28 mai 2012 18

Bankia et les banksters de la nomenklatura €-zonarde

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques Européennes

Bankia est encore un excellent exemple de ce que peuvent faire les banksters de la nomenklatura euro-zonarde : cette banque qui a été dirigée par un apparatchik espagnol ancien ministre des finances et ancien directeur du FMI, de Rato (DSK lui succédant) ne publie plus ses bilans depuis fin septembre 2011, cliquer ici pour le vérifier !

Jusqu’en septembre 2011, son multiple d’endettement, mon µ, le leverage, n’était pourtant pas catastrophique mais il était quand même hors normes à 17,8 soit un ratio Tier 1 réel (son inverse) de 5,6 %
Document 1 :

Bankia2011 Q22011 Q3
Liabilities272,008287,05
Equity13,47116,14
Leverage (µ)20,217,8
Tier 1 (%)55,6

Il aurait alors fallu augmenter le montant des capitaux propres de 11,5 milliards d’euros pour respecter les véritables exigences de Bâle III.

Document 2 :

ce qui n’empêchait pas ses dirigeants de publier triomphalement un ratio Tier de l’ordre 10 %,

Document 3 :

Il n’y a pas que les dirigeants des Gos banques françaises qui publient des performances qui ne donnent pas une image fidèle de la réalité, en toute impunité.

Après avoir généreusement prêté 4,465 milliards d’euros en décembre 2010 (transformés récemment en participations), les constribuables espagnols s’apprêtent à en rajouter 19 milliards.

Les marchés réagissent logiquement : les rendements des mauvais bons à 10 ans du Trésor espagnol bondissent, surtout par rapport à ceux du Bund,

Document 4 :

Après la Grèce, le Portugal, les idiots nuisibles commencent à se rendre compte que ces cochons de pays du Club Med sont déjà quasiment dans un autre monde.

Une bonne nouvelle cependant : notre Bécassine adorée est encore au FMI ! En effet, tant qu’elle ne dirigera pas une de nos Gos banques (comme elle avait l’intention de le faire) la situation en France n’est pas beaucoup plus pire qu’avant.

Mots-clés: , , , , , , , , ,

18 réponses à “Bankia et les banksters de la nomenklatura €-zonarde”

  1. tenshi dit :

    Tiens… les génies du Jt de la 2 se sont enfin aperçu que la situation est grave…
    après la 4ème banque d’espagne (bankia) qui a un urgent besoin de recapitalisation de 20 milliards, viennent s’ajouter 3 autres banques et le total arrive à 50 milliards…
    plus que 130 milliards à avouer et on arrivera enfin au chiffre réel : 180 milliards

    Les génies de la 2 redoutent en outre une sortie de la grèce de l’euro zone…
    selon le procédé suivant…
    1 euro ==> 1 « euro grec »
    qui va immédiatement se dévaluer de 99% (les génies de la 2 n’ont parlé que de 50%)
    1euro ==> 2 « euros grecs » ce qui signifie la spoliation de 50% du pouvoir d’achat des grecs qui ont encore de l’argent. le doublement du prix de toute importation
    (c’est à dire absolument tout sauf la féta et les olives noires qui sont encore fabriquées sur place)

    de plus, les génies de la 2 expliquent que les grecs qui iraient aux distributeurs récupérer l’argent qui leur reste aggraveraient la situation comme l’argentine 2001

    Maintenant, à chacun de voir s’il est temps d’ouvrir un compte en devises chez des banquiers hors eu, hors france, (hors ubs et crédit suisse)… avec des devises qui soient autre chose que l’euro… (chf, dollar…) si vous avez la chance d’être près de la suisse.

  2. BA dit :

    Lundi 28 mai 2012 :

    Forte tension sur la dette de l’Espagne et Italie.

    Les taux des obligations espagnoles se sont fortement tendus lundi sur le marché obligataire, entraînant dans leur sillage ceux de la dette italienne, alors que la situation de l’Espagne s’aggrave et accentue les craintes sur l’ensemble de la zone euro.

    La prime de risque espagnole – le surcoût que doit payer l’Espagne pour emprunter à dix ans par rapport à l’Allemagne, la référence du marché – atteignait un record de 510 points de base (5,1 points de pourcentage).

    « Les déboires du secteur bancaire font fuir les investisseurs qui n’achètent plus de papier espagnol », relève René Defossez, stratégiste obligataire chez Natixis.

    La grande banque espagnole Bankia, qui croule sous les actifs immobiliers risqués, a demandé vendredi soir une aide à l’Etat de 19 milliards d’euros, un montant record dans l’histoire du pays.

    La Bourse de Madrid a terminé lundi en chute de 2,17% à 6.401,2 points, son plus bas niveau depuis le 27 mai 2003.

    La situation de l’Italie, bien que moins grave que celle de l’Espagne, n’a pas été de nature à rassurer les investisseurs. Les taux longs italiens souffrent de la contagion de la hausse des taux espagnols. Ils ont été aussi affectés par une mauvaise statistique et par une adjudication sur des lignes à deux et quatre ans qui s’est traduite par une hausse des rendements.

    L’Italie a pu emprunter 4,25 milliards d’euros à 2 ans, mais en concédant des taux en nette hausse (4,037%, contre 3,355% lors de la précédente opération).

    http://www.romandie.com/news/n/BONDSEUROPEForte_tension_sur_la_dette_de_l_Espagne_et_Italie57280520121920.asp

    Italie : taux des obligations à 10 ans : 5,741 %.

    Espagne : taux des obligations à 10 ans : 6,479 %.

  3. BFA dit :

    Oui Tenschi, quand ceux là commencent, enfin, à dire des bribes de vérité aux Peuples à des heures de grande écoute, c’est que la situation ne peut plus être cachée plus longtemps !.
    Mais que l’on se rassure, celà ne touche que l’Espagne, 4ème puissance € !. Ah!!!. Il y a vraiment de quoi rire en se tapant sur le ventre !. Hélas, ce n’est pas risible.

    J’aurai aimé vous remercier pour tout le savoir que vous nous apportez dans des circonstances moins moches, Jean-Pierre, mais il en est ainsi. Bien à Vous.

  4. RH dit :

    Mr chevallier j’adore votre site que je suis depuis quelques années deja. force est de constaté que vos previsions se realises pour la plupart.

    pour la grece, je peux me tromper, mais quand ils sortiront de l’euro, evidemment la drachme sera fortement devalué. pour les grec ce sera un mauvais moment a passer. mais mecaniquement, surtout en ces periodes de tension au Maghreb, le tourisme devrait prendre un essor considerable.

    de plus il sera tentant pour beaucoup de societe de s’installer en grece au vu du coup de la main d’oeuvre bon marché. ce serais donc un moment difficile a passer pour les grecs. mais par la suite tout devrais se regulariser je suppose. ainsi que pour les autres pays en difficultés qui quitteront l’euro.

    suis-je loin de la verité?

    au plaisir de vous lire.

  5. Homer dit :

    @ RH > Bonjour, ce qui suit émane de Charles Gave et pourra peut-être vous éclairer. Cordialement.

     » (…) Ou l’Europe retourne à ses racines de subsidiarité et de liberté et il faut se bourrer d’actifs Européens, comme il fallait acheter la Suède en 1992 ou le Canada en 1994, ou l’Europe choisît de sauver ses banquiers au détriment de ses entrepreneurs en laissant l’épargne des Européens à la disposition de Bruxelles et la BCE , et nous rentrons inexorablement dans le scenario Japonais.

    Dans ce second cas, il faut n’avoir des actifs financiers ou immobiliers qu’en dehors d’Europe

    Ce que je dis est donc tout simple. (…)  »

    http://institutdeslibertes.org/author/charlesgave/

    • tenshi dit :

      Ah, revoilà Josick du crédit agricole.. heu non, Josick d’esprit agricole…. qui n’a rien compris…

      Gave dit : n’ayez pas de valeurs en euros… ni d’immobilier.
      Parce que
      l’euro va disparaitre (du moins sa crédibilité, son pouvoir d’achat) vous laminant votre pouvoir d’achat…
      l’économistologie va récessionner donc vu la forte contraction, peu auront les moyens de payer cher de l’immobilier… donc le prix va chuter…

      vous savez donc enfin ce qu’il faut faire…. un terrain pas cher que vous cultiverez, de l’or, des devises autres que l’euro, un réseau d’amis, loin de la ville furturs coupe-gorge, une arme d’auto défense… comme les survivalistes le disent, s’inspirant de ce qui s’est passé en temps de guerre…

      ne congelez que ce dont vous pouvez vous passer. car le pire est d’être à cours de liquidité (comme ne le comprendront jamais les génies de natixis) et d’être forcé de vendre un actif à la casse…

      • Josick dit :

        Désolé, j’avais oublié qu’on était désormais en permanence comme avec un public sur un plateau de télévision, public auquel on dit quand il faut rire, applaudir, quand on est face à du second degré…

        Quand à Charles Gave, faudrait lister ses erreurs ? L’explosion du service de la dette ? J’aurai pensé que vue son expérience internationale, il avait une vision plus large que celle de JP Chevallier. Il apparaît que pas du tout.

        Nota à propos de Josick d’esprit agricole… Lui et son blog ont été assassiné socialement par un JAF (juge des affaires familiales) qui l’a totalement privé de ses enfants, JAF de cette France qui a la haine des pères et consubstantiellement la haine du patrimoine. Avec un tel socle, une bonne perception monétarisme est quasi impossible. Mais comme au coeur de la dégénérescence, son contraire, nous avons Jean Pierre comme nous avons eu Pascal au milieu de l’irrationalité française.

        • tenshi dit :

          @Josick j’espère qu’il y a pas de mal, l’ami.

          J’ai rigolé avec ton ancien pseudo à cause de déboires actuels du crédit agricole… (genre tu mets plus esprit agricole à cause de la banque). Juste parceque tu parlais des banques, rien de plus.
          Parce qu’en effet, comme tu le relèves, je crois pas le crédit mutuel soit en meilleure posture que les autres banksters.
          Mais quelle que soit ta banque, et comme le dit Gave, avoir des avoirs libellés en euros n’est pas forcément une bonne idée.
          Et aussi, ce qu’il a dit à propos de l’immobilier n’est pas idiot et permet d’illustrer qu’il ne faut pas agir de façon irréfléchie : donc pas de réflexes en précipitant des achats immobiliers si vous n’en avez pas le besoin. un bien immobilier répond avant tout à un besoin primaire qui est de se loger

          Sinon, j’avais vu ton blog… en effet c’est pas rose une séparation.
          tu dis :
          « JAF de cette France qui a la haine des pères et consubstantiellement la haine du patrimoine. »
          je crois que tu te trompes complètement de cible… c’est plutôt d’une secte de connasses haineuses et revanchardes envers les hommes qui se cache sous le nom de « solidarité féminine » dont tu as été victime…

          Comme une société secrète qui infiltrerait les sphères du pouvoir, les femmes pullulent dans tous ces milieux de la famille, des enquêtes sanitaires, et autres poste de JAF aigries haineuses envers les hommes,
          Parce que si tu demandes la garde de tes enfants, LA JAF et LA assistante sociale qui vient en aide à LA avocatE de ta future ex-femme, pour déclarer que le misérable endroit dans lequel tu as retrouvé logement (suite à ton expulsion de chez toi à cause de ta femme) est impropre pour loger tes enfants. Et on arrive avec 90% des gamins privés de leur père et 90% des pères privés de leurs gamins. (chiffre récent cité par le JT de la 2)
          Mais après ça on persistera à vous raconter qu’on en fait par assez pour les femmes et que la société est sexiste…

          Tous mes potes d’enfance ayant eu des enfants sont déjà séparés, spoliés d’une part de leur revenu qui n’a rien à voir avec les dépenses qui sont faites pour l’enfant, et ne voient que peu leur père.
          Sans compter que certains font la gueule en y allant car leur abrutie de mère passe son temps à déblatérer sur le père…. quand il n’y a pas un prétexte bidon pour ne pas présenter l’enfant.
          De plus aucun des pères ne reçoit des aides proportionnelles aux enfants puisque toute sont versées aux femmes, ce qui est scandaleux.
          Mais bein entendu les hommes ne sont victimes d’aucune dscrimination.
          Sans compter l’adolescence où j’ai vu plein de mes potes vivre des divorces et entendre chez la mère, que « son connard de père avait pas encore payé la pension et qu’elle devait attendre pour aller faire du lèche-vitrine pour des chaussures » et autres trucs inutiles.
          calculs faits avec certains d’entre eux, ils ne recevaient même pas la moitié de ce que versait mensuellement le père… (calcul tout compris, en fonction de la bouffe, habits , une part d’electricité etc…)

          courage @ toi.

      • Homer dit :

        @ tenshi : Josick était ironique, me semble-t-il… Mais merci pour les explications de texte, jeune homme :)

        • BFA dit :

          @ Tenschi : Josick faisait de l’humour ! ; et l’article dont il nous a fait part, concernant les propos du big boss de cette bank est à mourir de rire !.

          @ Josick : J’allais de temps en temps sur votre blog, et puis un jour = page introuvable. Comment un JAF a-t-il fait pour faire fermer votre blog ? et au nom de quel droit planétaire ?…. . Courage Josick.

  6. Dav dit :

    Franchement, en cas de gros bank – run au niveau européen, que vaudra l’épargne planquée chez martin Maurel ou autres institutions respectant les µ, quand on considère que des banques pas si éloignées de Bâle III sont sur la sellette ?

  7. BA dit :

    Mardi 29 mai 2012 :

    L’Italie emprunte 8,5 milliards d’euros à six mois à des taux en nette hausse.

    L’Italie a emprunté mardi comme prévu 8,5 milliards d’euros à six mois, mais a dû concéder des taux en nette hausse en raison des fortes tensions sur les dettes des pays fragiles de la zone euro, sous l’effet des inquiétudes concernant l’Espagne, a annoncé la Banque d’Italie.

    Les taux de ces obligations se sont inscrits à 2,104%, contre 1,772% lors de la dernière opération similaire le 26 avril.

    Le marché obligataire est secoué par les craintes des investisseurs à l’égard de l’état de santé du secteur bancaire espagnol, ce qui entraîne une tension des taux espagnols et des taux italiens dans leur sillage.

    La grande banque espagnole Bankia, qui croule sous les actifs immobiliers risqués, a demandé vendredi soir une aide à l’Etat de 19 milliards d’euros.

    L’Italie, qui fait face depuis la mi-avril à un net rebond de ses taux lors de ses émissions, à l’exception d’une certaine détente enregistrée mi-mai, procédera à une nouvelle émission obligataire mercredi, cette fois à moyen-long terme.

    (©AFP / 29 mai 2012 11h25)

  8. Didier dit :

    Bonjour,

    Toujours des articles aussi intéressants, continuez.

    Une aide de 19 milliards d’euros soit +/- 20% du pib espagnol !!! pour une seule banque…

    La majorité des régions espagnoles ne peuvent plus se financer.

    500 points d’écart entre les bons espagnols et les germains !

    Excellent tout cela.

    Il me manque le montant des cds sur la dette espagnole, là il va y avoir de la casse ?

    Encore bravo pour vos articles, tout est simple

  9. Deres dit :

    Les journaux mainstream commencent à se poser des questions sur la solidité des banques … Mais bien entendu, ils sont bien loin d’avoir encore compris les magouilles qui se cachent derrière les stress test, analyse par des cabinets indépendants et par les bilans avec de nombreuses pondérations des risques à la tête du client.

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/05/30/doutes-sur-la-capacite-des-etats-a-evaluer-les-risques-des-banques_1709529_3234.html

Commenter