6 février 2013 5

Mitsubishi UFJ FG 4° trimestre 2012

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Autres

Mitsubishi UFJ FG fait partie de la liste des banques systémiques mondiales, les SIFIs pour Systemically Important Financial Institutions). C’est la plus grande banque japonaise par le total de son bilan.

Les derniers résultats publiés montrent que le total de ses dettes représentait 20,3 fois le montant des capitaux propres, c’est le multiple d’endettement, mon µ, le leverage, ce qui correspond à un ratio Tier 1 réel (l’inverse du µ) de 4,9 % selon la méthode retenue par ce bon vieux Greenspan et par la BRI (en comptabilisant les capitaux propres réels sans les minoritaires),

Document 1 :

MUFG2011 Q42012 Q12012 Q22012 Q32012 Q4
Liabilities201 130208 861212 122208 464213 916
Equity9 74010 00110 12310 17710 555
Leverage (µ)20,620,92120,520,3
Tier 1 (%)4,84,84,84,94,9

Sommes en milliards de yens.

Document 2 :

Il faudrait augmenter les capitaux propres de 9 800 milliards de yens, soit environ 98 milliards d’euros pour respecter les règles préconisées par ce bon vieux Greenspan, celles de Bâle III.

La mauvaise santé des big banks japonaises laisse subsister un risque de tsunami bancaire qui pourrait être plus dévastateur qu’un véritable tsunami, par la faute des dirigeants des grandes banques qui sont liés à leurs homologues des autres grandes entreprises et aux hommes politiques incompétents et corrompus, comme en France…

Cliquer ici pour voir les derniers résultats de Mitsubishi UFJ FG.

Mots-clés: , , , , , ,

5 réponses à “Mitsubishi UFJ FG 4° trimestre 2012”

  1. Josick dit :

    Avec leur mentalité qui consiste à ne pas perdre la face, aucune critique de l’autorité ne doit transpirer.
    Le directeur de la sécurité nucléaire française juge catastrophique leur mentalité qui ne permet pas d’apporter les correctifs nécessaires.
    « Ne pas perdre la face », c’est pour l’homme de la tribu, l’homme qui n’a pas d’existence personnelle et ne vit que pour et par le groupe (l’Etat). C’est un homme préhistorique dans une modernité qu’il ne mérite pas.

    • BFA dit :

      Josick, si JP le permet, je m’autorise un message perso : je n’arrive pas a te joindre sur ton site à cause des « profils » ( je suis nulle en informatique, donc très prudente sur le Net, et je ne suis pas inscrite sur ces comptes internet que tu proposes car je n’y entends rien !!! ) T’as pas plus simple ?…. Bien à toi.

  2. euroland is a sinking yellow and blue submarine dit :

    une info utile.

    le texte des aides d’état de la commission européenne (pour les anglophones)
    http://www.bakchich.info/sites/bakchich.info/files/article_files/alert_mechanism_report_2012-11_en_2.pdf

    c’est un article sur l’utilisation des 1 174 milliards de l’eurozone.
    et il vaut le détour :apparemment la zombification bancaire atteint la méga-putréfaction.
    Mais tout va bien euroland.

  3. MERTENS dit :

    Le capitalisme sans la faillite, c’est comme le communisme sans
    le goulag : ça ne marche pas.
    Les banques « tonneau des Danaydes doivent faire faillite si elles ne
    RECAPITALISENT PAS VRAIMENT.
    Les banques doivent faire tourner leurs propres planches à billet :
    émettre des actions pour « x » milliards par mois (lol).
    But : remplacer progressivement les irresponsables désargentés
    actuels par des responsables qui ont de l’argent.
    Too big to fall doit devenir une pensée éradiquée.
    YAKA créer une situation, un environnement , des règles qui
    permettent à N’ IMPORTE QUELLE BANQUE de faire faillite sans effet
    domino.
    Dans un premier temps, au lieu de rester sans rien faire parce que ce que je propose est irréalisable,
    on pourrait commencer en douceur : conditionner l’octroi « d’ oxygène » à l’augmentation d’un pourcentage ( 30% ? ) des CAPITAUX PROPRES REELS par une AUGMENTATION DE CAPITAL
    REELLE.

    100 milliards pour les banques espagnoles : OK , mais pas sans 30 milliards d’apport d’argent frais.
    On accepterait bien sûr l’argent noir (lol).
    Michel MERTENS.
    A votre service.

    • BFA dit :

      @ Michel,

      Je sens de la tension et de l’ironie dans vos propos. Y’a pas la place !.

      Vous écrivez :  » …. But : remplacer progressivement les irresponsables désargentés actuels par des responsables qui ont de l’argent. ….  »

      Ah elle est bien bonne celle là !. Vu l’expérience que nous avons vécu en 2008 !, croyez moi !, on n’est pas prêt de faire confiance à nouveau à notre Gos banque qui donne ses ordres à ses salariés commerciaux pour vendre des FCP !.
      En pleine débâcle : qui a-t-il dans les FCP où vous nous avez fait placer nos économies ?, Réponse du Directeur d’Agence :  » je n’en sait rien ! « .
      Vendez ! ( celà a mis 15 jours ! dans la débâcle générale ! ).
      Maintenant je sais ce qu’est une tritisation !!!!. C’est pas moi qui l’ai inventé !, c’est la finance !.
      Et quand on va placer ses économies chez le commercial de la banque, il ne va certainement pas nous expliquer que notre épargne va être « tritisée » ! ( à supposé qu’il sache lui-même ce que veut dire tritisation ?, je n’en suis pas certaine ! ).

      Les seules actions que j’ai détenues, je les avais placée dans ma ‘gos banque » française !. L’action montait ?, je ne vendais pas !. Parce que je ne joue pas en bourse, ni au casino, ni au tiercé, ni au morpion !, contrairement aux banques !. Parce que pour moi, mes économies placées et leurs intérêts servaient à faire prospérer l’économie, la Vraie !.

      Ah bein c’est sur, maintenant je vois les faits comme ils sont réellement !. Et j’ai essayé de comprendre pourquoi.
      Confiance ?, ah beinh vous repasserez Michel !.
      Ce qui explique pourquoi tout se grippe dans l’économie réelle.

      Il « paraitrait » que l’Etat français « envisagerait » de se servir de nos économies placées sans risque ( Livret A and Co ) pour servir de caution à l’emprunt généralisé pour payer ses dettes ?!….
      Ses dettes ?, je n’en fais pas partie !. Et il est hors de question, me concernant, de toucher un kopeck de subside venant de l’Etat ( donc de mon voisin qui paie impôts et taxes ! ) ; je préfère crever la gueule ouverte !.

      A bon entendeur, et pour vos leçons, vous repasserez Michel parce que jusqu’à preuve du contraire je ne vous ai pas demandé un kopeck pour acheter du pain et du tabac ( mon anti-dépresseur !!!…. ).
      Nantie ?, moi ?, tous mes Amis me tarabustent pour que je demande le Rsa !, ah ! ; même la Cmu j’en veux pas !. Et si je crève, ce sera l’Ame en Paix en ne devant rien à personne et surtout pas à l’Etat spoliateur ni à ses Banques joueuses avec l’argent des Autres !.

      Bien cordialement.

      Ma confiance dans ce système ? = plus Aucune !.

Commenter