12 juin 2014 3

BCE : taux et cocoricouac !

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

Jeudi 5 juin, les Marioles de la BCE ont baissé leurs taux de base. Tous les pires idiots inutiles ou nuisibles ont applaudi car ils prétendent que cette décision relancera la croissance dans la zone euro.

Des taux anormalement bas ne font pas toujours nécessairement repartir la croissance car, s’ils sont si bas dans la zone euro, c’est parce qu’il y subsiste des déséquilibres fondamentaux, en particulier dans le système interbancaire qui ne fonctionne pas normalement car trop de banques ne respectent pas les règles prudentielles d’endettement.

Comme la situation est mauvaise, les capitaux se réfugient sur l’obligataire public. Ainsi par exemple, les mauvais bons du Trésor français à 10 ans sont achetés en masse par les Gos banques, ce qui fait monter les prix des contrats et baisser les rendements qui ont battu vendredi 6 juin en séance leur plus bas historique record de 1,656 % le précédent record datant du 2 mai 2013,

Document 1 :

Les rendements des Notes à 10 ans sont supérieurs à ceux de leurs homologues européens car les fondamentaux sont rétablis aux Etats-Unis,

Document 2 :

Les rendements des mauvais bons du Trésor français à 10 ans dépendent fortement de la capacité de la nomenklatura à entretenir l’illusion du village Potemkine comme le montrent les écarts de leurs rendements par rapport à ceux du Bund qui sont très variables,

Document 3 :

La structure des rendements des bons des Etats-Unis montre clairement qu’elle est dans une situation intermédiaire (en attente) entre un plus bas dû aux crises de la zone euro et un plus haut correspondant à une économie assainie par le bombardier furtif B-2, Ben Bernanke,

Document 4 :

L’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans fluctue (à de très rares exceptions près) dans la bande idéale des 225-250 points de base depuis juillet 2013…

Document 5 :

ce qui casse les cycles précédemment créés par la Fed en maintenant cet écart à ce niveau, ce qui est une très grande réussite de B-2 et de la dame qui lui succède,

Document 6 :

Tout est simple.

Mots-clés: , , , , , ,

3 réponses à “BCE : taux et cocoricouac !”

  1. Roland dit :

    Bonjour je suis ce blog depuis quelque temps (et ça fait très peur) mais je n’arrive pas à tout comprendre. Pourquoi les rendements des notes à 10 ans américains sont-ils si haut par rapport à la France et l’Allemagne ? Puisque les fondamentaux sont meilleurs aux USA le rendement devrait être inférieur comme en Suisse. Je pige pas le truc. Le rendement n’est-il pas corréler à l’anticipation des marché sur l’avenir des économies sur 10 ans ?

  2. cn dit :

    parce que la BCE rachète à tour de bras de la dette ou donne de l’argent gratuit aux banques euros pour faire le job

  3. Julien dit :

    Parce que le marché interbancaire fonctionne normalement aux Stazunis, que les investisseurs sont sortis du refuge obligataire pour réalimenter le financement réel de l’économie et que la FED maintient un écart qui lui semble optimal.
    Le résultat sur l’économie réelle serait le même si ce fameux écart de 200/250 points de base se situait entre 3 et 5% ou entre 4 et 6%.
    C’est de l’alchimie 😀
    Mais avec des résultats tangibles.
    Pour s’en convaincre, regardez le rendement des fonds obligataires US ou des emprunts privés US depuis le début d’année.
    Et sur le non coté, les perspectives de retour sur investissement sont… hallucinantes. En zone CHF, GBP et USD bien évidemment…

Commenter