3 février 2014 3

Mitsubishi UFJ FG 4° trimestre 2013

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Autres

Mitsubishi UFJ FG fait partie de la liste des banques systémiques mondiales, les SIFIs pour Systemically Important Financial Institutions). C’est la plus grande banque japonaise par le total de son bilan.

Les derniers résultats publiés montrent que le total de ses dettes représentait 19,5 fois le montant des capitaux propres, c’est le multiple d’endettement, mon µ, le leverage, ce qui correspond à un ratio Core Tier 1 réel (l’inverse du µ) de 5,1 % selon la méthode retenue par ce bon vieux Greenspan, par la BRI, Axel Weber et la Prudential Regulatory Authority du Royaume-Uni, c’est-à-dire sans les minoritaires et sans pondérer les actifs de façon folklorique comme le font les banques européennes,

Document 1 :

MUFG2012 Q42013 Q12013 Q22013 Q32013 Q4
1 Assets224 470,30234 498,70234 499,00242 223,00258 441,80
2 Equity10 554,6011 745,5010 578,0012 473,1012 629,20
3 Preferred st-----
4 Goodwill-----
5 Tangible eq10 554,6011 745,5010 578,0012 473,1012 629,20
6 Liabilities213 915,70222 753,20223 921,00229 749,80245 812,60
7 Leverage (µ)20,31921,218,419,5
8 Tier 1 (%)4,95,34,75,45,1

Sommes en milliards de yens.

Les comptes de cette banque ne donnent pas nécessairement une image fidèle de la réalité car ni les éventuelles actions de préférence ni les écarts d’acquisition (goodwill) ne sont publiés, ce qui est peu vraisemblable (les Allowance for credit losses peuvent être des provisions affectées à de tels risques, mais les montants sont a priori faibles).

Document 2 :

Il faudrait augmenter les capitaux propres de 10 900 milliards de yens, soit environ 79,2 milliards d’euros pour respecter les règles préconisées par ce bon vieux Greenspan, à savoir un leverage inférieur à 10.

La mauvaise santé des big banks japonaises laisse subsister un risque de tsunami bancaire qui pourrait être plus dévastateur qu’un véritable tsunami, par la faute des dirigeants des grandes banques qui sont liés à leurs homologues des autres grandes entreprises et aux hommes politiques incompétents et corrompus, comme en France…

Cliquer ici pour voir les derniers résultats de Mitsubishi UFJ FG.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , ,

3 réponses à “Mitsubishi UFJ FG 4° trimestre 2013”

  1. BA dit :

    Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud, Argentine, Indonésie, Turquie, Thaïlande, etc : les pays émergents s’effondrent.

    Les pays émergents sont en train de provoquer une crise financière mondiale.

    Les investisseurs ont retiré 9,1 milliards de dollars des fonds d’actions et d’obligations des marchés émergents dans la semaine arrêtée au 29 janvier, montrent les statistiques d’EPFR Global. Celles-ci reflètent surtout les décisions d’investissement de la clientèle privée. Dans le détail, les fonds actions émergents ont connu 6,3 milliards de dollars de retraits, soit un flux de sorties hebdomadaires comparable aux alertes d’août 2011 ou de mai 2013 lors des premières allusions de la Fed à son «tapering». Depuis le début de l’année, les retraits sur fonds actions émergents atteignent 11,5 milliards. Les fonds obligataires ont connu quant à eux 2,7 milliards de dollars de retraits hebdomadaires.

    http://www.agefi.fr/articles/les-fonds-emergents-connaissent-une-forte-decollecte-1306040.html

    Lundi 3 février 2014 :

    Tokyo termine en forte baisse de 1,98%, inquiète pour la croissance.

    La Bourse de Tokyo a terminé la séance de lundi en forte baisse de 1,98%, inquiète des risques pesant sur la croissance mondiale et préoccupée par un rebond du yen nuisible aux groupes exportateurs japonais.

    Les opérateurs ont été pris dans un faisceau de nouvelles décevantes ou inquiétantes qui les ont incité à vendre, particulièrement des titres de petites entreprises.

    Ils ont gardé un oeil sur la situation des pays émergents, victimes d’une fuite des capitaux provoquée par la décision de la Banque centrale américaine (Fed) de réduire l’ampleur de son programme de soutien monétaire à l’économie des Etats-Unis – des liquidités qui ont souvent terminé indirectement sur les marchés émergents ces derniers mois et que les investisseurs retirent désormais.

    Les acteurs du marché ont aussi été pris d’un regain d’anxiété pour la zone euro où l’inflation a encore ralenti en janvier, à 0,7%, alimentant les craintes de déflation dans cette région frappée par une crise de la dette et une cure d’austérité.

    http://www.romandie.com/news/n/BOURSETokyo_termine_en_forte_baisse_de_198_inquiete_pour_la_croissance23030220140826.asp

  2. héfaillitos en tracteur agricoule dit :

    mitsubishi est aussi nul en banque qu’en voiture… :)

    j’attends de voir si le crédit agricoule va se mettre à fabriquer des voitures… ou même des tracteurs…. ou peut-être des caisses à savon et des patinettes :)

  3. TECHNIK dit :

    Bonsoir monsieur CHEVALLIER
    Je remarque que vous n’évoquez jamais la santé (ou pas) des banques des Emirats Arabes Unis telles que NBAD.
    Sont elles dignes de confiance selon vous ?

Commenter