27 mars 2014 13

Goldbroker.com

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Monétarisme

L’or a toujours attiré les hommes et les… femmes ainsi que les… banques centrales !

Le site Goldbroker.com est une mine… d’information sur l’or qui continue à jouer un très grand rôle dans le monde.

Cliquer ici pour accéder au site de Goldbroker.com qui est aussi un acteur sur le marché de l’or.

Son fondateur m’a posé des questions… auxquelles j’ai répondu.
Cliquer ici pour lire cette interview sur le site de Goldbroker.com

Mots-clés: ,

13 réponses à “Goldbroker.com”

  1. cn dit :

    Il a même pas osé vous poser une question sur quel est votre avis sur l’or ?

    ou votre réponse lui a déplu et ca a été censuré (coupé au montage) ?

  2. Alexandre dit :

    Bonjour,

    Vous indiquez qu’en France les banques sont propriétaires des titres de leurs clients. Avez vous une source officielle sur le sujet ?

    Meilleures salutations

    • BFA dit :

      Alexandre, allez sur le site de l’Amf !. Puis faites marcher vos méninges et votre bon sens concernant ce qui y est écrit au regard de la réalité. N’oubliez pas ensuite de consulter en détail les chiffres officiels de trésorerie qu’avance l’organisme officiel d’indemnisation en cas de faillite du système. Et surtout !, notez que cet organisme, s’il ne pouvait pas tout indemniser, vous garantie que vos titres seraient en dernier ressort indemnisés par l’Etat français ( or, on connait l’état des finances, très bien gérées, de ce dernier ! ).
      De toute évidence, l’histoire un peu lointaine du Lyonnais ne vous a pas marqué ou vous a échappé !. Bien cordialement.

      • Alexandre dit :

        Bonjour,

        Voici ce que l’on trouve sur le site de l’AMF :

        En France, chaque client reste propriétaire de ses titres. Les portefeuilles
        des clients n’entrent jamais dans le bilan de l’établissement financier (ce n’est
        pas le cas dans tous les pays de l’Union européenne).
        En conséquence, si votre établissement financier se trouve en situation de
        cessation de paiement, l’intégralité de vos titres est transférée sans délai chez
        un autre intermédiaire financier et reste à votre disposition, sous réserve
        que votre intermédiaire financier n’ait pas eu de comportement frauduleux.

        Meilleures salutations.

  3. Glles dit :

    J’aimerais beaucoup me procurer (acheter) une copie de vos cours d’université. Est-ce possible?

  4. bertrand dit :

    ahhhhhhh le lyonnais———— ont fait bruler le siège à paris et archives au havre qui c’etait jc trichet

  5. gilgamesh dit :

    Bonjour Mr Chevallier,
    Vous affirmer :
    « En cas de ventes forcées, la banque serait amenée à vendre les titres de leurs clients qui n’en obtiendraient que la contrepartie financière pour la valeur de ces titres lors de leur cession ».
    Il va de soi qu’en cas de faillite bancaire la bourse chuterait fortement et les clients ne récupéreraient alors, selon vous, la valeur de leur titre qu’au pire moment où les cours seraient massacrés.
    Pourtant en plus du commentaire d’Alexandre on trouve sur le site de l’AMF :
    « L’intermédiaire financier ne peut jamais utiliser vos titres sans votre consentement
    exprès et préalable. »

    Sur quel texte de loi vous appuiyez-vous pour dire qu’en cas de faillite bancaire les clients ne reveraient pas leur titres et que la banque serait forcée (par qui ?) de vendre ces titres ?
    D’autant plus que la banque ne gagne rien à revendre les titres si c’est ensuite pour donner l’argent à ses clients, autent qu’elle transfère les titres !

Commenter