16 août 2014 20

15 août

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

Le 15 août, il ne se passe jamais rien car tout le monde est en vacances.
Et pourtant, le 15 août 1971 est certainement la date la plus importante de l’Histoire économique car c’est le jour où Richard Nixon a décidé de supprimer la libre convertibilité du dollar en or.

En effet, c’est depuis ce jour-là que toutes les monnaies sont définies les unes par rapport aux autres, sans référence à un métal précieux (ou l’équivalent) comme ce fut le cas depuis que l’homme a utilisé des monnaies.

Le 15 août 2014, les rendements du Bund et des mauvais bons du Trésor français à 10 ans ont atteint leur plus bas record

Document 1 :

… mais le plus important est en fait la baisse des rendements des Notes à 10 ans nettement sous la barre critique des 2,50 % ce qui confirme que la vieille Europe continentale est en pleine décadence,

Document 2 :

Tous les indicateurs précurseurs sont en en concordance. Ce nouvel avatar de l’€-crise est absolument parfait pour les Etats-Unis car il permet de juguler une croissance qui, sans cela, aurait pu être trop forte, et sans que la Fed soit obligée d’intervenir en remontant ses taux de base.

Ainsi, l’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans est tombé lui aussi sous la barre critique des 200 points de base,

Document 3 :

La nomenklatura bancaire franchouillarde a le plus grand mal à contenir les écarts de rendements entre le Bund et les mauvais bons du Trésor français à 10 ans sous la barre critique des 40 %,

Document 4 :

Tous les ingrédients d’une nouvelle €-crise qui touchera gravement la France sont en place,

Document 5 :

Une petite remarque : je tiens à jour ce graphique depuis novembre 2007 en prédisant ainsi les €-turbulences.

Si notre histrion ignare (Sarko) avait tenu compte de mes analyses, il aurait fait sortir la France de l’euro-système au plus tôt après son élection en 2007, ce qui se serait accompagné d’une dévaluation du franc inférieure à 10 %, et c’est ce qui aurait permis de faire repartir la croissance en France (à l’écart des €-crises) comme le fit jadis Georges Pompidou en faisant dévaluer le franc de 12,5 % le 8 août 1969, ce qui a permis à la croissance de gagner encore quelques années pour prolonger cette période faste, celle des fameuses 30 Glorieuses bien lointaines maintenant.

L’obstination des hommes politiques pour se saborder et faire plonger la France dans la décadence est quand même surprenante.

Pour l’instant, ça va : tout baigne, tout le monde est en vacances.

Mots-clés: , , , , , , ,

20 réponses à “15 août”

  1. Nam dit :

    Bonjour Monsieur Chevallier,

    Etes-vous vraiment convaincu que la sortie de l’euro est l’unique solution pour relancer la compétitivité de la France? N’y a t il pas la possibilité de dévaluation interne sans sortir de l’euro (difficile à faire passer au niveau politique je le concède), avec des réformes, une baisse des dépenses publiques, une réduction de la masse salariale des fonctionnaires et des élus (et plus tard une baisse des prélèvements sur les sociétés et les partiucliers) ?

    Personnellement je trouve qu’il serait dommage de sortir de l’euro (qui a quand même quelques avantages pour voyager dans et hors d’euro-zone), si jamais une autre solution était viable …

    • jp-chevallier dit :

      pour voyager dans et hors d’euro-zone avec une carte bancaire, ça marche !
      Il faut une sortie de la zone € + une dévaluation qui obligeront à faire les réformes indispensables…

      • Homer dit :

        @ Nam : « …réformes, une baisse des dépenses publiques, une réduction de la masse salariale des fonctionnaires et des élus (et plus tard une baisse des prélèvements sur les sociétés et les partiucliers) ? » :

        1. voilà un programme politique qui ne passera jamais auprès du peuple français,
        2. raison pour laquelle le programme qui existe consiste à se passer du choix du peuple français (ou italien, ou espagnol, ou …),
        3. le programme existant (déjà en œuvre et partiellement à l’étude par Mr Chevallier via ses courbes éloquentes) consiste en plusieurs phases dont : a) ouvrir tous les marchés entre eux, b) les irriguer et les administrer de façon globale par la Loi, « la » monnaie (monétarisme basé sur le dollar) et la force c) attendre que les groupes transcontinentaux réussissent à bâtir leurs super structures dont l’objectif est de niveler mondialement les revenus (par le bas d’un côté ou par le haut de l’autre, peu importe, ça ne veut rien dire puisque la loi de la relativité s’applique même à la lutte des classes moyennes entre elles).

        Moralité de l’histoire appliquée au citoyen lambda :
        - changer sa façon de consommer,
        - s’attendre à voir se raréfier activités et revenus,
        - abandonner tout espoir de rendement de quelque placement que ce soit,
        - aller grossir les rangs de ceux qui (venant d’afrique ou d’asie) tendent leur obole aux guichets des organsiems sociaux.

        @ suivre

  2. merio dit :

    Il a l’air de rien ce 15 août mais c’est la date du débarquement,assomption,et la fin de la convertibilité de l’or avec le dollar,et d’autres sûrement?!

  3. Joel dit :

    Mon dieu, Nam, pour vous le principal avantage de la zone euro et de faciliter les voyages?

    Il y a quand même certaines personnes qui ont une vue bien étriquée de la réalité et de la valeur des choses…

    Ou est-ce moi qui ne vit pas dans la même ‘koinos kosmos’ que tout le monde?

    • héfaillitos faillita faillutum dit :

      c’est le voyage des capitaux des très riches qui est surtout favorisé vu qu’il n’y a plus de taux de change…
      Donc forcément, cela arrive au bénéfice d’une poignée et au détriment de l’extreme majorité des citoyens.

      rien de nouveau sous le soleil, les politiques pourris et pourries au service du grand capital et qui agissent contre les intérets du reste de citoyens. cela marche comme ça depuis des siècles

  4. Glude dit :

    Pour les voyages c’est l’Espace Shengen, pas la Zone-€

  5. Nam dit :

    L’euro a quand même l’avantage de mettre au pied du mur les peuples improductifs, et il n’était pas interdit d’espérer que les grecs deviennent des allemands à long-terme (à l’instar des efforts considérables de redressement opérés par les peuples de la péninsule ibérique).

    Mais je comprends l’euro-scpeticisme lorsqu’on voit que certains ne font absolument aucun effort, ce qui risque de provoquer un mouvement inverse de nivellement vers le bas (les allemands qui deviennent comme des français).

    Pour le moment je reste pour l’euro, dans l’espoir un peu fou que les peuples devienennt plus disciplinés. Si les membres d l’eurozone pouvaient se libéraliser, mieux s’ouvrir et s’intégrer, et d’autre part si le système bancaire était mieux régulé, peut-être qu’on pourrait quand même s’en sortir avec l’euro?

    • Jules dit :

      @ Nam :

      « L’euro a quand même l’avantage de mettre au pied du mur les peuples improductifs » : je partage votre point de vue tout en le pondérant en cela qu’il n’est pas inutile de rappeler le VRAI mal de notre époque : seuls 17 valeurs du CAC40 paye des impôts ! Et encore, des impôts qui vont de 0,5% à 8% de leur chiffres d’affaires ! Quid de Corporate US sur son territoire ? Pire ! Mais vous, Nam ? Combien en pourcentage de vos revenus payez-vous ? Et les TPE ? Les artsisans ? Les PME (les non ETI, donc n’étant pas filiales de grands groupes)…

  6. olivier dit :

    un petit cadeau pour les vacances Mr Chevalier ;)

    http://www.institutcoppet.org/2014/08/18/entretien-avec-jean-louis-caccomo-par-gregoire-canlorbe/

    et

    http://russeurope.hypotheses.org/2637

    Pour le reste, la dévaluation interne est un « tue l’économie », un tue « la motivation ».
    La monnaie unique est de la poudre aux yeux, un erzat de monnaie rien d’autre. Aucune monnaie ne tiens sur des bases aussi fragile.
    Il y aura du sang et des larmes, c’est une certitude. C’est juste le quand que nous n’avons pas.

  7. Joel dit :

    Mais bien sûr qu’il faut prier pour que cela arrive le plus vite possible. La faillite est inéluctable. Donc le plus vite sera le moins pire. Mais cela fait des années que l’on répète les mêmes choses sans que cela ne touche qui que ce soit…

  8. Joel dit :

    Ce week-end j’étais avec des amis… ils ont ouvert pour le dessert une boîte de cocktail de fruits. En général je ne touche pas trop ce genre de produits, mais bon étant invité, on fait un effort.

    Surprise générale quand je leur lis le petit texte: « Fait en Chine ». Pas des leechees ou autre fruits exotiques, mais de bonnes pommes, poires et cerises comme nous en avons en France.

    Après, si l’on en vient à IMPORTER ce genre de produit, car le Français moyen préfère payer 1e20 la boîte chinoise (sans le savoir, d’ailleurs) plutôt que 2e40 la boîte française (que l’on ne peut plus trouver d’ailleurs puisque l’usine est partie en Chine), il ne faut pas s’étonner. La balance commerciale continue de pencher en notre défaveur, et continuera tant que l’on consommera des produits importés sans valeur ajoutée.

  9. DrStef dit :

    M. Chevallier

    Il semblerait que les prix de l’immobilier commencent a degringoler dans les grandes villes chinoises …
    Je presume que si ce secteur s’effondre la Chine va boire la tasse, et qu’on on va se prendre une recession , a cote de laquelle la crise des subprimes aura ete une balade de plaisance…
    Vendriez-vous vos actions maintenant :-)

    Merci
    Stef

    • Jules dit :

      @ Stef : « Plus les taux à 10 ans US baissent, plus les obligations d’Etat US (TLT) montent ; (…) » > Forum Monétaire de Genève.

  10. Nam dit :

    Non, les taux sont encore à zéro … il faudra s’affoler lorsque la Fed remontera ses taux directeurs, et encore, ça ne va pas s’effondrer tout de suite (il faut que les taux directeurs soient relevés assez hauts, vers les 2% à mon avis vu les niveaux de valorisations actuelles sur les marchés).

  11. Nam dit :

    Donc la grande correction n’est pas pour tout de suite aux USA … :-)

  12. Nam dit :

    Sans compter que la crise en zone euro permet de prolonger ad vitam aeternam le cycle de croissance sans inflation aux USA … donc ça va etre long … très long …

  13. cn dit :

    11:35 EUR Allemagne : émission de Schatz à 2 ans 0.000% 0.010%

    l’allemagne emprunte gratuitement à 2 ans …

    tic tac tic tac

Commenter