8 août 2013 23

Croissance américaine normale

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

Les rendements des Notes à 10 ans sont effectivement bien revenus dans une bande normale de 2,5 à 3,0 % comme avant le plus fort des crises euro-zonardes, confirmant ainsi ce que j’ai écrit précédemment…

Document 1 :

… ce qui correspond à une croissance du PIB légèrement supérieure à son potentiel optimal,

Document 2 :

Aux Etats-Unis, les capitaux sortent de leur refuge de l’obligataire public, ce qui fait remonter les rendements des Notes alors qu’ils restent sur ce type de placement en Europe qui est condamnée à une crise larvée durable,

Document 3 :

Les interventions des Gos banques et d’investisseurs étrangers (des pays arabes producteurs de pétrole) maintiennent la fiction de rendements faibles des mauvais bons du Trésor français, surtout par rapport aux autres bons du Trésor de référence, ce qui n’empêche pas de voir une forte dévaluation potentielle du franc par rapport aux monnaies de référence,

Document 4

Tout est simple.

Mots-clés: , , ,

23 réponses à “Croissance américaine normale”

  1. Nam dit :

    C’est fini la tête d’enterrement de B2 ? :-)

  2. BA dit :

    Vendredi 9 août 2013 :

    Le déficit de l’Etat se creuse : 59,3 milliards d’euros fin juin.

    Le déficit de l’Etat s’est creusé de 2,6 milliards d’euros fin juin sur un an, essentiellement en raison de dépenses européennes exceptionnelles, a annoncé vendredi le ministère du Budget.

    A fin juin, le déficit atteignait en cumulé 59,3 mrd EUR, contre 56,7 mrd EUR fin juin 2012, a précisé le ministère dans un communiqué, avec des recettes en hausse.

    L’écart s’explique selon Bercy par la perception, début 2012, de 2,6 mrd EUR de recettes perçue en l’échange de l’attribution de licences de téléphonie mobile 4G, mais aussi de dépenses pour l’augmentation de capital de la Banque européenne d’investissement (1,6 mrd EUR), et la dotation au Mécanisme européen de stabilité (3,3 mrd EUR).

    Fin de citation.

    Conclusion :

    - augmentation de capital de la Banque européenne d’investissement : 1,6 milliard d’euros

    - dotation au Mécanisme européen de stabilité : 3,3 milliards d’euros

    Mais comme la France n’a pas ces 4,9 milliards d’euros, la France a été obligé de les emprunter.

    Pour aider les pays européens en faillite, la France surendettée est obligée de se surendetter encore plus.

    Et comme les pays européens en faillite ne rembourseront jamais leur dette, la France subira des pertes de dizaines de milliards d’euros.

    La zone euro, c’est le tonneau des Danaïdes.

    La zone euro, c’est un suicide collectif.

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-22072013-AP/FR/2-22072013-AP-FR.PDF

    • Citoyen en alerte dit :

      Cher BA, vos posts sont clairs et argumentés, mais… que proposez-vous ? Sortie de l’Euro ? Retour aux dévaluations « compétitives » ?? :) « dévaluation compétitive », c’est aussi drôle que « croissance négative »…

      • BFA dit :

        Citoyen en alerte, arrêtez de pédaler dans le vide et sortez la tête de votre guidon pour regarder autour de vous. « Argent non gagné », celà interpelle-t-il vos neurones, économiquement et monétairement, quelque part ?…. Bien à vous.

  3. BA dit :

    Samedi 10 août 2013 :

    ALERTE – France : Moscovici revoit à la baisse sa prévision de croissance 2013.

    Le ministre français de l’Economie Pierre Moscovici a revu à la baisse sa prévision de croissance pour l’année en cours, estimant désormais que le produit intérieur brut du pays devrait évoluer entre -0,1% et +0,1%, tout en assurant que le pays était bien sorti de la récession.

    Le gouvernement tablait jusqu’à présence sur une modeste croissance de l’ordre de 0,1% de l’économie du pays.

    En dépit de cette révision à la baisse, le ministre, interrogé par le quotidien Nice Matin, estime que l’économie française est sortie de la récession et qu’elle amorce une reprise qui doit être durable, de plus en plus forte et créatrice d’emplois.

    http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___France_Moscovici_revoit_a_la_baisse_sa_prevision_de_croissance_201381100820131327.asp

    Prévisions de l’OCDE pour l’année 2013 :

    Pour l’année 2013, le PIB de la France va baisser de 0,3 %.

    http://www.oecd.org/fr/economie/perspectives/leconomie-mondiale-progresse-mais-le-rythme-de-la-reprise-varie.htm

    • BFA dit :

      Tu parles d’un scoop !. Si le ministre finit par le reconnaître publiquement, on n’a que confirmation que la fameuse « boite à outils » a toujours été vide !, ce qu’on savait déjà de très longue date.

  4. bertrand dit :

    sans réglement du passé pas d’avenir……….d’abord faire rendre à sarko les 600 milliards.

    • BFA dit :

      Pfutt ! Bertrand !, l’économie d’un Pays et le monétarisme ne sont pas à confier à des « élus » politiciens idéologiques de carrière pour amuser la galerie !.
      M’est d’avis que la galerie se pose des questions sérieuses au regard de ses économies, son patrimoine et de ses fonds de poches en devenir en ce moment !…

  5. Ben dit :

    j’envisage de faire défaut, je n’ai plus envie de vous rembourser!
    et puis plus les moyens surtout!

  6. bertrand dit :

    SG 2% vendus à 500 m€ = capital valeur réelle : 25 Md€ .

  7. BA dit :

    « que proposez-vous ? Sortie de l’Euro ? »

    Je propose simplement de nous préparer à la sortie de l’euro.

    Ce genre de construction supranationale finit toujours par l’éclatement et par le chaos, donc nous devons nous y préparer.

    Je précise que nous n’allons pas choisir la sortie de l’euro.

    Mais en revanche, nous allons subir la sortie de l’euro.

    Le mot important dans la phrase ci-dessus, c’est : « subir »

    • Andrea dit :

      Hé bien moi je n’y crois pas trop à la sortie de l’euro.

      Mon hypothèse est que nos amis Américains vont faire sauter une grande banque chez eux ( genre JP Morgan…..) ce qui aura comme conséquence une hausse de l’euro mais….. pas pour très longtemps.

      En effet, la faillite de cette banque aura comme répercussion une avalanche de faillites bancaires….en Europe. Avec une hausse du dollar.

      Les banques américaines, plus solides, rachèteront, SAUVERONT les banques européennes de la faillite et
      imposeront leurs nouvelles règles beaucoup moins marrantes pour les populations.

      Je vois bien cette hausse du dollar jusqu’à parité avec l’euro, idéal pour la mise en place d’une monnaie mondiale commune USA,UK, SUISSE,EUROPE basée sur l’eur-dollar-chf-livre sterling.

      L’Europe se disloquera en euro-régions http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Euroregions

      Le même principe s’appliquera aux USA ( faillite Détroit )

      Les régions d’Europe les plus prospères formeront une union avec UK,USA,SUISSE ( marché transatlantique ) et adopteront cette monnaie, les autres……..

      Le tout ressemblera au film Elysium

      Quant au reste du monde, il sombrera.

  8. BA dit :

    240 milliards d’euros.

    Les contribuables ont prêté 240 milliards d’euros à la Grèce.

    Et la Grèce ne remboursera jamais ces 240 milliards d’euros.

    Le prochain défaut de paiement de la Grèce va tout faire exploser en Europe.

    Mardi 9 juillet 2013 :

    Eurogroupe : la Grèce va recevoir 5,8 milliards d’euros.

    La Grèce a reçu lundi soir l’assurance d’obtenir 5,8 milliards d’euros de prêts de l’Eurogroupe et du FMI d’ici à la fin du mois, contre la promesse d’efforts de redressement redoublés. Il s’agit d’une des dernières grandes injections programmées avant l’expiration, fin 2014, d’un plan de secours de 240 milliards. Mais sur fond de récession et de crise politique, il risque d’y en avoir d’autres.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/07/08/20002-20130708ARTFIG00537-grece-l-eurogroupe-pret-a-debloquer-8milliards-d-euros.php

    Lundi 12 août 2013 :

    La Grèce aura besoin d’une aide supplémentaire en 2014, selon la Buba.

    Depuis la déclaration des ministres des Finances de l’Eurogroupe, le 27 novembre dernier, il ne fait plus de doute que la Grèce bénéficiera, d’une façon ou d’une autre, d’un nouveau soutien financier. Les créanciers d’Athènes s’y sont clairement engagés à étudier de nouvelles mesures de réduction de la dette pour autant que le pays soit parvenu à dégager un excédent primaire de son budget (c’est-à-dire hors charges de la dette). Ce dont le gouvernement d’Antonis Samaras s’est fait une priorité absolue pour la fin 2013.

    Dans le document cité par le « Spiegel », présenté comme un rapport de la Bundesbank destiné au ministère allemand des Finances et au FMI, la banque centrale allemande prédit que les Etats européens « vont certainement s’accorder sur un nouveau plan d’aide à la Grèce » d’ici au début 2014 au plus tard. Au début du mois d’août, le FMI avait publié un rapport indiquant qu’il manquerait 11 milliards d’euros à la Grèce pour les années 2014 et 2015 pour tenir son objectif d’endettement.

    http://www.lesechos.fr/journal20130812/lec2_entreprise_et_marches/0202944751283-la-grece-aura-besoin-d-une-aide-supplementaire-en-2014-selon-la-buba-594565.php

    Chiffres Eurostat du premier trimestre 2013 :

    Grèce : dette publique de 305,291 milliards d’euros, soit 160,5 % du PIB.

  9. Du Guesclin dit :

    Hier à la bourse la Dexia a fait plus 100%. Ceci démontre l’hyper professionnalisme des cadres de cette banque. Surtout les directeurs de clientèle qui sortent de sup de co. Et l’hyper qualité du recrutement. Et que dire des cadres dirigeants. Ce niveau de performance invalide les dires de JPC.

  10. Hagen dit :

    La hausse des rendements du 10 ans US ne va-t-elle pas, comme le soutiennent plusieurs économistes, peser fortement sur la croissance?

  11. merio dit :

    M.Chevallier,le Q3 si c’est pas de la planche à billet c’est quoi alors,merci pour votre réponse ?

  12. pierre dit :

    @merio
    Le Q3 n’est pas la planche à billet. Il s’agit en effet pour la fed d’acheter des obligations d’état or si celles-ci sont remboursée à terme par le gouvernement le bilan sera nul. Cela deviendrait effectivement de la création monétaire si le gouvernement américain décidait de se mettre en défaut sur sa dette

    • Joachim dit :

      Pierre, non : l’argent a bel et bien été créé, il a été mis à la disposition de l’Etat qui permet à sa population de vivre au dessus de ses moyens, via les Food Stamps et autres dépenses. La création monétaire (par l’argent dette, que ce soit une banque qui crée un prêt via le système de réserve fractionnelle ou la Fed qui achète des Treasuries) est effacée lorsque le prêt est remboursé. Scoop : les USA ne rembourseront jamais sans entrer dans une spirale hyperinflationniste.

      Vous oubliez également les MBS. Je suppose que tant que les institutions financières qui les émettent ne font pas défaut, il n’y a pas de création monétaire non plus ? Et expliquez-moi comment les USA vont rembourser avec la croissance actuelle, alors que la dette se creuse ?

      Je le répète encore : nous assistons à la mort en direct du keynésianisme. En Europe, en Chine et aux Etats-Unis. Pas d’exception quand on n’est pas idéologiquement aveuglé.

  13. merio dit :

    @pierre
    Mais la dette U.S ne baisse pas,elle ne fait que augmenter,pour l’instant il me semble qu’il n’y a aucun remboursement de dette?

  14. Nam dit :

    Le spread US 10Y/2Y vient de passer les 2,50% !!!

    Va t on raccrocher les records absolus de 2003 et 2009 autour de 2,75% ???

Commenter