16 décembre 2013 12

PMI manufacturier : le modèle français pour le monde (décembre)…

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Europe

Une fois de plus, la France est le modèle pour le monde entier, le modèle à ne pas suivre, évidemment : son indice manufacturier (Markit) est le plus bas de toute l’Europe et continue à plonger à 47,1 contre 48,4 le mois précédent, ce qui était déjà horrible !

Document 1 :

… alors que l’indice pour la zone euro monte à un plus haut à 52,7 contre 51,6 le mois précédent

Document 2 :

… et à 54,2 pour l’Allemagne contre 52,7 le mois précédent,

Document 3 :

La tendance lourde est à une… lourde chute,

Document 4 :

Toutes ces informations confirment mes analyses antérieures… mais comme l’avait prédit le petit père du peuple lors de son élection, la courbe du chômage s’est inversée en cette fin 2013, la croissance est revenue, les entreprises embauchent.

Tout va bien.

Mots-clés: , ,

12 réponses à “PMI manufacturier : le modèle français pour le monde (décembre)…”

  1. Ben dit :

    pays de feignants!

  2. Deres dit :

    Les courbes donnent les impressions suivantes :
    - les interventionnismes ont fait que la deuxième crise du W habituelle s’est fortement prolongé, probablement car les plans de relance massifs ont prolongés la reprise temporaire et que l’absence d’une partie des purges nécessaires en résultant a prolongé le marasme avant le retour à la normale
    - pour la France, tout cela se superpose à une tendance baissière venant du fait que le pays n’était déjà pas compétitif et qu’il l’est encore moins maintenant que les autres pays ont purgés alors que nous ne faision presque rien.

  3. Du Guesclin dit :

    Ces résultats sont conformes et non rien d’étonnant pour une économie dirigée et menée par les charlatans notamment dans les secteurs bancaires et de l’assurance grâce au sups de co dirigées elles mêmes par des charlatans venant entre autre de l’audit anglo saxon.

    • jp-chevallier dit :

      Très intéressant, merci ! Sur une première approche rapide, l’EBA confirme tout à fait mes analyses du montant des véritables capitaux propres !!! … ce qui devrait fortement déplaire aux gens de l’AMF, et l’EBA arrive même à des chiffres pires que les miens !!! mais l’EBA retient la pondération des risques pour les actifs, ce que je ne fais pas, tout comme Alan Greenspan et Axel Weber car aucun actif n’est certain par définition : donc, aucune banque ne devrait les pondérer à sa convenance, cf. ce qui est arrivé pour les bons du Trésor grec…

  4. DEFREVILLE dit :

    Bonjour,
    Merci pour cette analyse.
    A voir, l’émission de France2 du lundi 16 décembre  » Un oeil sur la planète » concernant la Suisse.
    Nous sommes à des années lumières de nos voisins helvètes.
    Bonne soirée

Commenter