26 mars 2014 6

Les banksters de la zone euro

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques Européennes

Les banksters de la Banque de France ne publient pas des comptes qui donnent une image fidèle de la réalité mais ils ne sont pas les seuls ni les premiers le faire : ils suivent le mauvais exemple de ceux de la zone euro…

Comme je l’ai écrit le 28 janvier dernier, les Marioles de la BCE (au niveau de l’euro système) ont perdu 135 milliards d’euros du fait de la baisse des cours de l’or en 2013.

En effet, la valeur du stock d’or était évaluée à 438 milliards fin 2012,

Document 1 :

Elle est tombée à 302 milliards fin 2013,

Document 2 :

Selon les règles comptables en vigueur, ces pertes devraient être enregistrées dans le résultat exceptionnel, ce qui devrait faire apparaitre une perte gigantesque.

Pour éviter une telle éventualité, les banksters de la BCE ont pris leurs précautions : ils ont décidé (dès le début de l’adoption de l’euro !) de ne pas comptabiliser dans le résultat exceptionnel ces variations de la valeur des stocks d’or détenus par les banques de l’euro système, ce qui fait apparaitre miraculeusement des résultats qui sont a priori des bénéfices et non des pertes.

En procédant de la sorte, ils ne respectent pas les règles comptables qu’ils sont censés faire respecter par les banques de leur ressort ! C’est grave.

A titre de comparaison, les gens de la BNS publient normalement des comptes qui respectent les règles comptables, ce qui les a amenés à enregistrer une perte de 9 milliards de francs suisses en 2013, ce qui donne une image fidèle de la réalité pour le plus grand bien des petits Suisses.

Pour enduire davantage les malheureux Euro-zonards dans l’erreur à l’insu de leur plein gré, les banksters de la BCE ne publient pas au passif le montant de leurs capitaux propres ni de leur résultat mais des chiffres dans ce poste abscons Comptes de réévaluation et un compte Capital et réserves qui ne donnent aucune information pertinente,

Document 3 :

En fait, pour reconstituer les postes normaux des capitaux propres, il faudrait agréger ces deux comptes et faire apparaitre le résultat qui reflète la variation des capitaux propres d’une année sur l’autre,

Document 4 :

Ainsi, les capitaux propres de la BCE fin 2012 se montaient à 492,9 milliards d’euros

Document 5 :

… et ceux de fin 2013 à 353 milliards, avec donc une perte globale de 139,766 milliards d’euros !

Document 6 :

L’€URSS est comme l’ex URSS : un village Potemkine. Tout est repeint. La réalité est occultée. De telles manip, ça marche un certain temps, mais pas tout le temps.
L’URSS que certains pensaient être éternelle s’est effondrée finalement. Il en sera de même de l’€URSS.

Une remarque importante pour terminer : les Américains ont pris la précaution de comptabiliser le stock d’or détenu par la Fed à son cours de 1973 soit 42 dollars l’once, ce qui ne fait pas apparaitre 300 milliards de dollars de plus-values latentes… pour que les hommes politiques ne soient pas tentés d’utiliser ce trésor afin de le dilapider en dépenses publiques inutiles.

Tout est simple.

Cliquer ici pour lire mon article sur l’or et la Fed.
Cliquer ici pour lire mon article sur les banques centrales pour les nuls, première version.

Mots-clés: , , , , , , , , , , ,

6 réponses à “Les banksters de la zone euro”

  1. cn dit :

    que doit faire la BCE ? soutenir les cours de l’or ou baisser ses engagements dans les établissements de la zone ?

    ou bien les deux ….

  2. billl dit :

    s’ils vendent pas cher j’achète

  3. Du Guesclin dit :

    Rien d’étonnant à tout cela quand on voit les gens recrutés dans les banques, les assurances, les CCI, etc etc (ne pas oublier les cabinets d’audit) : les bons sont exclus. On préfère prendre les voyous.

  4. Flexo dit :

    Bonjour,

    J’aurais juste besoin d’une explication, je ne suis pas spécialiste en la matière, et quand j’ai partagé votre billet une des réponses a été la suivante:
    « Une baisse de la valeur d’un actif au bilan doit s’inscrire en tant que provision au compte de résultat et non pas en tant résultat exceptionnel.  »
    Puis on m’a renvoyé vers un lien pour me confirmer votre erreur:
    http://www.l-expert-comptable.com/comptabilite/tenue-comptabilite/qu-est-ce-qu-une-depreciation.html

    D’avance merci et bonne continuation pour votre blog et vos analyses.

Commenter