29 février 2012 20

ISDA, CDS et défaut de la Grèce

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques Européennes

L’ISDA (l’International Swaps and Derivatives Association) sera quasiment obligée de déclarer la Grèce en défaut de paiement demain jeudi.

En effet, l’Etat grec est dans l’incapacité de payer sa dette lors de la prochaine échéance de mi-mars et il a modifié unilatéralement les conditions d’emprunt en obligeant les prêteurs à supporter une perte de 200 milliards d’euros, surtout en s’apprêtant à activer les clauses d’action collective, ce qui constitue deux des trois cas possibles qui caractérisent le défaut de paiement.

Inversement, si l’ISDA ne déclarait pas le défaut de paiement de la Grèce, elle perdrait sa crédibilité et aucun investisseur ne recourrait plus à ses services, ce qui empêcherait par la suite ces investisseurs de s’assurer contre les défauts de paiement sur les dettes souveraines, ce qui conduirait à un affaiblissement durable de ce marché et à une hausse des taux.

Des investisseurs ont payé pour être protégés en cas de défaut de paiement. Les contrats doivent être respectés. Les perdants doivent payer.

Une dépêche de l’AFP, pour une fois sensée, a abordé correctement ce problème.

Mots-clés: , , , , ,

20 réponses à “ISDA, CDS et défaut de la Grèce”

  1. Yohay dit :

    Indeed. If they don’t declare a default, what good are CDS? The announcement is planned for 11:00 GMT tomorrow.

  2. olivier dit :

    « l’ISDA » sera quasiment obligée…quasiment ou non???telle est la réponse attendue???

    merci d’avance

  3. merio dit :

    Je crois qu’ils vont dire circuler il n’y a rien à voir.A mon avis ISDA et CDS c’est bonnet blanc,blanc bonnet!

  4. merio dit :

    Les CDS ne vont pas être activé,ni les taux ne vont augmenter par manque de crédibilité de l’ISDA parce que tous les investisseurs sont dirigé sur le plan de restructuration volontaire préparée par l’Europe.C’est la seul porte de sortie pour eux!Dans le cas inverse tous pètes!

  5. ratel dit :

    ça sera Défaut complet ou défaut partiel ?
    surement la 2eme solution sinon CDS activés

  6. merio dit :

    L’ISDA ne va pas mettre des bâtons dans les roues du projet de restructuration,concocté par l’Europe!

  7. merio dit :

    En plus les CDS sont déjà plus crédible,à mon avis.

  8. Didier dit :

    Bonjour,

    Excellent article, comme la plupart du site d’ailleurs.

    Où l’on va se rendre compte de l’importance des flux de cds !!!

    Les vendeurs de garantie vont devoir passer à la caisse, en espèces ou physique ?

    Continuez M.Chevallier et merci pour vos informations.

  9. H. dit :

    Bonsoir,

    Le sapin a un parfum d’ouzo en ce moment: La BCE n’accepte plus de titres grecs en garantie (http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE81R03H20120228?pageNumber=2&virtualBrandChannel=0)

    Bonne soirée

  10. frankie dit :

    Si les CDS sont activés, c’est la Bérézina pour les banques US !

  11. Loic Fontaine dit :

    On verra mais je crains que comme d’habitude, plus rien ne soit respecté et que l’ISDA aux mains de blythe masters ne décide de sauver le système en ne déclaration par le défaut de la grèce.

  12. Tenshi dit :

    Ah, Blythe Masters est dans le coup… j’ai une interprétation toute différente…

    La belle vient s’assurer que ces gens de l’ISDA prononcent le défaut de paiement de ces cochons grecs.
    Pour que les banques américaines (dont la sienne, la JP Morgan Chase) qui s’étaient assurées contre le défaut de paiement grec auprès des idiots utiles que nous ne citerons pas**, touchent enfin les sommes correspondantes au défaut de paiement grec.

    Parce que si l’ISDA ose en décider autrement, elle va passer les comptes au crible… et ça va faire mal.
    C’est donc la fin du jeu pour les euro-zonards…

    Si ce n’est pas cela qui arrive, c’est seulement un sursis parce que sa banque a besoin de temps pour préparer autre chose… ou qu’il reste encore deux ou trois trucs à vampiriser en euro-zone.

    « En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un évènement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi. »
    Franklin D. Roosevelt, président des Etats Unis de 1932 à 1945.

    Je sais pas pourquoi, mais j’ai la certitude qu’il en va de même pour l’économie.

    ** Bon allez, je vais les citer ces idiots utiles pour rigoler un peu : disons…. en gros… les banques et les assureurs de l’euro-zone. ceux où vous avez vos comptes et vos assurance-vie…

    Du coup, on comprend mieux le méga-prêt du Draghon Mariole qui cavale à la BCE…
    Tout est simple.
    Les montant des dettes est déjà prévu : c’est 519 milliards, correspondant aux prêts à court terme de la BCE.
    L’euro va se déprécier, le prix des importations va monter, le prix de l’essence va monter….

  13. aldebaran dit :

    La Grèce a de fortes chances d’être en défaut de fait au mois de mars de toute façon.

  14. olivier dit :

    les Ides de Mars, c’est le 15 !!

  15. BA dit :

    Jeudi 1er mars 2012 :

    Un groupe secret de créanciers de la Grèce se réunit en urgence aujourd’hui.

    Un groupe secret de représentants de 15 grandes banques, fonds d’investisements et fonds spéculatifs se réunit jeudi pour décider si la restructuration de la dette de la Grèce doit déclencher des paiements pour les détenteurs de titres dérivés, écrit mercredi le Wall Street Journal.

    Ces paiements peuvent représenter plusieurs milliards de dollars, alors que la Grèce est proche d’un défaut de paiement. Le groupe doit se réunir jeudi matin pour décider si la restructuration de dette de la Grèce est à même de déclencher des paiements pour les détenteurs de titres de couverture de défaillance ou « credit default swap » (CDS), qui fonctionnent comme une assurance contre un événement, explique le Wall Street Journal.

    L’impact de cette décision pourrait dépasser le marché de la dette grecque et est à même d’affecter les investisseurs à travers les marchés d’obligations européens ainsi que les détenteurs de 2.900 milliards de CDS sur la dette de gouvernements dans le monde. Mais certains investisseurs se plaignent du secret entourant le processus et l’accusent d’être plein de conflits d’intérêt, poursuit le quotidien financier.

    Aucune personne extérieure ne peut participer à la réunion qui est organisée par l’association des swaps et dérivés internationaux, et aucun transcript ne sera distribué.

    Quand une décision sera annoncée, avant lundi, le comité ne fournira pas d’explication. Il n’y aura pas de possibilité de faire appel pour les investisseurs. Si les firmes qui participent au comité sont connues, comme Goldman Sachs Group, Deutsche Bank et Morgan Stanley, les noms de leurs représentants ne sont pas rendus publics, de même que l’exposition de chaque firme ou personne à la dette grecque.

    L’argent en jeu dans les CDS grecs n’est pas énorme, et il ne devrait pas y avoir plus de 3,2 milliards de dollars de paiements nets entre les acheteurs et vendeurs de protections contre le défaut ou la restructuration de dette.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20120301trib000685710/un-groupe-secret-de-creanciers-de-la-grece-se-reunit-en-urgence-aujourd-hui.html

  16. charlesM dit :

    Un defaut ?? mais non voyons, on est entre gens bien !

    http://www.isda.org/dc/docs/EMEA_Determinations_Committee_Decision_01032012Q1.pdf

    Evidemment on demande aux 15 + gros dealers de bonds si il y a défaut.

Commenter