4 mars 2013 9

Banques japonaises 2012, actifs tangibles

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Autres

Les trois banques japonaises faisant partie de la liste des banques systémiques mondiales (les SIFIs) ne font pas état d’écarts d’acquisition.

Si cela correspond effectivement à la réalité, cela ne les empêche pas de régresser dans le classement de ces banques.

Mitsubishi UFJ FG,

Document 1 :

MUFG2011 Q42012 Q12012 Q22012 Q32012 Q4
1 Assets210 870,10218 861,60222 245,30218 641,00224 470,30
2 Equity9 740,5010 001,0010 123,1010 176,9010 554,60
3 Preferred st-----
4 Goodwill-----
5 Tangible eq9 740,5010 001,0010 123,1010 176,9010 554,60
6 Liabilities201 129,60208 860,70212 122,30208 464,10213 915,70
7 Leverage (µ)20,620,92120,520,3
8 Tier 1 (%)4,84,84,84,94,9

Sommes en milliards de yens.

Document 2 :

Mizuho,

Document 3 :

Mizuho2011 Q12012 Q12012 Q22012 Q32012 Q4
1 Assets160 812165 361165 058165 600171 483
2 Equity4 3324 9124 8134 9775 182
3 Preferred st-----
4 Goodwill-----
5 Tangible eq4 331,874 911,604 813,044 976,595 181,50
6 Liabilities156 480,10160 448,90160 245,30160 623,10166 301,70
7 Leverage (µ)36,132,733,332,332,1
8 Tier 1 (%)2,83,133,13,1

Document 4 :

Sumitomo Mitsui FG,

Document 5 :

SMFG2011 Q12012 Q12012 Q22012 Q32012 Q4
1 Assets137 803,10143 040,70138 120,20139 465,70142 891,20
2 Equity5 0955 2115 1145 3715 623
3 Preferred st-----
4 Goodwill-----
5 Tangible eq5 094,765 211,095 113,805 371,115 623,47
6 Liabilities132 708,30137 829,60133 006,40134 094,60137 267,80
7 Leverage (µ)2626,4262524,4
8 Tier 1 (%)3,83,83,844,1

Document 6 :

Cliquer ici pour voir les derniers résultats de Sumitomo Mitsui FG.
Cliquer ici pour voir les derniers résultats de Mitsubishi UFJ FG.
Cliquer ici pour lire les derniers résultats de Mizuho.

Mots-clés: , , , , ,

9 réponses à “Banques japonaises 2012, actifs tangibles”

  1. Héfaillitos, dieu grec surévalué... dit :

    merci pour les infos… don ceux qui ont du fric au Japon, c’est pas une bonne nouvelle…

    J’ai trouvé un article qui m’a semblé intér2essnt chez Berruyer.

    http://www.les-crises.fr/ppa-monnaies/

    C’est sur le cours relatif des devises et sur ce qu’il devrait être si il ne reflétait que la force réelle des économies.
    (c’est à dire ce qu’il serait sans l’interventionnisme des banques centrales)

    Donc déjà cela confirme que le cours d’une devise est bel et bien arme de guerre, contrairement à ce que disait Draghignol il y a peu. Mais ça on le sait déjà.

    Je voulais savoir si vos estimations recoupent celles de MBerruyer sur le cours des devises et sur ce qui est surévalué ou ce qui est sous-évalué.
    Si vous n’avez pas vous même des estimations, pensez-vous que ses chiffres soient bons ?

    Pour les monétaristes… si je peux avoir un avis sur ça.

    http://www.les-crises.fr/meteo-monetaire/

    notez la belle « ascencion » de l’or dans le graphe 2. L’or ne triche pas, il est ce qu’il est.
    il ne monte pas… c’est le reste qui baisse comme l’explique le graph 3

    Est-ce que cette tendance va s’inverser ? Je ne pense pas. Nous sommes en plein concours de laideur monnétaire, sauf à la BCE où on s’entête à dire qu’il n’y a pas de guerre des monnaies car l’euro est fort comme la tour de Babel.

    Pourquoi le cours de l’or est-il stable depuis un moment ? (à quelques minivariations hebdomadaires près)
    Parce qu’il est manipulé à la baisse

    L’achat pour du moyen ou long terme pour conserver son pouvoir d’achat est-il pertinent ?

  2. BFA dit :

    Au moins chez 2 de chez eux, le bilan n’est pas truffé d’une foultitude de pages bla-bla ( impossible d’accéder direct votre lien à Mizuho = forbidden ).

    On dit que les japonnais détiennent leurs propres dettes, je répondrai qu’eux, au moins ils maîtrisent leur monnaie.

    On dit que les Italiens détiennent à majorité leurs propres dettes, je répondrai qu’eux, hélas, ont une monnaie commune à 27 !.

  3. magaja dit :

    Le cours de l’or n’est selon moi pas spécialement biaisé, ni trafiqué pour le moment.
    Il subit juste les conséquences de son mode de fonctionnement. Il est nécessaire de différencier plusieurs choses:
    Le cours de l’or côté, et le cours de l’or au travers de l’achat physique.

    Le cours de l’or côté est impacté par la détention de contrat d’achat à terme (ou vente), achat à terme qui n’est en rien assujetti à livraison, vous comprenez bien, ca va trop vite, ca change trop vite de main !!

    La création de « papier » sur l’or n’est pas lié à l’existence de celle ci ce qui permet la création du levier, qui soit disant doit faciliter les échanges…

    LE cours de l’or côté est toutefois également impacté par l’économie, au même titre que les autres métaux. LA baisse des métaux en général à ce jour peut très bien être une mise en garde face à un risque déflationniste, par diminution de consommation. Hé oui, si vous regardez bien les sociétés « utilisatrices » de métaux ont pris un « plomb en bourse… baisse des commandes, baisse de consommation des matières premières, baisse des cours.

    Le hausse des coupes aux US est déjà dans les cours de l’or.

    Tout ça pour vous dire que selon moi l’or corrige naturellement son évolution des derniers trimestres.
    Il faut regarder ce cours sous un aspect purement technique. De grosses mains avaient besoin que les cours baissent, compte tenu de leurs positions vendeuses sur l’or. Cela arrange également fortement voir très fortement la Fed.

    Il existe sur l’or des supports techniques clairs, qui méritent qu’on y attache de l’importance.
    1576/1547 et 1532 sont des niveaux importants.

    Ce n’est pas « obligatoirement » la politique monétaire en soit qui va faire monter l’or, mais la confiance qu’est accordée dans ces politiques…

    Le cours de l’or n’est pas « manipulés » mais tous les outils qui permettent de le faire varier sont mis à profit par les uns et les autres, chacun dans son intérêt.

    Olivier

    • héfailltos, dieu grec en pantalon unijambe doré dit :

      merci Magaja d’avoir répondu.
      oui, l’or papier, ça marche comme la blague récente d’Attali sur les pantalons… c’est fait pour vendre acheter vendre acheter, pas pour les mettre
      l’or papier c’est idem : fait pour tout sauf pour se le faire livrer
      http://www.youtube.com/watch?v=H-VXWX-_CuM

      Mais à l’instar de MFglobal, je me dis que cet or papier peut disparaitre en fumée à tout moment.
      si ces courtiers font faillite, le stock des coffres est saisi pour rembourser la dette.

  4. Julien dit :

    Aucun écart d’acquisition… mouais, trop vertueux pour être honnête.

    • jp-chevallier dit :

      Possible, mais pas prouvé

      • Julien dit :

        Rappelons-nous les premiers pas de Renault en tant que 1er actionnaire de Nissan : un gros toilettage des comptes, notamment vis à vis des créances douteuses sur des sociétés de transports de poids-lourds appartenant à la mafia japonaise.
        Renault a fait profil bas, a passé les créances en pertes une bonne fois pour toutes et a pu repartir sur une base financière beaucoup plus claire, sans cadavre dans les placards.
        En Europe, on a du mal à imaginer le poids des yakuzas dans l’économie nippone, dont l’influence s’est étendue à divers secteurs d’activités secondaires et tertiaires, dont les banques.

        Imaginons un schéma simple : une augmentation de capital de 100 millions d’euros d’une société immobilière X pas très catholique (shintoïste, pardon). La banque japonaise Y souscrit massivement sous la gentille pression de personnes pas très fréquentables.
        Bref, ces 100 millions ont bien atterri quelque part et imaginons que cet investissement s’avère peu rentable, voire franchement catastrophique….
        Qui va oser écrire dans son rapport financier : « la société X est vérolée, ces 100 millions ont été dépensés en pure perte ».

        Je ne pense que cela soit de la pure science-fiction économique à 200%… le poids de la mafia japonaise et son imbrication dans l’économie réelle et financière peut conduire à ce genre de fantaisies comptables.
        Il y a des scandales de corruption à tous les étages….
        Après, j’avoue, je ne me sens pas la force d’éplucher 10 années de rapports financiers annuels de ces banques pour trouver le mouton noir !

        • héfailltos, dieu grec en pantalon unijambe doré dit :

          en même temps, vu les leviers, c’est pas très grave s’il y a ou non des écarts.
          Les banksters japonais sont aussi vertueux que les franchouillards. quelques milliards de yens n’y changeront rien.

          • BFA dit :

            Bref pour conclure ! pas de confiance en l’économie japonaise pour le moment, compte-tenu de ses zones d’ombres ? – j’en suis parfaitement d’accord !.

Commenter