27 avril 2013 5

USA : Américains, turbulences et croissance, suite…

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

Les turbulences sont toujours aussi fortes aux Etats-Unis : les agrégats M1 et M2-M1 augmentent ou diminuent d’une semaine sur l’autre de 50 à 60 milliards de dollars, ce qui signifie que les Américains font varier d’autant le montant global de leurs comptes courants (M1) : + 72 milliards lors de la semaine finissant le 15 avril (2° plus forte hausse de tous les temps) et – 67 milliards la semaine précédente

Document 1 :

… et une fois de plus : il n’y a pas de création monétaire dans la politique menée par la Fed.

La fameuse planche à billets fonctionne normalement : ce sont les dépôts des Américains sur leurs comptes courants (TCD) qui ont augmenté fortement, suite certainement aux exigences des banques de comptes bien approvisionnés et de ne plus accepter de découverts,

Document 2 :

M1 représente 15 à 16 % du PIB contre plus de 50 % dans la zone euro, ce que personne ne remarque !

Document 3 :

L’argent est sain aux Etats-Unis. C’est le premier pilier des Reaganomics.

L’épargne des Américains continue à fluctuer autour de 8 000 milliards de dollars en augmentation régulière et normale aux alentours de 5,3 % depuis début août 2011…

Document 4 :

… ce qui a généré une croissance du PIB proche de la normale de 1,8 % d’une année sur l’autre et de 2,5 % par rapport au trimestre précédent en taux annualisé pour le 1° trimestre et, sur la base de leur comportement, toutes choses égales par ailleurs, cette tendance devrait se poursuivre au cours de ces prochains trimestres : + 2,2 % d’une année sur l’autre et + 3,0 % par rapport au trimestre précédent en taux annualisé pour ce 2° trimestre,

Document 5 :

Ainsi sont confirmées mes prédictions antérieures.
Le mur fiscal ne fait pas sombrer l’Amérique. Les impôts augmentent grâce à la reprise de la croissance et les dépenses de l’Etat fédéral baissent, ce qui est donc parfait.
Bien entendu tous les idiots inutiles continuent à se plaindre de la faible croissance américaine alors qu’elle est normale et sans inflation et que celle de la vieille Europe est… négative, comme ils disent !

Mots-clés: , , , , , , ,

5 réponses à “USA : Américains, turbulences et croissance, suite…”

  1. John dit :

    and why was it up 2.5%? because of accounting gimmicks.

  2. dan dit :

    Et les indices boursiers S&P500, dowJones? Ils ne sont pas artificiellement hypertrophiés grace au QE?

  3. BA dit :

    Aujourd’hui, les banques de l’Union Européenne ont dans leurs livres 1500 milliards d’euros d’actifs pourris.

    Je dis bien : 1500 milliards d’euros d’actifs pourris.

    Ce sont des actifs pourris, des obligations pourries, des créances irrécouvrables, … bref ce sont des merdes.

    http://www.pauljorion.com/blog/?p=52911

    Comment les banques de l’Union Européenne se débarrassent de toutes ces merdes ?

    Réponse :

    Les banques françaises donnent les merdes françaises à la Banque de France, qui les donne à la Banque Centrale Européenne.
    En échange, la BCE donne à la Banque de France des dizaines de milliards d’euros tout beaux, tout neufs, tout propres. Ensuite, la Banque de France donne ces liquidités aux banques françaises …
    … et les banques françaises utilisent ces liquidités pour acheter les obligations de l’Etat français.
    Conséquence : l’Etat français peut continuer à emprunter sur les marchés internationaux. Son taux d’emprunt ne cesse de baisser.
    Conclusion :
    Tout le monde est content !

    Dans tous les pays européens du sud, le mécanisme est le même : en Italie, en Espagne, etc.

Commenter