3 juin 2013 3

USA : vive l’€-crise !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

L’€-crise a des effets remarquablement positifs sur la croissance des Etats-Unis…
En effet, les rendements des bons du Trésor ont fortement baissé, d’abord à la suite du krach éclair du début mai 2010 et surtout depuis l’accentuation de la crise en juillet-août 2011,

Document 1 :

L’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans qui repartait à la baisse reste à un niveau élevé, ce qui correspond à une croissance du PIB réel à un taux proche de son potentiel optimal,

Document 2 :

Les cycles qui étaient précédemment initiés par les gens de la Fed sont ainsi brisés !

Les rendements des bons des Trésors de référence poursuivent leur tendance lourde basse après avoir atteint semble-t-il un minimum,

Document 3 :

Les courbes polynomiales de tendance d’ordre 4 montrent clairement une fois de plus que les rendements des bons du Trésor français ne répondent pas à la logique des marchés car ils sont manipulés, en particulier par les achats intempestifs des Gos banques.

L’écart des rendements des bons du Trésor français à 10 ans par rapport à ceux du Bund est tombé sous sa bande de fluctuation normale de 50 à 70 % correspondant à la dévaluation potentielle du franc français par rapport au deutsche mark (les rendements de ces bons jouent le rôle d’ersatz de monnaie),

Document 4 :

Les écarts des rendements des autres cochons de pays du Club Med par rapport à ceux du Bund se maintiennent à des niveaux élevés en dépit des interventions multiples pour les réduire,

Document 5 :

L’€-crise contient donc les tendances inflationnistes aux Etats-Unis tout en maintenant une croissance du PIB aux alentours de son potentiel optimal (ou/et l’inverse !) ainsi qu’une modération de la croissance en Chine obligeant ses dirigeants à stimuler la consommation intérieure.

L’€-crise profite aux grands vainqueurs du XXI° siècle !

Mots-clés: , ,

3 réponses à “USA : vive l’€-crise !”

  1. Deres dit :

    Un article qui va dans votre sens d’analyse du bilan des banques car celles-ci calculent leurs ratio de solvabilité Bâle III avec des pondération des risques très optimistes.
    http://www.les-crises.fr/ponderation-actifs-bancaires/

    • BFA dit :

      Ah beinh que si ce n’était que les anciens préceptes de Bâle I, çà ne serait déjà pas franchement bien optimiste !. Alors Bâle Suite ?…. !!!!.
      Et il semblerait que « traficoter » les comptes ( donc la comptabilité, donc les bilans ) soit admis maintenant comme  » normal » !..
      Changement d’époque !, le gangstérisme dans les plus hautes instances est maintenant, semble-t-il, …. Normal !!!.

  2. BFA dit :

    Allo la France ?,
    Allo Allo James, qu’est-ce que vous dites ?….
    ….Tout va très bien Madame la Marquise, tout va très bien tout va très bien !.

Commenter