28 février 2012 4

€ zone tout va bien !

Rédigé par dans la rubrique Banques : Banques Européennes :

Les petits Suisses sont les meilleurs banquiers du monde : les bons spéculateurs placent leurs capitaux en bons du bon Trésor helvète à 10 ans dont les rendements sont tombés à 0,706 % vers 17 heures contre 1,792 % pour le Bund et 1,927 % pour les Notes à 10 ans, les écarts relatifs (en pourcentage) grimpent à des records historiques car la zone euro est au plus mal, y compris l’Allemagne lourdement handicapée par ces cochons de pays du Club Med,

Document 1 :

L’International Swaps and Derivatives Association (ISDA) va décider demain soir si elle considère la Grèce en défaut de paiement, ou pas,

Document 2 :

Les dirigeants des grandes banques (et des assureurs) ont été obligés d’accepter volontairement de perdre 200 milliards d’euros, ce qui devrait être logiquement considéré comme un défaut de paiement.

Ainsi, sera peut-être mis fin enfin à ce suspense insoutenable qui durait depuis le début du joli mois de mai 2010.

Cliquer ici pour lire le document de l’ISDA.

Je remercie vivement le lecteur qui m’a donné cette information.

Mots-clés: , , , , , ,

4 réponses à “€ zone tout va bien !”

  1. Joel dit :

    Oui, c’est peut-être le début du déclenchement de la fin. J’ai essayé de chercher les plus gros possesseurs des contrats de CDS en Europe et il me semble (mais c’est à vérifier) que 80% des contrats sont aux mains de 2 ou 3 banques… américaines.

    Bref, cela m’étonnerait que l’ISDA les aie suffisamment large pour déclarer l’événement de crédit, mais si c’est le cas, c’est (enfin!) peut-être l’éclaircissement de la situation: Les garanties des CDS sont pour le moins peu sûres…. à suivre…

    Bonne nuit et merci pour votre travail!

  2. merio dit :

    Si c’est l’ISDA qui doit payer les CDS logiquement ils diront qu’il n’y a pas de défaut sur la Grèce!

  3. Joel dit :

    Non, l’ISDA ne paie rien. Si je ne m’abuse, ce sont eux qui ont rédigé les accords de Bâle II et III. Vu l’efficacité de la mise en pratique de ces accords, on peut douter de la portée effective de la décision qui va tomber ce soir.

    Néanmoins, si la décision est positive (c’est-à-dire que la Grèce est bien en défaut de paiement) et si cette décision a les effets théoriques qu’elle devrait avoir, alors les contrats d’assurances des Credit Default Swaps devraient s’enclencher.

    Les CDS ont été émis majoritairement par des banques américaines. Le marché n’étant pas régulé (pas de garantie de couverture d’assurance requise) et il est difficile de prévoir les conséquences d’un déclenchement des CDS en Grèce.

Commenter