18 mars 2013 5

Bolchévisme de l’€URSS et Laiki bank

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques Européennes

La Troïka (la Commission européenne, les Marioles de la BCE et notre Bécassine adorée) a imposé la spoliation pure et simple de 10 % de tous les dépôts bancaires à Chypre, mesure acceptée par le gouvernement.

Les Izvestia qui sont évidemment les plus grands spécialistes survivants du bolchévisme ont bien reconnu en l’€URSS le digne successeur de l’URSS dans ses pires moments : quand les soviets bolchéviques pouvaient imposer leur dictature, c’est-à-dire leurs lois en toute impunité, sans respect de leurs adversaires ni de quelque principe de droit ni de liberté.

La zone euro n’est plus un pays civilisé. C’est une zone de non-droit où règne la loi de la jungle, où un acte barbare et sauvage peut être pris à tout moment par la nomenklatura.

La réaction des Russes est édifiante !

Après l’exemple de Bank of Cyprius qui est la plus grande banque de Chypre, celui de Laiki bank (un groupe plus connu sous la forme de Cyprius Popular Bank), la deuxième plus grande banque de l’ile, est instructif : son leverage était de 33,9 à la fin du 3° trimestre 2012 après avoir atteint 67,3 fin 2011 !

Document 1 :

Laiki Bk20112012 Q3
1 Assets33,76230,376
2 Equity0,4940,869
3 CECS--
4 Goodwill--
5 Tangible eq0,4940,869
6 Liabilities33,26829,506
7 Leverage (µ)67,333,9
8 Tier 1 (%)1,52,9

Sommes en milliards d’euros.

Officiellement, il n’y a pas d’écarts d’acquisition ni de titres folkloriques dans les capitaux propres mais il est douteux que les actifs soient enregistrés à leur juste valeur de marché car l’exposition de Laiki à la Grèce et à des pays de l’Europe de l’Est est très forte,

Document 2 :

Si l’on prend en considération les bilans publiés par Laiki et Bank of Cyprius, il ne manquerait à ces deux banques respectivement que 1,9 milliards d’euros et 1,5 milliard pour respecter les règles prudentielles d’endettement édictées par ce bon vieux Greenspan, à savoir un leverage inférieur à 10, ce qui n’est pas du tout en concordance avec le plan dit de sauvetage des banques chypriotes qui se monte à 17 milliards.

Tout est faux au royaume des banques chypriotes, et pas uniquement là. La zone euro est un village Potemkine avec un risque très fort de tsunami.

Il faut toutefois remarquer que le prélèvement obligatoire prévu de 10 % environ des dépôts devrait être assorti de la distribution d’actions de ces banques en contrepartie.

Le problème est alors de savoir quelles en seront les modalités. Cette opération pourrait être bénéfique en cas de redressement de ces banques, ce qui est une hypothèse osée car très optimiste, ou effectivement le début de pertes colossales avec la sortie (inévitable) de Chypre de la zone euro.

Par ailleurs, ce prélèvement obligatoire qui devrait s’appliquer aux dépôts des entreprises, aura pour conséquence de précipiter un grand nombre d’entre elles à la faillite, ce qui est évidemment une conséquence désastreuse supplémentaire de cette décision hors du commun, inadmissible et difficilement compréhensible.

Cliquer ici pour lire le dernier rapport financier de Laiki Bank.
Cliquer ici pour accéder au site financier de Laiki Bank.
Cliquer ici pour lire l’article des Izvestia sur Chypre.

Mots-clés: , , , , , , , , , ,

5 réponses à “Bolchévisme de l’€URSS et Laiki bank”

  1. Enfin dit :

    Les banquaires sont secouées par une première vague. Jusqu’ici tout vas bien.

  2. Josick dit :

    « La Troïka a imposé la spoliation pure et simple de 10 %. »
    Ce qui est aussi scandaleux est que l’on constate même sur ce blog que certains commentaires ne sont pas contre ce genre de viol. Le monde des pasteurs-cueilleurs, monde pré-historique gagne tous les jours du terrain, mettant l’individu et l’inaliénable respect de sa propriété aux orties. Voir l’ouvrage traduit : « génération détritus », titre originel « garbage generation ».

  3. BA dit :

    Lundi 18 mars 2013 :

    Chypre : le plan de sauvetage inquiète les marchés, le vote reporté à mardi.

    Le Parlement chypriote a reporté à mardi son vote sur le plan de sauvetage européen, très impopulaire sur l’île, dont la clause sans précédent prévoyant de prélever une taxe sur tous les dépôts bancaires fait trembler les marchés financiers.

    Compte tenu des discussions en cours, le Parlement a une nouvelle fois reporté son vote à mardi en fin d’après-midi. Les banques devraient rester fermées encore plusieurs jours, pour éviter une ruée aux guichets.

    Les débats risquent d’être houleux, le parti communiste Akel (19 députés), et les socialistes de l’Edek (5 sièges) ayant d’ores et déjà rejeté le plan de sauvetage, également critiqué au sein du Diko (centre-droit, 8 sièges), allié du parti de droite Disy (droite, 20 sièges) du président.

    « Si l’accord est rejeté, alors nous nous retrouverons très probablement hors de l’Europe et nous devrons repartir de zéro », estime l’économiste chypriote Simeon Matsi.

    http://www.boursorama.com/actualites/chypre-le-plan-de-sauvetage-inquiete-les-marches-le-vote-reporte-d7f1c7a7b42e43ff5281c5dee3cef8ed

  4. Loran dit :

     » un acte barbare et sauvage »

    je crois comprendre que vous citez la presse russe.

    Mais je pense qu’il faut prendre du recul, les mots ont un sens!
    Il y a beaucoup d’atteintes aux individus, qui sont beaucoup plus graves.

    Et rarement dénoncées…

  5. Julien dit :

    @Loran : la spoliation de 10% de tout ce que avez sué, c’est déjà pas si mal !
    Personne n’est mort, mais ça va tuer des entreprises et foutre au chômage X milliers de personnes.
    C’est vrai. Personne n’est mort.

Commenter