25 octobre 2014 14

Krankreich, kranke Club Med

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

L’Agence Française de la Propaganda rapporte une fois de plus que la zone euro continue à bénéficier d’un « régime exceptionnel de taux vraiment bas », d’après René Defossez, un stratégiste obligataire de Natixis, mais les bons spéculateurs, c’est-à-dire les investisseurs qui analysent correctement les marchés en anticipant les évolutions probables à venir montrent que ces cochons de pays du Club Med sont maintenant en plein dans la zone des grandes turbulences.

En effet, l’écart relatif entre les rendements des mauvais bons à 10 ans du Trésor français et ceux du Bund restent à des niveaux très élevés

Document 1 :

comme au pire de la crise passée,

Document 2 :

Il en est de même en Italie, en pire,

Document 3 :

L’€-crise a l’avantage de contenir une croissance qui risquerait d’être inflationniste et trop forte aux Etats-Unis en cassant les cycles initiés précédemment par les gens de la Fed,

Document 4 :

Une remarque pour les idiots inutiles qui contestent les dévaluations potentielles mesurées par ces écarts relatifs de rendements des bons à 10 ans des Trésors par rapport à ceux du Bund, ce qui est un concept important et bien connu pour tout monétariste : dans le passé, en particulier pendant les 30 Glorieuses, après des crises, des dévaluations portant sur des pourcentages élevés ont été réalisées afin de faire repartir la croissance, comme par exemple après la guerre et pour le Nouveau Franc, mais c’était à une époque, révolue, pendant laquelle des hommes politiques avaient une certaine culture économique, disons satisfaisante.

Mots-clés: , , , , ,

14 réponses à “Krankreich, kranke Club Med”

  1. Nam dit :

    Bonjour Monsieur Chevallier,

    Avez-vous un avis sur les indices CAC40 et ESTX50?

    Ce sont certes des sociétés européennes, mais investies sur les marchés internationaux, et pouvant bénéficier de la baisse de l’euro.

    Bonne journée,
    Tristan Nam

  2. BA dit :

    La soi-disant « solidarité européenne », ça n’existe que dans les belles paroles, ça n’existe que dans les beaux discours, ça n’existe que dans les belles déclarations.

    Mais quand il s’agit de DONNER de l’argent, il n’y a plus personne.

    Quand il s’agit de DONNER de l’argent, dans le monde réel, concrètement, il n’y a plus personne.

    Les pays européens du nord ne veulent pas DONNER de l’argent pour sauver de la faillite les pays du Club Med.

    La soi-disant « solidarité européenne », ça n’existe pas.

    La soi-disant « solidarité supranationale », ça n’existe pas.

    Encore un exemple d’actualité :

    Le premier ministre du Royaume-Uni, David Cameron, ne veut pas payer sa part au budget de l’Union européenne.

    Le premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte, ne veut pas payer sa part au budget de l’Union européenne.

    Samedi 25 octobre 2014 :

    Budget de l’UE : David Cameron refuse de payer les 2 milliards réclamés par Bruxelles.

    Se disant « en colère » après la demande « inacceptable » de Bruxelles qui a réclamé la veille à Londres une rallonge du montant de sa contribution au budget de l’UE pour 2014 pouvant aller jusqu’à 2,1 milliards d’euros, le premier ministre britannique, David Cameron, a assuré lors d’une conférence de presse, vendredi 24 octobre, qu’il ne « paierait pas » cette somme le 1er décembre.

    La hausse de la contribution concerne aussi les Pays-Bas (600 millions d’euros supplémentaires). Jeroen Dijsselbloem, le ministre des finances néerlandais et président de l’Eurogroupe, est reparti en urgence aux Pays-bas et le premier ministre néerlandais a déclaré qu’il contestait la facture totalement inattendue de Bruxelles.

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/10/24/budget-de-l-ue-le-retour-de-la-polemique-sur-la-contribution-britannique_4512027_3234.html

  3. ratel dit :

    bonjour.

    Mr Chevallier,Ils ne vous ont pas lu,pas cru,ou bien savent mais cachent la vérité.BNP,ACA,SG etc…les GOS banks dont vous démontrez le danger systémique auraient résussi aux tests de résistance pratiqués par la Banque centrale européenne (BCE) .On continue donc comme avant…

  4. BFA dit :

    dans mon entourage, certains ne peuvent pas compendre que je n’ai plus de Sex Soc.
    Et ne comprennnent pas !..
    Je me demande comment des « ronds due cuire » le Q bien au chaud peuvent encore Mentir à ce point ! ?.. J’en suis malade !, au sens propre !.

    .

  5. BA dit :

    Nous sommes dimanche après-midi !

    Et qu’est-ce qu’on regarde à la télévision le dimanche après-midi ?

    A la télévision, on regarde les stress-tests des banques européennes !

    C’est trop mignon, les stress-tests des banques européennes !

    On regarde « L’école des fans » !

    C’est un programme télévisé trop mignon !

    Une douzaine de petits enfants chantent une oeuvre de leur chanteur préféré, un enfant après l’autre. Quand un enfant a fini sa chansonnette, les autres doivent lui donner une note, de 0 à 10 !

    A la fin de « L’école des fans », aucun enfant n’a gagné, aucun enfant n’a perdu, tous repartent avec plein de cadeaux, c’est trop mignon !

    Hé bé les stress-tests des banques européennes, c’est pareil !

    81 % des banques européennes seraient suffisamment capitalisées pour résister au prochain krach !

    100 % des banques françaises seraient suffisamment capitalisées pour résister au prochain krach !

    Toutes les banques françaises ont gagné, avec la note maximale, 10 sur 10 !

    Les banques françaises repartent avec plein de cadeaux, des posters de Dorothée, des disques de Chantal Goya, tout ça !

    Regardez bien notre émission télévisée « Les stress-tests des banques européennes » :

    http://www.dailymotion.com/video/x2ztk7_l-ecole-des-fans-1982_music

  6. D dit :

    Bonsoir Mr Chevalier,
    Que penser des résultats des stress test surtout ceux des banques françaises alors que la BCE leur donne un ratio Core Tier 1 à 9 presque qu’aussi bien que vos calculs pour les premières banques ( américaines entre autres )
    Seraient-elles devenues championnes du monde !!!!!
    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/20141026trib185ce0d93/les-banques-francaises-passent-sans-encombre-le-check-up-de-la-bce.html#xtor=AL-13
    Encore à mourir de rire ????

  7. D dit :

    Pour rappel , votre analyse sur les banques françaises du 13 mai 2014
    http://chevallier.biz/2014/05/leverage-reel-des-banques-francaises-1%C2%B0-trimestre-2014/
    Bonne soirée

  8. H. dit :

    Bonjour,

    Il eut été étonnant que ces tests soient négatifs. Au plan politique, la crise aurait été ingérable et la pauvre Europe aurait signé son arrêt de mort économique et politique. Sur le plan purement technique, Danielle Nouy, gendarme française des 130 banques européennes, évolue sur une sente très étroite entre Charybde et Scylla. Si on est optimiste, on peut voir la relative mansuétude de ces résultats comme un avertissement sans frais aux dirigeants des ces établissements. Sera-t-il suivi d’effets? J’avoue avoir des doutes.
    Olivier Berruyer, sur son blog, se livre à une analyse très critique de des tests sur son blog: http://www.les-crises.fr/la-vaste-blague-des-stress-tests-de-la-bce/. Si ce qu’il dit est vrai (et je serai enclin à le croire aux vues de vos analyses), l’avenir s’annonce chaotique.

    Bonne journée

Commenter