’autre sur la longue période,

Document 3 :

L’augmentation des bénéfices (d’une année sur l’autre) est même supérieure à sa tendance sur la longue période depuis le 2° trimestre 2010,

Document 4 :

Les bénéfices sont logiquement réinvestis : les investissements des entreprises représentent 7 % du PIB, ce qui est un niveau historiquement élevé,

Document 5 :

Un peu plus de la moitié des bénéfices sont distribués sous la forme de dividendes,

Document 6 :

Les dividendes représentent un peu plus de 5 % du PIB,

Document 7 :

La grande force de l’Amérique est d’avoir de bons économistes monétaristes au pouvoir qui maitrisent parfaitement bien les fondamentaux.

Le bombardier furtif B-2, secondé par les gouvernements de W. et d’Obaba, n’a pas hésité à laisser se développer une bulle monétaire en M3-M2 pour la faire éclater ensuite en utilisant des armes de destruction massive (dont la faillite de la banques des frères Lehman) qui ont créé un choc mondial qui a l’avantage d’être létal à terme pour l’Europe antilibérale et antiaméricaine comme l’avait fort justement prédit Milton Friedman.

C’est simple, tout est simple !

Une fois de plus, la connaissance de ces problèmes économiques fondamentaux alimente la spéculation gagnante…

Mots-clés: , , , , , , , ,

6 réponses à “Vive W. Vive Obaba ! Vive B-2 !”

  1. cn dit :

    La BCE a alloué 7,93 mds de dollars de financements en dollars à 7 jours 25/01/2012 11:46

    FRANCFORT (Dow Jones)–La demande pour les financements en dollars à sept jours de la Banque centrale européenne (BCE) ont bondi cette semaine, ce qui indique que la pénurie de financements en dollars persiste dans le système bancaire de la zone euro.
    Le président de la BCE, Mario Draghi, a déclaré la semaine dernière que le financement en dollars était l’un des gros points faibles des banques de la zone euro, notant un déséquilibre entre les actifs en dollars à long et à court termes. Les banques européennes ont besoin de dollars pour financer leurs activités hors de la zone euro.
    La BCE a fourni 7,93 milliards de dollars lors de son opération de swap en dollars à sept jours mercredi, contre 5,89 milliards de dollars la semaine dernière. Seize banques ont demandé des liquidités en dollars à un taux fixe de 0,60%, contre 14 banques la semaine dernière. La BCE n’a pas identifié les établissements ayant participé à l’opération.
    L’accès aux financements en dollars est devenu plus difficile au second semestre de l’année dernière en raison des inquiétudes croissantes des banques américaines concernant la crise de la dette souveraine dans la zone euro. Le 30 novembre, les principales banques centrales ont annoncé une action concertée visant à faire baisser le prix des financements en dollars.

  2. David dit :

    Est-ce de l’ironie ?
    Sinon, en quoi la bulle M2-M3 est plus létale pour l’UE que pour les USA ?

  3. phil dit :

    A David, une question de timing peut etre ?

  4. bertrand dit :

    Bénéfice 10 % du Pib me semble énorme , quand les prélévements d’état sont de 56 % , çà mettrait les bénéfices à 20% ??????? Toutes entreprises confondues ????
    Alors qu’en france elles ne font royalement que 2 à 5 % de leur CA quand elles en font ou ne sont pas en pertes.
    Y à queque chose qui m’échappe.
    France 3% du pib = 50 milliards = +- impôt IS = 3%/35*100=8,57 ah oui c’est à peu près çà.
    Alors les ricains c’est pas mieux .

Commenter