13 mars 2014 9

Leverage des banques systémiques mondiales fin 2013 (nouvelle actualisation)

Rédigé par dans la rubrique Banques :

Les grandes banques systémiques mondiales faisant partie de la liste des SIFIs (Systemically Important Financial Institutions) ont publié leurs bilans de 2013 sauf Bank of China.

En comptabilisant correctement les capitaux propres à leur juste valeur de marché, le classement de ces banques selon leur leverage réel (le multiple d’endettement) est le suivant,

Document 1 :

RankBanks 2013 Q4LiabilitiesTangible equityLeverageCore Tier 1
1Citigroup1 714,53166,08910,39,7
2Wells Fargo1 398,78128,23810,99,2
3Goldman Sachs845,10666,89412,67,9
4Bank of America1 952,78149,48913,17,7
5Morgan Stanley782,184149,48915,76,4
6JP Morgan Chase2 274,91140,78116,26,19
7State Street229,4413,85116,66
8Standard Chartered636,45737,92316,86
9BBVA Bilbao566,39233,0917,15,8
10HSBC2 525,22146,10217,35,8
11Unicredit Group802,5343,30818,55,4
12Bank of China12 196,2862819,45,1
13Mitsubishi UFJ FG245 81312 62919,55,138
14Bk New York Mellon356,42417,88619,95,02
15Sumitomo Mitsui FG149 8227 28120,584,86
16ING Bank720,77333,1121,84,6
17Santander1 068,3347,30622,584,4
18UBS968,15141,70923,24,3
19Credit Suisse837,69434,908244,17
20Nordea597,11323,11225,83,9
21Crédit Agricole Group1 644,5061,826,63,8
22BNP Paribas1 735,1664,97726,73,74
23Mizuho FG181 885,806 422,1628,33,5
24Barclays PLC1 270,7041,56930,63,3
25Banque Populaire CE1 582,3851,23930,93,2
26Société Générale1 203,9031,438,32,6
27Deutsche Bank1 611,1037,90542,52,4
28Royal Bk of Scotland1 014,1413,74273,81,36

Sommes en milliards de monnaie nationale.

Document 2 :

(cliquer sur les graphiques pour les agrandir)
En bleu, les big banks des Etats-Unis, en rouge les Gos banques françaises, en orange leurs consœurs helvètes, en vert clair les banques relevant de Bank Of England, en vert foncé les autres banques européennes, en jaune les banques… asiatiques.

Document 3 :

Le leverage moyen de ces 28 banques est de 23,6 (correspondant à un ratio Core Tier 1 réel de 5,0 %) quasiment inchangé d’une année sur l’autre mais très loin des exigences de ce bon vieux Greenspan.

Seules les grandes banques des Etats-Unis, et plus particulièrement Citigroup et Wells Fargo respectent d’une façon acceptable les règles prudentielles d’endettement. Les banques européennes et asiatiques présentent des risques encore trop élevés, ce qui est dangereux en cas de retour de grandes turbulences, et toujours possible avec la crise provoquée par le maintien de l’euro.

Tout est simple.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

9 réponses à “Leverage des banques systémiques mondiales fin 2013 (nouvelle actualisation)”

  1. Du Guesclin dit :

    Les banques françaises toujours très mal classées. Preuve que le triumvirat sups de co, cabinets d’audit, banques est nul. Bravo à ces cadors.

  2. Homer dit :

    « La crise pour la Fed n’est pas causée par le surendettement et la destruction de valeur des subprImes, elle n’a jamais prononcé l mot fatidique de surendettement. Elle travaille sur des modèles qui n’intègrent pas la notion de surendettement. Non la crise pour la Fed et ses modèles c’est l’apparition brutale de l’incertitude sur la valeur, c’est l’intrusion du risk, de la volatilité. Ce n’est pas l’introduction du risque fondamental, celui du réel. Donc son action est cohérente:

    ———Face à l’incertitude sur la valeur, la Fed:

    1) remet la valeur du portefeuille global à un niveau qu’elle considère comme satisfaisant pour solvabiliser les banques et le shadow,
    2) elle détruit la volatilité pour montrer qu’il n’y a plus d’instabilité et d’incertitude et habituer les gens aux cours, aux niveau atteints par le portefeuille global
    3) quand elle a atteint son objectif, à la fois en niveau et en stabilité, pour éviter le retour à l’instabilité par une spéculation excessive et fragilisante, elle « taper » afin de faire atterrir les marchés, afin de les stabiliser en douceur sans que cela remette en cause le niveau du portefeuille mondial ou que cela entraine de déstabilisation du leverage global. »

    Bruno Bertez – leblogalupus.

  3. bertrand dit :

    http://www.boursorama.com/actualites/vienne-choisit-la-solution-de-la-bad-bank-pour-hypo-alpe-adria-babf282942afd16eb26e12299d7c86f9

    Quand les peuples vont ils se révolter contre la socialisation des pertes ? Des veaux !!!!!!

  4. Richard MAURICE dit :

    Bonjour Monsieur,
    La capacité du Credit Agricole de passer d’un levier de 70 fin 2012 à 26 fin 2013 me laisse perplexe.
    Si en une seule année une banque comme le CA est capable d’un tel retournement nous devons être optimistes…
    Cordialement.
    RM

  5. BFA dit :

    @ Richard Maurice
    Vous êtes perplexe ?, moi aussi, mais probablement pas pour les mêmes raisons !. Vous n’imaginez pas à quel point la pression sur les commerciaux des bk pour vendre les salades imposées par la hierarchie sur le dos du client pour se refaire une santé financière !, et d’un.
    Concernant les Bk qui font souscrire à leur client à un capital social ?, le client ferait bien de lire entre les lignes !. Bien à Vous.

  6. […] qu’une banque ne devait pas emprunter plus de 10 fois ses fonds propres.  Le lecteur trouvera ici une liste des effets de levier des principales banques dans le monde. Cela va de 10.3  à […]

  7. […] that a bank should not borrow more than 10 times its equity capital.  The reader will find here a list of the leverages of the major banks in the world. They range from 10.3 to 73.8! […]

  8. Caroline Porteu dit :

    Si mes souvenirs sont bons , Les encours de risques sur dérivés émis émis par les banques américaines sont hors bilan selon la législation américaine .. donc non inclus dans les calculs alors qu’ils sont inclus suivant les normes Européennes . La différence est de taille.

Commenter