24 février 2012 9

Banques systémiques, actualisation au 24 février

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques

25 des 28 banques présentant un risque systémique dans le monde (SIFIs pour Systemically Important Financial Institutions), un machin du G vain, ont publié leur bilan arrêté au 31 décembre 2011. Seuls manquent les bilans de Bank of China, d’Unicredit et d’HSBC.

Les 8 banques américaines respectent correctement les règles prudentielles d’endettement de ce bon vieux Greenspan et de la BRI dites de Bâle III, à savoir un multiple, mon µ, leverage, inférieur à 10 correspondant à un ratio Tier 1 réel supérieur à 10 %,

Document 1 :

RankBanks 2011 Q4LiabilitiesEquityLeverageTier 1
1New York Mellon291,84933,4178,711,5
2Bank of America1 917,34211,7049,111
3Wells Fargo1 185,06128,819,210,9
4Citigroup1 697,19177,7219,510,5
5State Street197,40418,89810,49,6
6Morgan Stanley689,35760,54111,48,4
7JP Morgan Chase2 090,02175,77311,98,4
8Goldman Sachs855,72167,27912,77,9
9Unicredit Group854,04664,72613,27,6
10Santander1 175,1176,41415,46,5
11HSBC2 530,74160,2515,86,3
12Bank of China10 813,66669,83816,16,2
13Mitsubishi UFJ FG201 129,649 740,4920,64,8
14Royal Bank of Scotland1 445,0561,81923,44,3
15Banque Populaire CdE1 093,2645,13524,24,1
16UBS1 365,7653,55125,53,9
17Lloyds Banking Group934,22936,31725,73,9
18ING Bank1 232,5346,66326,43,8
19Nordea690,1726,03426,53,8
20Sumitomo Mitsui FG133 861,554 98126,93,7
21Barclays1 507,9455,58927,13,7
22BNP Paribas1 897,1768,10927,93,6
23Société Générale1140,47840,89427,93,6
24Commerzbank640,34621,41729,93,3
25Credit Suisse1 015,4933,67430,23,3
26Mizuho FG156 837,974 548,4934,52,9
27Crédit Agricole1 680,8042,839,32,5
28Deutsche Bank2 110,6053,439,52,5

Sommes en milliards de monnaie nationale.

Après la modification de la présentation des comptes des mécanos de la Générale (à la suite de mes analyses !), notre Gos banque n’est plus le pire cancre de la classe systémique mondiale, mais Deutsche Bank,

Document 2 :

(cliquer sur les graphiques pour les agrandir)

En bleu, les big banks des Etats-Unis, en rouge les Gos banques françaises, en orange leurs consœurs helvètes, en vert les autres banques européennes, en jaune les banques… asiatiques.

Le multiple d’endettement, mon µ, leverage en anglais, montre que les banques européennes sont dans une situation qui n’inquiète que les gens bien informés,

Document 3 :

Peu de changements par rapport aux actualisations précédentes, les multiples d’endettement s’améliorent un peu pour les pires banques, mais lentement. Seuls les bilans des mécanos de la Générale et de BNP doivent être retraités d’une façon importante pour faire des comparaisons internationales fiables.

Tout est simple.

Cliquer ici pour voir ma précédente actualisation au 17 février.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

9 réponses à “Banques systémiques, actualisation au 24 février”

  1. Tenshi dit :

    Merci Jean-Pierre pour votre travail d’analyse et compilation des données.

    BPCE, piteux 15ème est le moins mal classé des banksters français qui sont, bien entendu, les meilleurs du monde. Et BPCE qui compte procéder à une augmentation de capital en mars 2012. Fabuleux…

    C’est une terrible nouvelle pour les banques françaises que la banque mère des stratégistes aux crétinerires fameuses (et fumeuses) caracole en tête des banques françaises.

  2. ycejos dit :

    Maintenant que l’on sait que tout va mal que faire…?

  3. Tenshi dit :

    Que faire ?

    C’est trop tard pour faire…. fallait pas laisser passer la loi de pompidou-giscard, ni le traité de maastricht ni celui de lisbonne, et tant d’autres choses.

    Il aurait fallu laisser tomber en faillite les fauteurs bien plus tôt, selon le bon sens friedmanien, pour que le système ait une chance de survie. (comme quand on ampute un membre gangréné pour que la personne survive)
    Mais curieusement, jamais personne ne fait ce qu’il aurait fallu faire.
    (voilà une observation essentielle de la main d’adam smith, une qui explique pourquoi la seule façon de s’en sortir est d’être béhavioriste… le béhaviorisme est un stoïcisme pragmatique. Et appliqué à l’économie, il est beaucoup moins pavlovien qu’il n’y parait)

    Donc, on se rappelle Don Quichotte (Cervnates), Kipling (Si….) et le mythe de Sysiphe.
    Puis aussi « la Guerre de Troie n’aura pas lieu »… des fois que la guerre d’iran ait lieu à cause d’un tas d’idiots borgnes alcooliques (Notez qu’il y en a dans chacuns des deux côtés. Il n’y en a pas que chez les autres, il y en a aussi chez nous. Je pense à un chauve très actif à la télé française en ce moment)

    On peut plus empêcher le chaos.
    De cet inéluctable chaos naîtra l’ordre. Un ordre nouveau, un nouvel ordre.
    C’est l’histoire du monde.

    Tu peux aussi réécouter Cabrel : « C’est toujours le même film qui passe, dans le moindre recoin de l’espace »
    (cf le film des années 30)
    Mais enfin, je te conseille plutôt Noir désir : tostaky (soyons désinvoltes) et « le vent nous portera »
    car après tout, nous ne sommes que des voyageurs…

  4. ratel dit :

    bonjour.que pensez vous de la conclusion d’un article de mr Abadie concernant un autre article de Mr Gave sur la situation des usa ? merci,lequel des 2 est dans l’erreur et pourquoi ?

    La conclusion de Charles Gave « N’importe quel banquier étranger ou pas prêtera sans difficultés a quelqu’un qui a un cash flow positif et en croissance (le revenu disponible est en hausse aux USA) ,qui a seulement 25 % de dette a son bilan et qui est créditeur vis-à-vis e l’étranger. »

    - Les USA ont un cash flow largement négatif (déficits jumeaux de la balance commerciale et des comptes publics).

    - Ils ont un niveau d’endettement par rapport à leurs recettes (PIB) à un niveau sans précédent

    historique connu sur plus de 100 ans.

    - Ils ne sont plus créditeurs vis à vis de l’étranger (cf graphique en début d’article), et leur position à ce niveau ne cesse de se dégrader.

    Ma conclusion : Les Etats-Unis sont devenus aujourd’hui une économie basée sur un schéma de Ponzi (fuite en avant dans la dette), dans laquelle il devient très dangereux d’investir à long terme (même si, comme en ce moment, le schéma de Ponzi peut rémunérer correctement les premiers participants au système).
    N’y voyez aucun anti-américanisme de ma part, j’ai un immense respect pour ce que les USA ont réalisé au cours du 20ème siècle, et l’Europe n’est globalement pas en meilleure posture, même si certains pays comme l’Allemagne le sont.

    Enfin, il m’arrive assez souvent d’être en accord avec ce que Charles Gave écrit (sur les dégâts de l’interventionnisme étatique en particulier). Simplement, je ne partage pas du tout sa vision des USA d’aujourd’hui.

    sources:
    http://lafaillitedeletat.com/2012/02/11/quelques-contre-verites-sur-les-usa/

    http://www.objectifeco.com/economie/anticipations-tendances/article/loic-abadie-sur-charles-gave-et-la-place-des-usa-dans-le-monde

  5. Ste dit :

    Merci Jean-Pierre pour toutes ces analyses permettant à tous de prendre conscience du problème au-delà de l’image donnée par les gros médias.
    J’ai essayé de suivre quelques conseils: Ayant des revenus de Français « moyen » j’ai essayé de mettre mes économies ailleurs qu’à la SG: J’ai été gentiment et normalement éconduit par Martin-Maurel qui cible une clientèle aisée et ai finalement déposé mes quelques euros dans la banque de masse la moins pire qui est le Crédit Mutuel (d’après votre graphique du leverage d’il y a quelques mois). Par contre le CM n’est plus dans vos graphiques récents. Savez-vous si il a évolué dans le bon sens ?

  6. Tenshi dit :

    Cher Ste.

    voici le rapport publié au 24/02/12 concernant l’année 2011
    https://www.creditmutuel.fr/cmcee/fr/banques/groupe/telechargements/communique-resultats-2011-cm10cic-24022012_fr.pdf

    il indique un levier de 16.8 (c’est à dire 468333 / 27882)
    en légère baisse par rapport à l’année 2010 où il était de 17 (434262 / 25527)

    Ce qui est une bonne nouvelle. sous réserve que ces olibrius ne pratiquent pas le mouillage de capital
    comme l’a expliqué Pierre Herlin
    http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-banques-manipulent-resultats-gommer-dette-bilans-societe-generale-natixis-credit-agricole-philippe-herlin-218

    ou ne comptent pas des dettes dans la colonne des capitaux propres, comme le font certains génies.
    Ce qui est une bonne nouvelle crétinerie de la part des Monty Python de Natixis (de leurs vrais noms, Nordine, Cyril et évariste)

    Et en espérant que vous ayez pris connaissance des secrets enfouis dans la convention de caisse concernant les parts sociales A.

    http://sd-2.archive-host.com/membres/up/8847637078522597/TONICMAGPARTSAETB.pdf

    • jp-chevallier dit :

      Attention ! Ce lien sur le Crédit Mutuel n’est pas le bon : les résultats de 2011 ne seront communiqués que vers la mi mars.
      Les interprétations de P Herlin sont typiquement celles d’un idiot inutile : il est normal de comptabiliser les dettes et autres produits financiers à leur juste valeur !
      Par contre, l’engagement des « sociétaires » est tout à fait anormal, illégal même, c’est à dire condamnable mais non condamné.

  7. Tenshi dit :

    Ah désolé pour le lien erroné sur le bilan de CM.
    Mais c’est vrai que c’est spécial ce que fait la banque des fonctionnaires.

    si CA, c’est la banque des agriculteurs et socgen l’ancienne assurance des garagistes et de je sais plus quoi, le crédit mutuel est une banque fondée par des ex-fonctionnaires qui sont devenus spécialistes du prêt aux fonctionnaires (jusqu’à y’a peu, un prêt sans risque…)

    Après réflexion, je pense avoir compris pourquoi vous dites que cet article de Herlin est idiot.
    C’est tout simplement ce que l’on appelle un gain sur marché baissier dans lequel ces banquiers sont en délit d’initié.
    Ils sont émetteurs et acteurs du marché de leur propres titres et savent quand ça va baisser puisque c’est eux qui gèrent.
    ils émettent à 100, fourguent aux clients confiants (par l’intermédiaire de leurs conseiller-clients qui ne sont pas commissionnés, ce qui est donc gage de confiance…).
    Quand ça baisse par exemple à 70 (la fameuse règle des 30) le client prend peur et vend
    le banquier rachète… n’ayez pas peur mon bon monsieur, on rachète.
    le banquier enregistre alors un gain de 30 c’est à dire 100-70
    Et à priori, ils font ça sur tous les produits… les gentils banquiers. (avec au passage les commissions pour les passages d’ordres)
    heu c’est bien ça ?

    Je crois que les maitres du monde (GS) a eu quelques soucis en aout 2011 pour avoir fourgué aux clients les subprimes car ils ont compris en 2006 que ça allait crasher.

Commenter