6 juin 2013 6

Zone € : création monétaire encore et toujours

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Europe

La création monétaire continue dans la zone euro : M1 augmente pour atteindre un total de 5 233 milliards d’euros fin avril, soit 55 % du PIB annuel de 9 513 milliards,

Document 1 :

A titre de comparaison, M1 ne représente que 15 % du PIB aux Etats-Unis. Il y a donc 3 800 milliards d’euros en trop, fruit de la création monétaire provenant de la distribution massive d’argent non gagné, essentiellement dans ces cochons de pays du Club Med.

Si les heureux euro-zonards ont de l’argent non gagné plein leurs comptes bancaires, les trésoreries des entreprises sont exsangues : 708 milliards d’euros seulement en M3-M2, presque au même niveau qu’au début des années 90, en euros… courants, ce qui signifie qu’elles se sont considérablement appauvries depuis la convergence des monnaies de la zone,

Document 2 :

M3-M2 ne représente plus que 7 % du PIB annuel.

Pour l’instant, la crise est larvée, mineure. Le pire est à venir.
Un petit rappel : l’argent sain est le premier pilier des Reaganomics.
Tout est simple.

Mots-clés: , , , , , ,

6 réponses à “Zone € : création monétaire encore et toujours”

  1. Homer dit :

    Mr Chevallier, suis actuellement en Asie du Sud Est où tout semble péter le feu…
    Serait prochainement en Afrique sub-saharienne dans un pays pétrolier…
    Réfléchis grâce à votre blog à ces questions de dettes et de masses monétaires de façon à essayer de ne pas être tout nu quand la vague se retirera…
    Dans cette optique, disposez-vous de l’état de M1 et M3-M2 pour d’autres zones que FED et BCE ?
    Bien à vous et à vos lecteurs.

  2. héfaillitos, dieu grec produit dérivé sans valeur dit :

    merci pour ce nouvel article

    je relaye un article du berru (rien à voir avec un groupe de rock)

    http://www.les-crises.fr/derives-banques-systemiques/

    apparemment, le bilan de la BCE n’est pas si pourri que ça vu le bilan des autres banksters

    sans compter que la bpce de nordine, évariste et compagnie est la moins pire des banques françaises…
    toutes étant catastrophiques

    Donc maintenant, vu le calcul des fonds propres que notre hôte donne sur ce site, il faut corriger pour faire une synthèse…
    bnpp engagée à 62680 milliards pour des fonds propres réels de 70 selon m.Chevallier soit 0,112%
    socgen 25380 36 0,141%
    bpce 9860 64 0,649%

    Problème pour calculer CASA car berru donne les tangible équities… mais apparemment pas selon le bon mode de calcul qui convient (il ne déduit pas les minoritaires, vu les capitaux propres qu’il liste)
    tandis que les tangibles equities données par MChevallier sont celles de crédit agricole groupe. Donc je ne peux pas reproduire le calcul.

    Ces chiffres vertigineux sont autant de milliards de pertes si les banques se retrouvent confrontées à des fameuses « dépréciations d’actifs » comme les 5 milliards péniblement encaissés il y a peu par crédit agricole (sans compter les 18 à venir bientôt)

    Tout ira bien tant que les fous de la finance échangeront ces choses mutantes en continuant de croire en leur valeur…
    Mais viendra un jour où cela ne sera plus le cas, et ce sera eux et non pas vous les premiers informés… ils les revendront par milliards pour sortir le cash et acheter des biens réels… et la vitesse de l’argent circulant augmentant, l’inflation suivra

    voilà donc l’inflation latente qui existe… et un jour où l’autre, elle se déclenchera, comme quand les subprimes ont explosé.

    nul ne sait ce ques les fous de la BCE qui creusent notre tou/tombe feront : imprimer des billets pour tous ? ou voler l’argent de vos comptes ? ou continuer l’illusion magique…
    C’est eux qui apprécieront, et je ne suis hélas pas capable d’anticiper sur ce qu’ils vont faire…
    donc mon conseil c’est barrez-vous :)

    telle est mon analyse…
    Un avis éclairé pour confirmer/infirmer/corriger mon propos

  3. bertrand dit :

    en 2008 …….une seule chose à faire ……liquider une banque sur 2….et imputer les pertes aux actionnaires et gros déposants……..ils n’ont pas voulu………………la dette est maintenant multipliée et l’économie est morte………..une seule sortie la guerre civile………….

  4. bertrand dit :

    D’ailleurs les gouvernants sont en train de la préparer en montant les uns contre les autres les populations.

  5. BA dit :

    Vendredi 7 juin 2013 :

    Le déficit de l’Etat français s’est creusé de 6,9 milliards d’euros au 30 avril sur un an, en raison d’une série de dépenses européennes exceptionnelles mais aussi de la « faiblesse des rentrées fiscales » due à la crise, a annoncé vendredi le ministère du Budget.

    L’écart s’explique, selon Bercy, par le contrecoup d’une recette exceptionnelle perçue début 2012 en échange de l’attribution des licences de téléphonie mobile 4G (2,6 milliards) ainsi que deux dépenses réalisées début 2013 : augmentation de capital de la Banque européenne d’investissement (1,6 milliard) et dotation au Mécanisme européen de stabilité, le fonds de secours de la zone euro (3,3 milliards).

    Source : boursorama.fr

    Au total, le capital du Mécanisme européen de stabilité doit être de 80 milliards d’euros. Pour sa part, la France doit doter le Mécanisme européen de stabilité de 16,304 milliards d’euros.

    Lisez cette petite phrase, au détour d’un article du site LE FIGARO :

    Au même moment, les engagements pris par la France aux différents fonds de sauvetage de la zone euro ont alourdi de 187 milliards son passif hors bilan.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/05/28/20002-20130528ARTFIG00604-ces-3090-milliards-de-dette-virtuelle.php

    Les engagements de la France aux fonds de sauvetage de la zone euro ont atteint 187 milliards d’euros.

    Et tout ça en pariant sur le fait que la Grèce va rembourser sa dette, que l’Irlande va rembourser sa dette, que le Portugal va rembourser sa dette, que l’Espagne va rembourser sa dette, que Chypre va rembourser sa dette, etc.

    Malheureusement, c’est un pari perdu.

    Les pays européens en faillite seront incapables de rembourser leur dette.

    Et la France perdra ces 187 milliards d’euros.

    Contribuables français, préparez-vous à payer.

  6. Nam dit :

    Monsieur Chevallier, pourriez-vous nous indiquer s’il existe un lien entre la hausse de M1 en zone euro et la hausse de l’immobilier résidentiel en France ?

Commenter