21 septembre 2012 15

B-2 : investisseurs / rentiers

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

Le bombardier furtif B-2, Ben Bernanke fait triompher ceux qui investissent dans des entreprises innovantes contre les rentiers qui placent leur capital dans des valeurs refuges que sont traditionnellement les bons du Trésor (de pays fiables) comme le montrent les rendements réels des Notes à 10 ans de référence qui sont tombés à zéro alors qu’ils étaient à plus de 3 % au début des années 80 quand l’inflation a dû être combattue énergiquement par les Reaganomics,


C’est là encore une des grandes victoires de B-2 dont personne ne parle !

Les profits des entreprises américaines sont au sommet (9 % du PIB). C’est le moment d’investir, et surtout de profiter du fait que tous les idiots a priori inutiles clament que l’Amérique est au bord du gouffre, ce qui les transforme miraculeusement de ce fait en idiots particulièrement utiles.

Mots-clés: , ,

15 réponses à “B-2 : investisseurs / rentiers”

  1. Julien dit :

    C’est pas tout frais du jour (juillet 2012), mais voici une étude Natixis sur la part des dividendes dans le PIB.

    « Nous regardons les situations des Etats-Unis, du Royaume-Uni, du Japon, de l’Allemagne, de l’Espagne, de l’Italie et de la France.
    On voit la particularité des entreprises françaises (c’est-à-dire des entreprises opérant en France) par rapport à celles des autres pays : la poursuite de la dégradation de la profitabilité de 2009 à 2012 en France, alors que la profitabilité se redresse dans tous les autres pays. Il s’agit des profits nets (des cash flows), nets des impôts, des intérêts et des dividendes (graphiques 1a-1b). La profitabilité (6,4% du PIB) et le taux d’autofinancement (64%) sont les plus bas en France de tous les pays analysés (graphiques 2a-2b) »

    http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=64922

  2. Attia dit :

    Bonjour, on m’a dit que vous faisiez du conseil ou de la gestion . Pouvez-vous m’en dire davantage ? Merci !

  3. Joel dit :

    Nigel Farage il y a 10 jours :

    http://www.youtube.com/watch?v=Vms_vd_yWgY

    C’est vrai qu’il est d’une lucidité incroyable. Impressionnant! Vive l’Angleterre!

  4. MAGAJA dit :

    Par contre faut rappeler un vieux dictons a B.B:
    Panem et circenses ou, du pain et des jeux.
    Hé oui, si on ne veux pas de révolution, et hors comportements liés à la religion, du pain et des jeux ca permet de faire ce qu’on veux ;)
    Mais quand on voit ca, je me dis qu’ils ont oublié le pain. Ou plutôt, ce dictons s’avère une réalité maintenant.
    Mais cela ne déséquilibre pas l’économie, car de l’autre côté les richesses ont augmenté chez les travailleurs et dans les entreprises.
    http://i32.servimg.com/u/f32/15/82/71/95/1abd10.gif

    LA circulation d’argent serait peut être moins problématique si les trillions qui sont sur les comptes des paradis fiscaux circulaient plutôt dans le système. Je pense que ces personnes là sont certainement les mieux placées pour réaliser votre souhait Mr Chevalier, investir.

    Mais je suis tout à fait d’accord qu’à choisir, mieux vaux investir sur les entreprises US.
    Le QE lancé afin de maintenir la croissance US, aurait il pour but de prévenir une récession complète de la zone euro, et éviter un nouveau creux US?
    Ce qui est marrant c’est qu’on critique les assouplissements monétaires de la Fed, mais que ce serait il passé si il n’y avait pas eu de QE 1 et 2 sur chacune des 2 crises (bancaire et gse) ?
    Le plus dérangeant aux US, hors chiffres et croissance est l’impunité donnée aux banques, l’absence de véritables sanctions. Car dans un système capitaliste Mr Chevalier, il faut laisser faire le capitalisme et non le manipuler selon les désirs des uns et des autres. La fed joue le jeux décidé par ses actionnaires il ne faut pas le perdre de vue.
    On pourrait en faire des lignes et des lignes, masi entre magnetar and co, et les faux tribunaux etc.. les sanctions sont bien loin d’être honnête. On fait de temps en temps un exemple, comme lorsque César baissait le pouce dans les arènes pour la mise à mort. Ca fait plaisir au peuple !!
    Mais ceux qui pervertisent le capitalisme aux états unis ne valent pas mieux que les ignorants Eurozonnards, blanc bonnet bonnet blanc… Et c’est un peu cet aspect avec lequel j’ai du mal. J’ai plus l’impression que vous idolatrez le système US sans prendre acte des manipulations. Mais je me trompe peut être, comme vous dires c’est peut être un autre problème cet aspect là…….

  5. jyves dit :

    @MAGAJA
    Vous écrivez : « La Fed joue le jeux décidé par ses actionnaires »
    Pourriez-vous être plus explicite ? Qui sont ses actionnaires ?

  6. MAGAJA dit :

    Je peux:

    JP Morgan Chase comme General Electric ou un réprésentant de l’AFL-CIO (syndicat américain) font partie de la FED de New-York pour exemple.

    Au delà de ca, la fed appartient en théorie à des instances fédérales , qui appartiennent…etc…
    Ce serait à décortiquer.
    MAis au delà de ça la répartition des représentants de la fed de NY par exemple se réparti de la façon suivante:
    3 banquiers (en gros) 3 non banquiers, et 3 représentants du peuple.
    Mais cela est la théorie, qui montre bien déjà que les institutions spéculatrices ont un pouvoir décisionnaire au niveau des FEDs.
    Ce n’est pas le système capitalistique en soit qui ne fonctionne pas, mais l’usage qu’en font les banquiers.

    Je vous invite vivement à lire un livre, l’ange exterminateur, passé inaperçu chez les guingnols, mais qui décortique les intérêts bancaires présents depuis des décennies dans les couloirs des ministères.
    Lazard est à ce titre un pseudo sandale passé inaperçu , au même titre que le pouvoir des Rotschild, mais comme dirait Monsieur Chevalier c’est un autre problème.

    Le système est parfait, l’usage qu’en font ceux qui ont le pouvoir est inadmissible.
    Quand on sait que le meurtre d’un grand banquier américain, à la sortie de l’école (après avoir déposé ses enfants) a été zappé des médias, même américains il y a quelques années, on peut se poser des question sur le pouvoir politique mais ce n’est pas le sujet.

    Le problème qu’on pourrait prendre en compte par contre est l’impact des manipulations sur le bon fonctionnement du capitalisme. Si les gens laissaient faire le capitalisme, laissait couler les banques, l’économie se porterait beaucoup mieux, même avec le double de gens relevant des bons alimentaires, mais à la place de nécessiter 10 années pour le redressement peut être que seulement 4 à 5 années seraient nécessaires.

    C’est bien de regarder les chiffres, mais il y a des gens ou des sociétés derrière.

  7. jyves dit :

    @MAGAJA
    Merci pour votre réponse très détaillée. Le livre dont vous parlez est l’ange exterminateur d’Airy Routier ?

  8. magaja dit :

    @jyves oui c’est celui là.

    Ok Mr Chevalier, ne parlons pas de l’influence des bigs bk US. Désolé pour les trolls.
    Premier lien exstrait directement de la FED:
    En effet il ne s’agit pas du FOCM, je met ce lien concernant les intervenants externe et ou on retrouve Jamie Dimon et d’autres sociétés, dont certaines ont un objet plutot « comique » je vous laisse chercher.. Ils n’ont pas de rôle décisionnaire je tiens à le préciser.
    http://www.newyorkfed.org/aboutthefed/org_nydirectors.html

    Second lien, j’espère que eux aussi ne sont pas les idiots nuisibles dont vous parlez, sinon va falloir surtout trouver ceux qui ne sont pas idiots nuisibles ca va devenir compliqué. UN avis de la DB sur le monétarisme.
    http://www.bundesbank.de/Redaktion/DE/Reden/2012/2012_09_18_weidmann_begruessungsrede.html

    • jp-chevallier dit :

      Le 1° lien ravira tous les idiots inutiles, le second est très intéressant car il confirme ce que j’a toujours écrit à ce sujet : les Européens ne connaissent rien au monétarisme, y compris les dirigeants des grandes banques centrales

  9. Jules dit :

    Oilivier Demeulenaere :
    « Nous tombons dans l’ordre sur les quatre informations suivantes.
    La France veut que l’on donne plus de temps à la Grèce.
    On parle d’embaucher 40 000 personnes sur 5 ans à la SNCF.
    On parle de porter l’ESM, le fonds de sauvetage, de 0,5 trillions a 2 trillions.
    Les pressions sur la Suisse aboutissent à réduire la possibilité de s’expatrier. »

    Moralité : quand les bilans FED et MES auront été au bout de leur capacité de « tirage »… l’inflation va se révéler d’une force, mais d’une force, les amis ! bien vous en aura pris de prévoir élevage et cultures à la campagne… C’est pour 2015 ? hm ?

    • jp-chevallier dit :

      Le problème ne sera pas celui de l’inflation !

      • Jules dit :

        « Le problème ne sera pas celui de l’inflation ! »

        Le tsunami, finalement, ne sera pas celui de l’inflation.
        En cela que : (?)
        – La masse monétaire M1 ne représente que 5% du volume total des bilans,
        – Et que nombre de gros volumes de ces dettes bilans vont être détruits, annulés ?
        – D’où un rapport se rééquilibrant en faveur de M1 ??
        – D’où une puissance retrouvée de la monnaie ? (pour ceux qui en auraient encore…)
        ? ?
        Cordialement.

Commenter