12 avril 2012 15

BCE : la valse des milliards des Marioles

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques Européennes

Les Marioles de la BCE jonglent sans vergogne avec les centaines de milliards d’euros d’un jour à l’autre : les facilités de dépôts ont baissé de 135 milliards à 653 milliards d’euros hier soir, 11 avril,

Document 1 :

Cette rubrique du bilan de la BCE varie habituellement fortement en milieu de mois, mais là, ça fait beaucoup !

Document 2 :

La BCE qui a imprudemment prêté à 3 ans plus de 1 000 milliards d’euros à des centaines de banques doit impérativement recevoir en dépôt à très court terme 1 000 milliards d’euros provenant de centaines de banques, ou trouver une autre solution pour boucler son bilan demain soir.

Les Marioles de la BCE jonglent sans filet. Avant les grandes turbulences initiées par le bombardier furtif B-2, Ben Bernanke, c’était peinard : la BCE laissait faire les marchés qui permettaient tous les soirs à des milliers de banques qui avaient une position nette excédentaire vis-à-vis de la BCE de prêter une partie de ces disponibilités à des milliers de banques qui avaient une position nette débitrice,

Document 3 :

Maintenant, les marchés interbancaires ne fonctionnent plus car les dirigeants des grandes banques qui sont bien placés pour savoir ce qui s’y passe en réalité, n’ont plus confiance entre eux : ils ne prêtent plus qu’à la BCE.

Plus le temps passe, plus les sommes mises en jeu par la BCE pour assurer l’équilibre de l’euro-système augmentent, et plus les grands écarts augmentent dangereusement.

Ça ne peut pas durer éternellement doit certainement dire B-2.
On attend la chute finale (depuis pas mal de temps !).

Cliquer ici pour voir les documents de Bloomberg à ce sujet.

Mots-clés: , , ,

15 réponses à “BCE : la valse des milliards des Marioles”

  1. Tenshi dit :

    Les dépôts baissent ?
    C’est conjoncturel : ils ont joué au super loto et à euromillions pour se renflouer.

    C’est une bonne nouvelle selon les aliens de natixis qui sont définitivement sur une autre planète…

  2. BA dit :

    L’Espagne au bord de la crise de nerfs.

    Longtemps donné en exemple, le modèle économique n’a pas survécu à l’explosion de la bulle immobilière. Confronté à de graves difficultés sociales, avec 1 jeune sur 2 sans emploi, le pays essaie de se réinventer dans la douleur. Reportage à Madrid.

    http://www.lexpress.fr/actualite/economie/l-espagne-au-bord-de-la-crise-de-nerfs_1103841.html

    • Deres dit :

      Oui, mais chez nous, tout le monde sait qu’il n’y a pas de bulle immobilière … donc aucun risque d’explosion. Les prix ont doublé sur Paris en moins de 10 ans uniquement car on s’est reproduit comme des lapins sur la période et que Paris est la ville lumière … Le trou d’air de 2008 causé par une micro remontée des taux d’intérêt et la crise n’existe pas et ne peut pas se reproduire. Dormez brave gens, tout est calme et sans risque !

      A noter que c’est aussi un des désavantages que nous avons vis-à-vis des allemands. Une partie de notre croissance récente vient de cette bulle qui peut potentiellement exploser et nous faire tomber encore plus bas à tout instant sur des facteurs exogènes (taux d’intérêt, …). L’immobilier allemand qui est resté très raisonnable ces dernières années peut lui grimper tranquillement ce qui va aider l’économie à repartir en fin de crise.

  3. daniel ROND dit :

    On peut se poser la question: où sont passés ces 135 milliards ? où les banques les ont-elles placés ? Le chiffre d’aujourd’hui sera particulièrement intéressant.

  4. KIEFFER dit :

    Monsieur Chevallier,
    merci de toutes ces contributions super éclairantes sur la situation réelle de l’économie, derrière les écrans de fumée subtils et variés…
    Je m’excuse de vous demander quelque chose qui vous paraîtra un peu simpliste, mais en regroupant les informations que vous fournissez, j’en suis arivé au raisonnement suivant
    1.le PIB est inversement proportionnel à la masse monétaire libre M3-M2
    2. le PIB de la Chine baisse donc leur masse monétaire libre augmente
    3. comment augmenterait-il davantage qu’auparavant si le commerce des exportations est en train de fléchir?
    4. Antérieurement leurs immenses réserves auraient dû faire baisser leur PIB
    Je vous remercie des informations que vous pourriez me donner

  5. rogger dit :

    euh @kieffer….

    Non! Si la masse monetaire libre augmente alors le PIB de la chine baisse. Ne pas confondre l’origine et les conséquences.
    Et ne pas confondre réserves de change et masse monétaire.

    Mr Chevallier, vous confirmez ?

  6. daniel ROND dit :

    Aujourd’hui les dépôts ont à nouveau augmenté (705 milliards) mais ils sont encore en baisse; je pense que les banques on conservé des liquidités supplémentaires pour pouvoir commencer à spéculer dès lundi sur le nouveau contrat à terme sur les OAT.

    • BFA dit :

      @ Daniel Rond : Allez « faire un tour  » sur le site de la BCE. ( que nous communique JPC au regard de ses compte-rendus et analyses du moment, et dans le temps bien sur ).
      Je n’ai pris connaissance que de ce qui était accessible en français ( comprenant très mal l’Englais = risque d’erreur de compréhension me concernant ) . Bce = certains textes sont inaccessibles dans la langue respective de tous les €-Peuples concernés ! = j’en prends acte !.
      Force est de constater que les analyses de JPC sont très pertinentes. Car ! au regard des courbes et bilans, il faut y ajouter le discours de la BCE concernant l’ €Plan, ce au discours d’un francophone. Et là, on comprends l’usine à gaz sans précédant ( ils le disent eux-mêmes !, aucun recul disent-ils ! ) inventée avec des paramètres qui se doivent d’être parfaits dans les €-Pays, dans une logique implacable qui ne concerne que ceux qui ont inventé ce Plan €-comptable.
      Autrement dit, ils pensent avoir tout prévu et tout vérrouillé, et il ne faut surtout pas de ouille dans le potage dans l’€Plan !.
      La planche à billet ?, si j’ai bien lu et bien compris, ils l’ont bien prévu à minima, ils ne s’en cachent pas. Ce qui peut nous sembler  » non conventionnel » relève du provisoire.

      Je vous invite tous à investir le site de la BCE, lire et comprendre ce qu’il dit !. Celà nous concerne Tous !, citoyens de l’€-zone.

      .

  7. BFA dit :

    Il me semble que compte tenu de toutes les langues des Peuples qui composent le paysage de l’€-zone, toutes les publications de la Bce ( et pas qu’elle ) doivent être traduites avec une extrême et scrupuleuse justesse dans toutes les langues respectives afin d’être accessibles à la compréhension de Tous les €-Citoyens. En Droit, chaque mot à une extrême importance ; en comptabilité, chaque chiffre a une extrême importance.
    La Bce a prévu les traductions pour ce qu’elle estime être essentiel, mais bizarrement pas dans certaines de ses publications !.

    @ Conleth, je ne suis pas contre la langue anglaise, soyez-en assuré. Mais je ne la maitrise pas correctement. Je présume que si je vous sert un texte officiel et de grande importance en tchèque ou en allemand, sans traduction, alors que vous êtes personnellement concerné et ne parlez pas ces langues, vous allez vous sentir exclu et discriminé ? Qui peut le moins peut le plus. Bien cordialement.

Commenter