29 avril 2014 9

BCE : regain de tensions bancaires

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques

Les banques de la zone euro ont diminué leurs dépôts de 29,5 milliards d’euros (rubrique 2 du passif) dans la semaine finissant le 25 avril…

Document 1 :

… et ce trou a été bouché précipitamment par une augmentation des apports de généreuses administrations publiques discrètes et anonymes (rubrique 5 du passif) pour un montant de 30,5 milliards car les banques ont augmenté leurs emprunts de 2 milliards (rubrique 5 de l’actif),

Document 2 :

L’évolution de ces données depuis 1997 montre que les turbulences financières sont toujours très fortes et potentiellement très dangereuses dans la zone euro,

Document 3 :

L’écart entre les dépôts et (moins) les prêts est monté à 281 milliards d’euros en valeurs négatives,

Document 4 :

Tout va bien pour les Marioles de la BCE : il n’y a pas eu de tsunami, pour l’instant.

Mots-clés: ,

9 réponses à “BCE : regain de tensions bancaires”

  1. [...] Les banques de la zone euro ont diminué leurs dépôts de 29,5 milliards d’euros (rubrique 2 du passif) dans la semaine finissant le 25 avril… Document 1 : … et ce trou a été bouché précipitamment par une augmentation des apports de généreuses…  [...]

  2. ratel dit :

    bonjour.

    Daprés Christian Noyer il n’ y a aucun problème de solvabilité des banques françaises:

    http://www.boursorama.com/actualites/le-gouverneur-de-la-banque-de-france-s-attaque-au-smic-14355fee92d4048db3dac4268cbc8cec

  3. polo dit :

    bonsoir monsieur chevalier, en attendant la zone euro est toujours la depuis le temps que vous dite quelle va s’effondrer ca dois commencer à vous angoisser

  4. BA dit :

    A propos de l’Italie :

    2007 : dette publique de 1605,1 milliards d’euros, soit 103,3 % du PIB.
    2008 : dette publique de 1671 milliards d’euros, soit 106,1 % du PIB.
    2009 : dette publique de 116,4 % du PIB.
    2010 : dette publique de 119,3 % du PIB.
    2011 : dette publique de 120,8 % du PIB.
    2012 : dette publique de 127 % du PIB.
    2013 : dette publique de 2069,216 milliards d’euros, soit 132,6 % du PIB.

    La question est :
    « QUAND l’Italie va-t-elle se déclarer en défaut de paiement ? »

    Italie : chômage de 13 %.
    Chômage chez les jeunes : 42,3 %.

    Mardi 29 avril 2014 :

    Italie : les ventes au détail baissent de 0,2% en février sur un mois.

    Les ventes au détail en Italie ont baissé de 0,2% en février par rapport à janvier, selon des chiffres diffusés mardi par l’Institut national de la statistique (Istat).

    Sur un mois, les ventes de produits alimentaires ont baissé de 0,1% et celles des autres produits ont reculé de 0,2%, précise Istat.

    Sur un an, les ventes de détail se sont repliées de 1%, en raison notamment d’une baisse de 1,2% des ventes dans les petites surfaces.

    Les ventes en grandes surfaces ont également reculé de 0,5%.

    Sur un an, les ventes de produits alimentaires ont baissé de 0,7%, et celles des autres produits ont reculé de 1,2%.

  5. BA dit :

    Mercredi 30 avril 2014 :

    Les autorités américaines voudraient attaquer au pénal BNP Paribas et Credit Suisse.

    C’est une information exclusive du « New York Times » , tombée hier soir sur le site du quotidien : les autorités américaines seraient sur le point de lancer des poursuites pénales contre deux banques. Incidemment, il s’agit de deux banques européennes : Credit Suisse et BNP Paribas.

    Si ces poursuites sont confirmées, elles devraient faire l’effet d’un coup de tonnerre à Wall Street, car elles traduiraient la volonté des autorités américaines de taper un cran plus fort sur un secteur financier qui a reconnu un grand nombre de manquements, voire de tromperies, au cours des dernières années.

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203471705963-les-autorites-americaines-voudraient-attaquer-au-penal-bnp-paribas-et-credit-suisse-667930.php

  6. bertrand dit :

    Ah Mr Chevallier , je vous aime rien que parce que vous n’aimez pas ces putains de banquiers véreux.

  7. Alain dit :

    Moi aussi, Mr Chevallier, je vous aime bien parce que je vois chaque jour vos pronostics devenir réalité et chaque jour, je me dis que nos élus vont devoir prendre leurs valises à roulettes…..

    • Deres dit :

      Sauf que les élus qui s’en vont ont toujours des valises à roulettes bien pleines et que ceux qui les remplacent arrivent avec des valises bien vides. Donc cela ne change pas le fond du problème car pour eux tout va bien. Le vrai problème serait d’améliorer la gouvernance de ce pays, c’est à dire d’avoir des dirigeants et non des communicants pour nous gouverner. Les documentaires récents sur les coulisses de la politique sont assez marquants : jamais ceux-ci n’évoquent l’intérêt du pays et des français. ils ne parlent que de groupes d’intérêts, de promesses à des clientèles et de communication. Autrement dit le pouvoir ne les intéresse pas pour agir mais uniquement pour bénéficier de ses accotés.

Commenter