24 janvier 2014 1

Banques américaines, 4° trimestre 2013

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques américaines

Les 8 plus grandes banques américaines présentant un risque systémique d’après la liste retenue par la BRI (SIFIs) ont un leverage global de 13,04 correspondant à un ratio Core Tier 1 réel de 7,67 % exactement identique à celui du trimestre précédent,

Document 1 :

2013 Q4CitigroupWells FargoGoldman SachsBank of AmericaMorgan Stanley
1 Assets1 880,621 527,029122 102,27831,889
2 Equity197,836170,14278,47232,68562,798
3 Preferred st6,73816,2677,213,3523,22
4 Goodwill25,00925,6374,37669,8449,873
5 Tangible eq166,089128,23866,894149,48949,705
6 Liabilities1 714,531 398,78845,1061 952,78782,184
7 Leverage (µ)10,3210,9112,613,0615,7
8 Tier 1 (%)9,699,177,97,76,35

Sommes en milliards de dollars.

Il faudrait augmenter les véritables capitaux propres (c’est-à-dire l’actif net tangible constitué des capitaux propres diminué des actions de préférence et des écarts d’acquisition, sans les minoritaires) de 223 milliards de dollars pour que ces 8 big banks respectent les règles prudentielles d’endettement édictées par ce bon vieux Greenspan, à savoir un leverage inférieur à 10 selon cette méthode de calcul, le dénominateur étant le total des dettes, c’est-à-dire celui du bilan moins l’actif tangible,

Document 2 :

2013 Q4JPMorganState StreetBk of New York MellonTotal
1 Assets2 415,69243,291374,3110 287,08
2 Equity200,0220,37837,521999,85
3 Preferred st11,1580,4911,56259,988
4 Goodwill48,0816,03618,073206,929
5 Tangible eq140,78113,85117,886732,933
6 Liabilities2 274,91229,44356,4249 554,15
7 Leverage (µ)16,1616,5619,913,04
8 Tier 1 (%)6,2657,67

Globalement, le total des actifs tangibles diminue de 2,4 milliards de dollars par rapport au trimestre précédent et le total des dettes de 32,4 milliards

Les réglementations lourdes et complexes ne servent à rien. La seule intervention de ce bon vieux Greenspan expliquant une fois encore le principe de base des règles bancaires, à savoir que les banques doivent avoir un total de leurs dettes inférieur à 10 fois le montant de leurs véritables capitaux propres a suffi pour que toute la communauté financière et bancaire américaine s’y aligne, ce qui est loin d’être le cas en France !

Au fil du temps, après de fortes turbulences, ces big banks respectent ces règles, Citigroup et Wells Fargo étant les plus performantes.

Le système bancaire américain fonctionne normalement maintenant. Ce n’est pas le cas dans la zone euro.
Tout est simple.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Une réponse à “Banques américaines, 4° trimestre 2013”

  1. Andrea dit :

    Mr Chevallier,

    Etant donne que les capitaux sont attirés par le tapering de la Fed, quelle incidence peut-il avoir sur l’économie americaine. Le dollar montant par rapport à l’euro, est-ce un danger pour les entreprises
    et les banques américaines ?

Commenter