29 mars 2012 11

Soubresauts des cochons de pays du Club Med

Rédigé par dans la rubrique Europe :

Ça va mal pour ces cochons de pays du Club Med, dont la France : les rendements de leurs mauvais bons à 10 ans de leurs Trésors ont brusquement monté cet après midi alors que ceux du Bund baissaient

Document 1 :

… ce qui signifie que les investisseurs avisés sortent leurs capitaux de ces pays pour les réfugier en lieux sûrs, en Allemagne et en Helvétie.

L’écart des rendements du Bund et ceux de l’OAT française correspondante a rebondi,

Document 2 :

Les banques grecques n’ont pas encore réussi à trouver une solution pour masquer leur déroute : elles publieront leurs résultats plus tard, ce qui fait gagner un peu de temps.
La situation peut dégénérer très rapidement si les banques continuent à diminuer leurs dépôts à court terme auprès de la BCE comme je l’ai déjà écrit. Les expédients des Marioles risquent de ne pas suffire pour éviter un tsunami.

Pour l’instant, tout va bien, ou presque. C’est toujours comme ça avant un tsunami, sauf pour les éléphants qui le sentent venir…

Mots-clés: , , ,

11 réponses à “Soubresauts des cochons de pays du Club Med”

  1. BFA dit :

    « – Allo allo James ? quelleu nouvelles ?…..
    – tout va très bien Madame la Marquiseu, tout va très bien tout va très bien, pourtant pourtant, il faut que l’on vous diseu, on déplore un tout petit rien … « .

  2. Gilles dit :

    Bonsoir,
    Est-il possible d’ouvrir un compte à l’étranger (suisse, US ou canada,…) dans une bonne banque digne de ce nom, en toute légalité?

    • Joel dit :

      Oui bien entendu…. le plus facile est de vous rendre en Suisse et d’aller dans une agence d’une banque digne de ce nom (omettre bien entendu les deux cancres). Après vous demandez les accès internet et vous pouvez les utiliser comme vos comptes européens…. ça marche très bien 🙂 … en fait c’est encore plus sûr que les accès internet que j’ai pu essayer sur les banques européennes qui en général n’utilisent que des algorithmes à deux entrées. Les Suisses préfèrent ceux à trois entrées. C’est plus long, mais bien plus sûr.

      Bonne nuit…

    • Gilles dit :

      Merci Joël pour les renseignements.

  3. olivier dit :

    mon banquier de chez Martin Maurel, une banque où je suis allé suite à vos lectures, me disait qu’ils prêtent leur argent (le notre) à la BCE, est-ce que même si cette banque est bien gérée, il y aurait un risque?

  4. BA dit :

    Vendredi 30 mars 2012 :

    Le Premier ministre grec n’exclut pas une nouvelle aide.

    Le Premier ministre grec Lucas Papadémos a déclaré que le pays faisait tous les efforts nécessaires pour éviter de devoir recourir à un troisième plan d’aide internationale, tout en ajoutant que l’on ne pouvait exclure une telle éventualité.

    « Une forme d’assistance financière pourrait être nécessaire, mais nous devons travailler sans relâche pour éviter une telle éventualité », dit-il dans un entretien publié vendredi par le quotidien Il Sole 24 Ore.

    Lucas Papadémos ajoute que la Grèce pourrait se retrouver dans l’incapacité de retrouver un accès aux marchés des capitaux, même si toutes les mesures convenues dans le cadre du deuxième plan d’aide sont mises en places.

    « Il est difficile de prévoir les conditions de marché et les attentes en 2015 » , ajoute-t-il.

    Le Premier ministre grec répète une nouvelle fois qu’une sortie de la zone euro de la Grèce aurait des conséquences désastreuses.

    « Le retour de la drachme susciterait une inflation élevée, une instabilité des échanges et une chute de la valeur réelle des dépôts bancaires », poursuit-il.

    Le 14 mars dernier, les pays de la zone euro ont officiellement approuvé un deuxième plan d’aide, de 130 milliards d’euros, qui permettra à la Grèce de se financer jusqu’en 2014.

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/reuters-00435619-le-premier-ministre-grec-n-exclut-pas-une-nouvelle-aide-307799.php

    … donc ça signifie que le troisième plan de sauvetage de la Grèce aura lieu en janvier 2015.

    Ou alors fin décembre 2014.

  5. Deres dit :

    La comparaison des courbes italiennes et espagnoles est intéressantes. On voit très nettement l’effet rassurant du nouveau gouvernement italien et de son package de mesures en faveur d’une vrai relance de l’économie (libéralisation, économie budgétaires, …) au lieu des fausses mesures habituelles (hausse des impôts , dépenses keynésiennes supplémentaires inutiles, …)

    • jp-chevallier dit :

      Non, le coup de chaud sur l’Italie n’a pas de rapport direct avec l’éviction de Berlusconi, c’était le résultat d’une certaine défiance vis à vis de big bk en difficulté…

    • sebastien dit :

      la libéralisation de l’économie ne sauvera pas financièrement le pays. Les marchés ne sont pas dupes.
      Par contre, après le défaut,l’économie sera davantage déréglementée et l’état aura moins besoin de financer son fonctionnement ce qui n’est pa négligeable si les marchés ne voudront plus financer leur fonctionnement.

  6. Lacen dit :

    Bonjour,

    Que pensez-vous mr Chevallier de cette analyse

    http://www.forum-monetaire.com/?p=5953

    Je me questionne serieusement sur l’eventualité de placer mes economies chez les helvetes quels criteres me conseilleriez-vous pour choisir ma future banque hormis le ratio d’endettement, que vous decrivez et analysez dans vos articles, pensez-vous qu’une too big too fail avec des ratios d’endettement raisonnables est preferable a une petite banques, de plus comment savoir quels types de placement ces banques effectuent t-elle, et quels seraient les risques pour un épargnant.Voila je vous remercie pour le travail que vous faites.cldt

Commenter