20 mars 2013 24

Chypre = France

Rédigé par dans la rubrique Banques :

Ce qui se passe en ce moment à Chypre est très important, car c’est ce qui se passera inévitablement un jour en France et aussi ailleurs dans la zone euro.

En effet, la nomenklatura de l’€URSS reproche au secteur bancaire chypriote d’être hypertrophié, ce qui est juste : le total du bilan des deux principales banques se monte à 66 milliards d’euros pour un PIB annuel de l’ordre de 17 milliards (soit 3,9 fois ce PIB), mais le secteur bancaire français est lui aussi presque autant hypertrophié avec nos 4 Gos banques dont le total du bilan atteint 6 150 milliards pour un PIB annuel de 2 000 milliards environ (3,0 fois ce PIB) alors que le total du bilan des 8 plus grandes banques américaines (des Etats-Unis) de 10 160 milliards de dollars ne représente que les deux tiers du PIB annuel de 15 850 milliards.

Les big banks too big to fail sont létales, surtout quand elles ne respectent pas les règles prudentielles d’endettement édictées par ce bon vieux Greenspan.

Quand la situation devient insoutenable, c’est toujours trop tard pour agir !

Bien entendu, la nomenklatura française a rappelé que jamais ce qui se passe à Chypre ne se passera en France.
Un article du Figaro montre bien une fois de plus qu’il ne faut jamais faire confiance aux déclarations et aux engagements de la nomenklatura…
Dans une lettre adressée à l’Association du barreau chypriote, le 11 février 2013, la présidence de la Banque centrale du pays excluait toute possibilité d’introduire une taxe sur les dépôts bancaires, et ceci à la suite d’un article du Financial Times évoquant la nécessité d’un plan de «sauvetage radical» pour l’île.
«Toute mesure visant à réduire, priver, ou limiter les droits à la propriété, contredit les dispositions de la constitution chypriote ainsi que l’article 1 du premier protocole de la Convention européenne des droits de l’homme, qui protègent le droit de chacun à la propriété, un principe crucial au fonctionnement d’une économie de marché», écrit le proche adjoint du président. Et qui conclut : «Toute suggestion visant à affirmer le contraire n’est pas seulement infondée d’un point de vue légal mais ne mérite par ailleurs aucune considération sérieuse

Mots-clés: , , ,

24 réponses à “Chypre = France”

  1. cn dit :

    France / Eco : les indices PMI de mars en plein marasme 21/03/2013 09:03

    Nouvelle douche froide pour l’indice des directeurs d’achats français en mars. L’indicateur avancé publié ce matin par Markit ressort à 43,9 points pour la partie manufacturière et 41,9 points pour la partie services, contre respectivement 43,9 et 43,7 en février. Les économistes attendaient une légère embellie par rapport aux données publiées en février. L’indice composite atteint ainsi 42,1 points, après 43,1 points en février, sur un plus bas de quatre ans.

  2. BA dit :

    20 mars 2013, par Georges Ugeux.

    Chypre : l’Europe est-elle dans l’illégalité ?

    Sans aucun pouvoir reconnu pour ce faire, et dans des circonstances qui ne sont pas prévues dans la législation de la BCE, Mario Draghi a mis en place un système visant à forcer Chypre à accepter les conditions imposées par les Chefs d’Etat et de Gouvernement. Techniquement, il s’agit de couper l’accès des banques chypriotes aux fonds d’urgence.

    Le Figaro est explicite : après avoir «pris acte» du rejet du plan d’aide par Nicosie, la BCE a sorti son arme de dissuasion massive: le blocus monétaire. Elle a prévenu qu’elle n’alimenterait plus les banques chypriotes en liquidités, tant que le plan de sauvetage UE-FMI ne serait pas accepté. «Les liquidités d’urgence de la BCE ne sont disponibles que pour les banques solvables, or les banques chypriotes ne sont pas solvables tant qu’elle ne seront pas recapitalisées rapidement», a indiqué Jorg Asmussen, le membre allemand du directoire de la BCE. [5] Qu’a fait la BCE pour BNP Paribas et d’autres banques en difficultés ? Nous notons bien que les liquidités d’urgence ne seront désormais plus disponibles en cas … d’urgence.

    C’est purement et simplement du chantage et cela provoque un sentiment de perte d’indépendance de la BCE. De surcroit, la décision de taxer les dépôts chypriotes vient de torpiller toute tentative de système de garantie mutuelle prévue par l’Union bancaire européenne. On ne voit pas comment un tel système européen pourrait avoir la moindre crédibilité.

    http://finance.blog.lemonde.fr/2013/03/20/chypre-leurope-est-elle-dans-lillegalite/

  3. Julien dit :

    Et notre MosoviChie national ce matin sur BFM/RMC : « ce qui se passe à Chypre ne peut pas se passer en France, le secteur bancaire y est hypertrophié, il représente 7 fois le PIB de l’île ».
    C’est vrai que les 6150 milliards de bilans des 4 daubes + les 600 milliards du Crédit Mut, soit 6700 milliards ne représentent que…. 3.4 fois notre PIB.
    Comparés au 3.9 fois le PIB de Chypre, on peut dormir sur nos 2 oreilles.

    Comment oser ergoter de la sorte Mr MoscoviChie ?

    Mensonge, manipulation, intoxication, désinformation.

    Merci JPC pour vos chiffres, réels et vérifiés.

  4. BA dit :

    Nous sommes en train de vivre un conflit ahurissant.

    Il y a deux pouvoirs qui s’affrontent, en ce moment même, en Europe.

    1- Premier pouvoir : le parlement de Chypre.

    Le parlement de Chypre est élu par le peuple au suffrage universel. Le parlement de Chypre est légitime. Or ce parlement de Chypre a voté « non » au plan de la Troïka. Et je précise : aucun député chypriote n’a voté « oui » au plan de la Troïka. Aucun.

    2- Second pouvoir : la BCE.

    La BCE est dirigée par un ancien de Goldman Sachs, Mario Draghi. La BCE exerce un chantage scandaleux sur le parlement de Chypre. Mardi 26 mars, la BCE arrêtera de fournir des billets en euros aux banques de Chypre si le parlement n’a pas voté un plan de la Troïka : en clair, c’est un ultimatum. La BCE dit au parlement de Chypre :

    « Vous avez jusqu’ à lundi soir pour voter un plan de la Troïka. Si vous ne l’avez pas voté lundi soir, nous arrêterons de fournir des billets en euros aux banques de Chypre mardi matin. »

    C’est un diktat.

    La BCE se permet un diktat contre un parlement élu par le peuple.

    C’est un diktat que l’oligarchie européenne impose à un parlement élu par le peuple.

    Dans ce conflit, la BCE a montré son vrai visage.

    Dans ce conflit, l’Union Européenne a montré son vrai visage.

    L’Union Européenne est une dictature.

    Les masques tombent.

    Nous sommes en train de vivre une guerre entre la dictature européenne et les démocraties nationales.

  5. Gilles dit :

    Euh…M. Chevallier, n’auriez vous pas dans votre base de données une banque non systémique au Luxembourg…histoire d’aller placer quelques noisettes avant de se les faire confisquer par notre très démocratique EURSS…

    • Barrez-vous dit :


      Toute banque hors euroland.

      n’oubliez pas ceci :
      Une agence HSBC ou Goldman sachs à Paris est une banque de droit français.

      Exemple : transfert de votre argent depuis une banque française vers une banque non française mais qui a une agence en France type HSBC
      Puis de HSBC transférez vers qui vous voulez… standard chartered au Royaume unis
      ou même des banques à singapour dont mchevallier vante souvent la solidité.

      Si vous avez mieux, merci de compléter ma réponse.

  6. Barrez-vous dit :

    En effet, les maques tombent.

    Toutes ces choses qui ont furent inenvisageables en 2008 sont arrivées en 2009
    les choses inenvisageables finissent toujours par arriver en euroland. c’est un peu comme la cours des miracles.

    Donc barrez-vous dès maintenant si vous avez de l’argent chez un bankster franchouillard.

    Je vous rappelle que si tout virement doit se faire du jour au lendemain, jurisprudences ayant condamné des banques quand des gens ont demandé raéparation.

    Donc si tout virement doit être exécuté du jour au lendemain, les choses peuvent encore être bloquées pendant je crois une dizaine de jours même si vous disposez de la somme…
    Peut-être un peu peu plus ou un peu moins, moins sachez que cela est possible.
    Donc n’attendez surtout pas le dernier moment pour vous barrer.

    Votre conseiller pigeon fera bien entendu tout pour vous empêcher, quitte à vous mentir et vous menacer.
    Mais souvenez vous de deux choses : 1/c’est votre argent, 2/vous êtes libres et n’avez de comptes àrendre à personne

    Ils vont bien entendu vous mentir… voici leurs grands classiques

    « tracfin vous oblige à dire ce que vous faites »
    C’est faux. il oblige à contrôler la provenance uniquement (donc pour les cas de personnes faisant des nombreux dépots en liquides seraient douteux)
    si besoin, emportez le avec vous et procurez vous -le, mais exigez qu’il le sorte pour vous montrer où c’est écrit qu’il y a obligation de dire ce que l »on fait.

    Ils peuvent encore menacer de « signaler le mouvement », c’est bidon. Vous faites ce que vous voulez, eux ont eu à vérifier la source, mais n’ont aucun droit à quoi que ce soit sur un départ.

    Ils vont encore vous obliger à écrire pourquoi… faites comme eux avec du langage abscons et marquez : « besoin de liquidités »
    ou pire vous voulez vous amuser, vous pouvez écrire : « j’ai plus confiance en les banksters français alors je me barre »

    Mais ne reculez pas devant ce genre de processus qui essaieraient de vous intimider.

    Vous pouvez faire un chèque à votre propre ordre, ils n’ont strictement rien à redire à partir du moment où il a été accepté par le receveur (donc en réalité vous même, et accepté par la banque dans laquelle vous le déposerez)

    n’oubliez jamais ceci :

    Je suis libre.
    Je sais qui je suis et je sais ce que je vaux.
    J’ai travaillé dur pour obtenir mon argent, jamais un état voyou au service des bankster n’y touchera.
    La connaissance me libérera.

    Et j’ai noté que le moscovici ne trouvait pas cela absurde l’autre dimanche à la télé de ponctionner les chypriotes… c’est donc que c’est déjà dans les options qu’il retient en France.
    Et bien entendu, jamais ils ne préviendront 6 mois à l’avance.
    Ne vous laissez pas berner par les idioties de la télé.

    Et bravo aux élus chypriotes pour le courage.
    Bravo à ces hommes et femmes représentant le peuple chypriote et qui ont dit non.

    Jamais nos dirigeants ne nous protègeront de la sorte.
    Ne comptez donc pas là dessus.

    Se barrer comme l’a fait depardieu, c’est dire NON.

    bien à vous. amis lecteurs/commentateurs réguliers de ce site.
    Et merci à son auteur, M.Chevallier. Quelques pages de vérité dans un monde de mensonge et de désinformation.

  7. BA dit :

    Jeudi 21 mars 2013 :

    L’Union Européenne demande à Chypre d’instaurer un blocage des capitaux.

    L’Union européenne cherche à convaincre les dirigeants chypriotes d’instaurer un blocage des capitaux placés dans les banques de l’île pour éviter leur faillite, a confié jeudi à l’AFP une source européenne proche des discussions.

    Les autorités chypriotes ont trois choses à faire d’ici mardi : présenter un plan B crédible et viable pour remplacer le plan de sauvetage rejeté par le Parlement, instaurer un blocage sur une longue période des capitaux placés dans les banques, et préparer la fusion entre les deux principales banques en difficultés, a expliqué cette source sous couvert de l’anonymat.

    Le risque sinon est une sortie de Chypre de la zone euro, a-t-il averti.

    http://www.romandie.com/news/n/_L_UE_demande_a_Chypre_d_instaurer_un_blocage_des_capitaux_85210320131358.asp

    Comment ça, « instaurer un blocage sur une longue période des capitaux placés dans les banques » ? ? ?

    Mais c’est contraire à tous les traités européens !

    Je recopie le traité de Lisbonne, page 93 :

    CHAPITRE 4
    LES CAPITAUX ET LES PAIEMENTS
    Article 63
    (ex-article 56 TCE)
    1. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.
    2. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux paiements entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.

    http://consilium.europa.eu/uedocs/cmsUpload/st06655.fr08.pdf

  8. BFA dit :

    @ Julien : j’ai entendu comme vous. C’est ahurissant pour nous effectivement, d’entendre de tels propos. En même temps, il faut le comprendre ce brave ministre !, il ne va pas aller crier à la face du monde que son Pays est lui aussi en pleine déconfiture !.

    @ BA : à y réfléchir…. , un certain Gérard a donc bien fait de partir  » dans une grande démocratie », la Russie.

    En tout cas, sur le plan géostratégique, on pourra dire que la €Troïka, à eu le nez bigrement long !!!!!!!!!! whouaf !. Attendons la suite…..

    • Barrez-vous dit :

      Oui, BFA, j’ai immédiatement songé à Mchevallier et aux lecteurs de ce site quand j’ai entendu cette tentative d’enfumage de l’opinion publique ce week-end sur les télés type bfm tv:

      il faut spolier les épargnants car leurs banques sont hypertrophiée.

      Mais la situation des banques françaises est bien pire.
      Il reste encore du temps pour se barrer.

      Oui Gérard a eu raison de se barrer en russie, tout comme Clavier au Royaume unis.

  9. Julien dit :

    De là à dire que Gérard est un exemple….

    Non blague à part.

    Ouvrir un compte dans la banque singapourienne UOB est pas évident, il faut malgré tout une signature « physique » de documents.. sachant que leur antenne parisienne ne fait que dans la banque d’affaires (pas d’ouverture de comptes courants).
    Vous pouvez toujours tenter de joindre le service client UOB, mais attention : il faut non seulement parler anglais, mais il faut être un virtuose de l’accent hindo-pakistanais.
    J’ai raccroché dans un fou rire en disant à mon interlocuteur : « I’m sorry, I’m French, my accent is probably not that good, but your accent is awful, I just didn’t get a word of what you’ve said ! ».

    Bref, une bonne banque, ça se mérite !

  10. wakrap dit :

    Saxo qui est d’origine européenne a une filiale à Singapour, comme en Suisse. Ouverture de compte non problématique. Par contre les protections de comptes sont inférieures sur le papier à ce qui existe en Suisse ou même ici mais au moins on peut supposer qu’elle sont réelle et financées
    Maintenant notre hôte a eu maille à partir avec leur direction suisse qui s’est comportée assez « lamentablement ».

    • jp-chevallier dit :

      C’était un idiot nuisible pas à sa place dans une banque dont le fondateur a de bonnes idées

      • sink tank euroland is sinking dit :

        si je me souviens bien de vos analyses de bilan,…

        Pour la saxo bank il était dit que les fonds propres de saxo bank n’existent pas réellement ou plutôt pourraient se consumer en un éclair car ils sont engagés dans des marchés de devise.

        ils sont dépendants en permanence des choix de leurs stratégistes devises qui jonglent jusqu’à présent avec bonheur sur les devises, mais la moindre erreur de leur part est c’est patatras.

  11. BA dit :

    Jeudi 21 mars 2013 :

    Chypre : l’Union Européenne craint une fuite de capitaux de 30 milliards d’euros.

    Lorsque les banques rouvriront la semaine prochaine, dans le cadre d’un « plan B » acceptable par toutes les parties, les non-résidents mais aussi certains résidents chypriotes pourraient vouloir transférer leurs avoirs sur des comptes à l’étranger.

    L’Europe a fait ses calculs. Son «erreur de communication» sur le plan de sauvetage chypriote – c’est ainsi que le président de l’Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem l’a qualifié – devrait lui coûter 30 milliards d’euros. Cette somme correspond à la fuite de capitaux redoutée.

    http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2013/03/21/10001-20130321ARTFIG00595-chypre-l-ue-craint-une-fuite-de-capitaux-de-30milliards.php

    On voit maintenant qu’il n’y a pas 36 solutions :

    1- Première solution : les dirigeants européens violent les traités européens.

    Les dirigeants européens imposent un blocage des capitaux à Chypre.

    Problème : les traités européens interdisent absolument toute restriction à la libre-circulation des capitaux. La libre-circulation des capitaux est gravée dans le marbre des traités européens.

    2- Seconde solution : les dirigeants européens respectent les traités européens.

    Les dirigeants européens laissent sortir les capitaux hors de Chypre dès la reprise des activités bancaires mardi 26 mars, à minuit une.

    Problème : les capitaux sortiront par dizaines de milliards d’euros hors de Chypre, dès mardi, à minuit une !

    Je recopie une dépêche AFP :

    « Les autorités chypriotes ont trois choses à faire d’ici mardi : présenter un plan B crédible et viable pour remplacer le plan de sauvetage rejeté par le Parlement, instaurer un blocage sur une longue période des capitaux placés dans les banques, et préparer la fusion entre les deux principales banques en difficultés, a expliqué cette source sous couvert de l’anonymat. Le risque sinon est une sortie de Chypre de la zone euro, a-t-il averti. »

    Quelles seraient les conséquences concrètes de cette seconde solution ?

    Faillite des banques chypriotes.

    Et ensuite sortie de Chypre de la zone euro.

  12. BFA dit :

    A Tous : réfléchissons dans le calme, prenons du recul.

    a ) €Land, technocratiquement en chantier permanent depuis la dernière guerre !, dont les gouvernements nous font miroiter depuis…. pfroutt !, que c’est le paradis sur terre !!!!!! ;
    b ) 27 Pays d’€Land ( respectivement : atavismes différents, langues différentes, économies différentes ) qui regardent chacun midi à leur porte quant aux « subventions » ( c’est Humain ! ) et ne sont pas près à sacrifier leurs Atavismes et leur Liberté à la technocratie €Land ( c’est Légitime ! ) ;
    c ) Monnaie commune + subventions réparties ( référence à b ) pour former un « grand supermarché technocrate » dit « commun » ;
    d ) QUI ?! a exigé la monnaie commune € !, en échange de l’acceptation ( ! ) de la réunification d’un Pays suite à un mur tombé ? Qui ?!!!! ( voir Traité de l’époque entre Paris et Köln ;
    e ) Les banques €Land ( sans réfléchir plus loin que le bout de leur nez ) s’engouffrent dans le Plan merveilleux des Technocrates et en profitent pour faire leur « traiding ». Parce que les Etats se disent « garants » ( même quand ils ont les poches vides !! ).
    f ) Aux Usa, Busch Junior voulait que le plus pauvre des américains ait un toit. Remarque !, en France la « débâcle » a failli se produire ! ( souvenez-vous de la maison à pinuts par jour, défendue par la ministre en charge à l’époque !!!!! ).
    g ) Retenez que l’Atavique Métier d’un Banquier = c’est faire tourner l’argent et faire de l’argent sur l’argent !. Un Banquier ne pense pas collectif !, il pense d’abord à lui-même !.
    Un Etat fait une erreur ?, pas grave !, le banquier l’aura plumé avant même que l’Etat s’en rende compte !.
    h ) un Etat sans banquier ne peut pas fonctionner.
    i ) Un Etat, c’est quoi ?……… En démocratie c »est logiquement son Peuple !, enfin, parait-il ?. W Churchill disait que « la Démocratie estt le moindre des maux ».

    Chypre :
    1 ) Ile scindée en 2 !, une partie turque qui fait sa vie…. ( hum !, plate-forme militaire US), une partie €européenne !!!!! ( soyons lucides ! que diable !!!!!!!!!! ) ;
    2 ) Investissements : « Sénior anglais – retraite au soleil » ( ancienne colonie anglaise ! ) + Investissements russes ( où sont les chinois…. humm ! ).
    3 ) Les banques chypriotes € ont mangé à tous les râteliers ! ( comme toutes les autres banks de la Planète !!!!!!! ;
    4) Le Peuple Chypriote est maintenant pris en otage ! ;
    5) Au delà du Peuple Chypriote, ce sont les anglais résidents, et les russes investisseurs, qui sont pris en otage ! ( les médias françaises n’ont pas encore parlé des Chinois en sous main !, alliés de la Russie ! ).

    Celà tombe pile poil !. D’un côté  » l »€ et l’alliance transatlantique » ( qui fait n’importe quoi ! ), de l’autre d’autres intérêts……….

    Quel Merveilleux Monde !.

    Bonne réflexion et Bien à Tous.

  13. BA dit :

    Le problème de Chypre sera résolu, d’une façon ou d’une autre, à partir de mardi 26 mars.

    C’est mardi 26 mars, à minuit une, que les activités bancaires reprendront, à Chypre.

    Concrètement : c’est à partir de ce moment précis que les gigantesques ordres de virement passés par les épargnants se réaliseront.

    C’est à partir de ce moment précis que nous assisterons à un spectacle tragique : une île va se vider de ses capitaux.

    Quel sera le résultat de cette énorme hémorragie ?

    Est-ce que les pays européens du nord donneront des milliards d’euros à Chypre, en établissant un pont aérien, avec des avions chargés de billets en euros ?

    Est-ce que la BCE lancera ses rotatives à plein régime, avec là-aussi un pont aérien pour ravitailler l’île de Chypre, avec des avions chargés de billets en euros ?

    Est-ce que la Russie sauvera Chypre en échange de ses gisements de gaz ?

    Ou alors est-ce que Chypre deviendra indépendante et commencera à imprimer sa propre monnaie nationale ?

    On va voir.

    Jeudi 21 mars 2013 :

    17:06

    L’Europe s’attend à une fuite de capitaux de 30 milliards d’euros.

    L’Europe a fait ses calculs. Lorsque les banques chypriotes réouvriront, mardi, les responsables européens s’attendent à une fuite de capitaux de 30 milliards d’euros environ, en quelques jours.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/03/19/20002-20130319LIVWWW00277-en-direct-suivez.php#221801

  14. BA dit :

    Vendredi 22 mars 2013 :

    Medvedev : « la Russie ne ferme pas la porte » à un soutien à Chypre.

    Le Premier ministre russe a, ce vendredi 22 mars, assuré que Moscou n’a pas encore abandonné l’île méditerranéenne. Mais il considère que l’Union européenne et Chypre doivent d’abord trouver eux-mêmes une issue à la crise.

    A l’issue d’une visite de deux jours du ministre des Finances de l’île ce vendredi 22 mars, Moscou s’est montrée inflexible vis-à-vis de son partenaire aujourd’hui au bord de la banqueroute : elle ne compte pas investir davantage à Chypre. Pire encore, elle conseille de quitter les banques et les institutions européennes.

    Le ministre des affaires étrangères russe a ainsi envoyé à toutes ses ambassades un courrier électronique urgent pour enjoindre l’ensemble de ses ressortissants et entreprises de quitter les banques et les institutions financières européennes…

    http://www.bfmtv.com/economie/chypre-russie-se-desolidarise-476052.html

  15. BA dit :

    Samedi 23 mars 2013 :

    Un article ahurissant :

    Plan de sauvetage : le président chypriote espère un accord bientôt.

    Le président chypriote Nicos Anastasiades a affirmé samedi soir qu’il espérait bientôt un accord sur un plan de sauvetage de l’île, au moment où il tenait des négociations-marathon avec la troïka pour lever les milliards d’euros nécessaires à l’obtention du plan.

    Nous sommes ici et nous travaillons avec énergie pour sauver l’économie, a écrit le président conservateur sur Twitter. Nous déployons tous les efforts possibles. J’espère avoir un résultat bientôt, a-t-il dit à la veille de son départ prévu pour Bruxelles pour rencontrer les ministres de l’Eurogroupe.

    Des représentants de la troïka composée de l’Union européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international étaient samedi soir au palais présidentiel pour poursuivre les négociations, avant une réunion prévue avec les responsables des partis politiques de l’île.

    Faute d’accord avant lundi, selon des sources européennes, les pays de la zone euro sont prêts à en éjecter Chypre pour éviter que la crise ne menace par contagion d’autres pays ployant sous leur dette comme la Grèce, l’Espagne et l’Italie.

    http://www.romandie.com/news/n/_Plan_de_sauvetage_le_president_chypriote_espere_un_accord_bientot63230320132009.asp

    Cette dernière phrase est extraordinaire.

    Les pays de la zone euro sont prêts à éjecter Chypre comme un malade choisirait de se scier un pied atteint de gangrène.

    Je me scie le pied, mais au moins je vais survivre.

    Mais en revanche, si je ne me scie pas le pied, la gangrène va continuer, et après ce sera la jambe …

  16. BA dit :

    Grand prix du neuneu 2013 :

    La médaille d’or du neuneu 2013 est attribuée à …

    … Jean-Claude Trichet.

    Nous savions que Jean-Claude Trichet était un neuneu, mais à ce point …

    Le 18 janvier 2008, Jean-Claude Trichet déclarait :

    « En outre, pour une petite économie ouverte comme Chypre, l’adoption de l’euro offre une protection contre les turbulences financières internationales, qui ont souvent un effet disproportionné sur les petites économies. »

    « Furthermore, for a small open economy such as Cyprus, the euro adoption provides protection against international financial turmoil, which often has a disproportionate effect on smaller economies. »

    http://www.bis.org/review/r080122a.pdf

  17. BA dit :

    Bank of Cyprus : pour les comptes bancaires supérieurs à 100 000 euros, les déposants subiront une perte de 40 %.

    Lundi 25 mars 2013 :

    Accord sur un plan de sauvetage pour Chypre.

    Un accord a été trouvé, dans la nuit de dimanche à lundi 25 mars, entre le président chypriote, Nicos Anastasiades, et ses bailleurs de fonds internationaux pour parvenir à un plan de sauvetage de Chypre.

    L’accord prévoit que le premier établissement du pays, Bank of Cyprus, soit conservé, mais que les déposants de cette banque, au-dessus de 100 000 euros, subissent des pertes pouvant aller jusqu’à 40 %.

    L’accord prévoit en outre la disparition de la banque Laïki, la deuxième du pays, selon une source européenne.

    Les petits déposants seront épargnés, mais ceux avec des dépôts au-dessus de 100 000 euros subiront des pertes.

    « Les dépôts sécurisés seront mis dans une ‘good bank’ les autres dans une ‘bad bank’. Les dépôts non-sécurisés de plus de 100 000 euros seront gelés et participeront à la recapitalisation nécessaire », a précisé lors d’un point de presse le ministre des finances allemand, Wolfgang Schäuble.

    Interrogé sur la réaction des Russes à cet accord qui les affectera via la restructuration du secteur bancaire, le ministre des Finances de Chypre a reconnu que « nombre de nos partenaires internationaux loyaux sont très déçus ».

    Les banques chypriotes ont prévenu dimanche qu’elles limitaient encore un peu plus les retraits d’espèces aux guichets, à 120 euros pour les clients de la Bank of Cyprus et 100 euros pour ceux de la Popular Bank.

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/03/24/reunion-au-sommet-a-bruxelles-pour-sauver-chypre-de-la-faillite_1853427_3234.html

  18. du guesclin dit :

    il y a pourtant dans ces gos banques des gens super compétents car recrutés par des recruteurs super compétents. J’ai moi même essayé de travailler dans la banque sans succès. Car surement nul pour ces gens là. Qu’arrivera t il à tous ces gens lorsque les gos banques feront faillite ? Le chomage très longue durée ? Pas de licenciement chez la Dexia. Ils pourront peut être se reconvertir comme agent général d’assurance. Mais que devient le directeur d’agence de la Banque de Picardie de Compiègne ? Est elle aussi une gos banque ?

Commenter