19 juillet 2013 3

Taux : nouveau paradigme ?

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

Les rendements des Notes à 10 ans viennent de remonter dans la bande des 2,50-3,00 % surtout à la suite des déclarations du bombardier furtif B-2, Ben Bernanke…

Document 1 :

… ce qui signifie qu’ils retournent dans une bande normale optimale assurant une croissance forte sans être inflationniste comme le montre l’écart entre les rendements des Notes à 10ans et (moins) ceux des Notes à 2 ans,

Document 2 :

La vieille Europe est durablement engluée dans un désordre croissant qui ne fera pas plonger le monde (dont les Etats-Unis) dans la récession. Donc tout va bien.

Un retour dans la bande inférieure est possible en cas d’aggravation de l’€-crise et un rebond dans la bande supérieure est moins probable car il supposerait le rétablissement des fondamentaux dans la zone euro, ce qui est inenvisageable à cause de l’hypertrophie de la masse monétaire.

Tout est simple.

Mots-clés: ,

3 réponses à “Taux : nouveau paradigme ?”

  1. Joachim dit :

    Les prévisions de croissance des USA ont été revues à la baisse, et pas un peu. Les USA sont endettés jusqu’à la garde, comme l’Europe, et le monétarisme de la Fed n’y changera rien. Au contraire, elle a accentué l’endettement avec son ZIRP et ses achats massifs en Bons du Trésor et MBS ont alimenté des bulles dans l’immo et le marché obligataire. Je pense que vous allez en avoir la démonstration dans les 9-12 mois à venir. A 2,5-3 %, cela reste bien en-dessous du risque. Si Bernanke ose son tapering en septembre, vous allez le voir encore plus vite.

    Lier exclusivement l’évolution des taux des Treasuries à l’Europe, c’est occulter la dette américaine, les politiques folles de la Fed. Comme je l’ai déjà dit, on assiste en direct à la mort du keynésianisme.

    • jp-chevallier dit :

      on assiste en direct à la mort du keynésianisme : oui, non pour le reste…

      • Joachim dit :

        Vous dites êtes d’accord sur la conclusion, mais pas sur les évidences qui mènent à la conclusion. Bizarre. Mais ce n’est pas grave : nous aurons la réponse bientôt. Pour l’or, je vous avais dit de ne pas vous inquiéter. La relique barbare se rebiffe !

        Ah oui, j’ai oublié de vous sortir celle-là. Quand un membre du Congrès a demandé à Ben Bernanke « do you print money », il a répondu : « not literally ». Je vois donc qu’il est moins catégorique que vous.

Commenter