31 août 2014 11

Zone euro : 1° guerre monétariste mondiale ! (actualisation fin juillet)

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Europe

Pour comprendre les raisons du désordre qui augmente dans la zone euro et de la croissance zéro qui va durer longtemps, il faut un minimum de culture monétariste.
Les heureux euro-zonards ont perdu la 1° guerre monétariste mondiale sans rien y comprendre ! Pourtant, tout est simple

Les Français peuvent être contents : la situation de la zone euro est pire que celle de la France !
En effet, d’après les derniers chiffres de la zone euro fournis par la BCE, l’agrégat monétaire M1 (qui correspond à l’argent qui se trouve globalement sur les comptes courants et dans les portefeuilles des euro-zonards) représentait 57,5 % du PIB annuel contre 16 % aux Etats-Unis qui sont la référence en la matière,

Document 1 :

Si la zone euro n’avait pas existé, M1 de la zone euro aurait pu évoluer en Europe comme aux Etats-Unis, c’est-à-dire sans création monétaire à ce niveau.
M1 se montait fin à la fin de ce dernier mois à 5 611 milliards d’euros, en augmentation de 10 milliards par rapport au mois précédent,

Document 2 :

Comparativement aux Etats-Unis, M1 devrait se monter à 1 560 milliards d’euros. 4 050 milliards d’argent non gagné se trouve donc en circulation dans la zone, ce qui correspond à de la création monétaire pure et parfaite, létale, irrattrapable.
M1 augmentait de 5,9 % à la fin de ce dernier mois (d’une année sur l’autre),

Document 3 :

Les autres agrégats monétaires de la zone euro présentent des caractéristiques très différentes,

Document 4 :

M2-M1 représente l’épargne des euro-zonards et M3-M2 la trésorerie globale des entreprises.

L’épargne (M2-M1) des malheureux euro-zonards reste en baisse de 1,9 % (d’une année sur l’autre au cours du dernier mois) à cause de la crise dans la zone euro provoquée par l’hypertrophie de M1,

Document 5 :

La situation des malheureux euro-zonards est dramatique : ils sont maintenant obligés de puiser dans leur épargne pour survivre.

Les entreprises de la zone sont maintenant exsangues : leur trésorerie globale (correspondant à l’agrégat M3-M2) est tombée à 611 milliards d’euros à la fin de ce dernier mois contre… 3 576 milliards de dollars aux Etats-Unis fin février 2006, dernier chiffre publié par la Fed)…

Document 6 :

… ce qui ne représente plus que 6,3 % du PIB (contre 26 % du PIB aux Etats-Unis fin février 2006, derniers chiffres publiés pour M3),

Document 7 :

Le krach éclair du début mai provoqué par un défaut de paiement d’une banque grecque a eu des conséquences catastrophiques sur les entreprises de la zone.

Comparativement aux Etats-Unis, M3-M2 devrait se monter à 3 250 milliards d’euros. 2 640 milliards d’argent non gagné se trouvent donc dans les poches et sur les comptes courants des heureux Euro-zonards au lieu d’être dans les comptes des entreprises, ce qui correspond à de la création monétaire pure et parfaite, létale, irrattrapable.

Document 8 :

L’augmentation de la masse monétaire totale M3 est faible : 1,7 % d’une année sur l’autre…

Document 9 :

ce qui est grave car cela signifie qu’une faible hausse de M3 n’entraine plus celle du PIB car la création monétaire a été trop forte par le passé.

L’argent sain est le premier pilier des Reaganomics qui laissent faire (en silence apparent) les euro-zonards creusant eux-mêmes leur tombe par ignorance du monétarisme.
Tout est simple !

Mots-clés: , , , , , , , ,

11 réponses à “Zone euro : 1° guerre monétariste mondiale ! (actualisation fin juillet)”

  1. olivier dit :

    c’est fou comme en décrivant des mécanismes globaux, vous arrivez à expliquer ma situation actuelle, en tant que particulier et possédant une TPE…

  2. xav dit :

    Qu’adviendra t-il dans l’avenir, compte tenu des antécédents de ce type de situation (Argentine…)? Quelle est la position de l’Allemagne? Avons nous des économistes monétaristes un tant soit peu influents en Europe?

  3. Josick dit :

    « Les heureux euro-zonards ont perdu la 1° guerre monétariste mondiale sans rien y comprendre !  »
    C’est pas mal pour des zozaurités qui s’estiment avec un QI d’enfer !!! Mais quand on est foncièrement hostile à l’innovation, aux bouleversements en provenance d’individus innovants, faut pas s’étonner…
    D’ailleurs, c’est face à un plafond de verre feuilleté entretenue par nos zozautorités abruties que doivent faire face en France les véritables innovateurs…

  4. laurent dit :

    J’en conclus que le seul homme qui a un futur dans ce nouveau gouvernement est Emmanuel Macron.

    Merci Mr Chevalier pour votre site.

    Nous arrivons au dénouement de 40 ans de Socialisme plus vite que prévu. Aussi, Merci Mr Putin.

    J’ai émigré en Grande Bretagne en 1987. Je suis donc heureux de voir ce qui ce passe en France. Il y aura peut être l’opportunité de rentrer dans un pays libéré de mon vivant!

    La France un pays, avec ,théoriquement, bcp plus de potentiel que le UK, reste un désastre complet, j’en rie tous les jours! Enfin…. Quelle tristesse de voir ceci,

    Définition de la folie: se taper la tête contre un mur , avoir très mal, recommencer le lendemain. Pas étonnant de savoir que la France soit le premier pays au monde consommateur , par tète d’habitant,de médicaments contre les maladies mentale.

  5. cn dit :

    *FRANCE 2-YEAR BOND YIELD FALLS TO RECORD LOW BELOW 0%

  6. Homer dit :

    « Contrôle des chômeurs : un moyen de faire baisser la courbe, dénoncent les syndicats »

    http://www.leparisien.fr/economie/emploi/controle-des-chomeurs-scandaleux-et-indecent-selon-kiefer-cgt-02-09-2014-4104441.php

    IL FAUDRAIT AUSSI ET SURTOUT CONTRÔLER QUE TOUT FONCTIONNAIRE EN POSTE A BEL ET BIEN DU TRAVAIL A RÉALISER !

    Un de mes cousins qui travaillent depuis 12 ans à l’URSSAF amuse toute la famille en décrivant son challenge quand il arrive au bureau le matin : « trouver quelque chose à faire pour ne pas m’ennuyer »…

    • Deres dit :

      C’est surtout n’importe quoi … Si tu veux motiver un chômeur a retrouver le plus rapidement possible du travail, il suffit d’avoir des allocations chômage dégressives dans le temps dès le premier mois. Plus besoin de mobiliser des fonctionnaires et de faire des entretiens et du contrôle. La pression viendrait automatiquement toute les fins de mois devant le chèque plus faible que le précédent. Une décroissance linéaire entre le dernier salaire et le RSA ce qui permettrait au passage à s’adapter progressivement à sa perte de revenu au lieu des échéances brutales actuelles. Ce serait à chacun de gérer sa volonté de trouver un travail correspondant à ses attentes en équilibre avec l’allocation courante … Le système actuel de durée fixe avec une allocation fixe ne motive personne tant que l’échéance n’est pas proche et que l’adaptation du train de vie a été réalisé. De plus, dans un secteur avec une forte demande, il est possible d’organiser son chômage en complicité avec les employeurs comme le font d’ailleurs couramment les intermittents du spectacle. Mais dans un pays socialiste, on ne connait que les solutions autoritaires passant par des fonctionnaires et surtout pas d’auto-organisation et de décisions individuelles.

  7. Deres dit :

    Le déséquilibre des agrégats monétaires est-il similaire dans tous les pays d’Europe ou différents malgré le fait d’être dans la même zone ?

  8. Fred dit :

    J’ai trouvé cet article qui m’a fait espérer :-)
    Avant de me rendre compte qu’on en en Europe !
    Vivement le même ratio de bilan stupéfiant !!!
    Mais suis ému en voyant notre BdF et ses artifices !

    http://leseconoclastes.fr/2014/09/banque-nationale-suisse-bns-metait-comptee/

Commenter