23 octobre 2014 11

PMI (octobre): Krankreich, kranke Deutschland, kranke €-zone

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

Le PMI manufacturier de Markit pour la France est encore sous la barre critique des 50 pour ce mois d’octobre : 47,3 ce qui prédit encore une baisse du PIB pour ce 3° trimestre (et le suivant !),

Document 1 :

La France est touchée, l’Allemagne l’est aussi. L’hypertrophie monétaire, la déflation, les crises sont contagieuses, alors que la croissance des Etats-Unis est encore au-dessus de sa bande haute historique (à 56,2 contre 57,5 le mois précédent, selon Markit).

Jack Kennedy, Senior Economist à Markit précise:

Document 2 :

La vieille Europe continentale s’est sabordée avec cette monnaie contre nature qu’est l’euro.
Curieusement, tout le monde attend que la BCE intervienne en prêtant de l’argent aux banques qui n’en ont rien à faire d’autre que de le redéposer à la BCE faute de demande !

Le manque actuel de culture monétariste dépasse l’imagination, surtout quand on pense aux interventions de Milton Friedman qui ne remontent, pour les dernières, qu’au début des années 2000.

Cliquer ici pour lire les commentaires édifiants et terrifiants de Markit sur la France et l’Europe.

Mots-clés: , , ,

11 réponses à “PMI (octobre): Krankreich, kranke Deutschland, kranke €-zone”

  1. silk dit :

    Krankeuropa.

  2. didier dit :

    Une autre hypothèse à l’incompétence généralisée, que je soumets à votre sagacité:

    Les banquiers attendent la nationalisation des banques.

    Les (grandes) banques ne peuvent disparaître sans semer le chaos économique.
    Les politiques ne peuvent rester sans rien faire.
    Mais ils n’ont plus d’argent à injecter.

    Nationaliser les banques permet de « garantir » la survie et d’apurer une grande partie de la dette d’état (on ne se prête pas à soi-même).

    Les grands perdants seraient:
    1) les actionnaires des banques, mais ce sont des boucs-émissaires tout trouvés (ils n’avaient qu’à mieux choisir leurs gérants, ces salauds de capitalistes…).
    2) les détenteurs non-banques-françaises de dette d’état, mais dans une moindre mesure, car le risque serait atténué.

    On pourra chyprioter un peu en plus, devant l’ampleur de la catastrophe à éviter, avec l’assentiment du (bon) peuple.

    Et imprimer des billets à la BCE pour faire bonne mesure.

    Dans cette attente, les gestionnaires des banques peuvent prendre tous les risques. Business better than usual.
    Même en cas de crise.

  3. zorgbibes dit :

    De toutes manières la France est protégée gräce à ses CCI et ses Sup de Co, son 1% logement, ses banques et ses compagnies d’assurance remplies de cadors et de sachant. Tout va bien. La France à l’abri, les cadres veillent. Ouf.

  4. jerome dit :

    Bonjour Monsieur CHEVALLIER,

    Vous dites faute de demandes les banques n’ont plus qu’à redeposer les fonds à la BCE;

    Je crois aussi que les banques sont plus que frileuses et ne prêtent plus d’argent ou alors avec des conditions
    tellement draconiennes qu ‘elles en sont arrivées à créer une situation de SCLEROSE.

    A titre perso j’ai acheté une maison en apportant + des 4/5 eme du montant et elles ont fait la fine bouche
    pour nous prêter la modeste somme de 80 ke.

    C’est à ne rien y comprendre, alors que ces mêmes banques ont fait mumuse sur les places financières
    en utilisant tous les mécanismes de levier ( » qu’on leur a donné pour justement faire toutes ces opérations
    sans aucun garde fou « ) pour faire de l’argent avec l’argent avec des rendements à deux chiffres.

    Maintenant les petits épargnants que nous sommes, devrions payer les pots cassés de cette folie financière.

    Qu’ils aillent au diable et qu’on les nationalise une bonne fois pour toute, comme aurait du le faire
    Sarko au temps de sa  » splendeur « .

    • Jules dit :

      @ jerome : cher ami lecteur de ce blog, vous dites :

      « A titre perso j’ai acheté une maison en apportant + des 4/5 eme du montant et elles ont fait la fine bouche
      pour nous prêter la modeste somme de 80 ke. C’est à ne rien y comprendre ».

      > L’explication est simple : la banque ne vous dit pas ce qu’elle sait, à savoir que les valorisations actuelles de l’immobilier français vont redescendre comme ce fut le cas au Japon ; il n’y aura pas de crach, mais un dégonflement de la bulle immobilière de plusieurs % par an sur les 15 années qui viennent. En clair, la banque répugne à vous prêter un investissement que vous faites en dépit du bon sens : une maison achetée 500K en 2014 ne vaudra plus que 250K 10 ans plus tard. Perso, j’ai vendu tout mon immobilier en 2011 quand tout le monde en voulait à n’importe quel tarif. Et placé le tout sur des actions qui ont monté… mais qui vont certes redescendre aussi… Nul n’échappe à une déflation qui ne veut pas dire son nom dans les journaux…

      « Qu’ils aillent au diable et qu’on les nationalise une bonne fois pour toute, comme aurait du le faire
      Sarko au temps de sa » splendeur ».

      > Nationaliser les banques, c’est appauvrir les citoyens qui payent une 3ème fois après avoir déjà payé 2 fois. Quant à la « splendeur » de Sarko, j’espère que vous ironisez … ;)

      Amicalement.

  5. Jules dit :

    Monsieur Chevallier,

    la très grande pertinence de votre étude qui date de plusieurs années déjà concernant les écarts de rendements des bons à 10 ans des Trésors français et allemands est plus que confirmée par la prise de parole en ce moment de David Einhorn qui conseille carrément de vendre la France (les obligs).

    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/20141023trib644f7a784/un-trader-americain-recommande-de-vendre-la-dette-francaise.html

    Le pire n’est jamais certain pour l’avenir… sauf pour la France ? :/
    Contrairement à l’Allemagne et comme pour la Grèce, nos populations sont têtues, nos politiques sont médiocres voire nuls : en France, les réformes se feront dans la douleur.

  6. BA dit :

    Vendredi 24 octobre 2014 :

    Budget : François Hollande et Matteo Renzi refusent d’amender leurs projets.

    Mercredi soir, la Commission européenne a envoyé un courrier à cinq pays – Italie, France, Autriche, Slovénie et Malte – pour leur demander des explications sur leur projet de budget 2015. Jeudi soir, les questions économiques n’étaient pas au menu du Sommet européen. C’est au programme de ce vendredi matin. Mais dès jeudi, le chef du gouvernement italien Matteo Renzi et le président français François Hollande ont réagi, tous deux sur la défensive, mais dans des styles très différents…

    Le jeune et bouillant Italien a choisi d’aller au clash avec le président sortant de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et de publier les reproches de Bruxelles avec un tweet : «openeurope». Matteo Renzi s’est ensuite lancé dans une diatribe sur la nécessaire transparence, la publication des données, de toutes les données, y compris pour savoir «combien on dépense dans ces palais bruxellois, ce qui sera très drôle» !

    François Hollande a, lui, évoqué une lettre «administrative», «très banale», qui ne méritait pas d’être publiée et qui s’inscrivait dans un dialogue continu entre Paris et la Commission européenne.

    http://www.lesechos.fr/monde/europe/0203885854449-budget-francois-hollande-et-matteo-renzi-refusent-damender-leurs-projets-1057139.php

    Rappel :

    La France et l’Italie sont en faillite.

    Mais surtout, la France et l’Italie sont deux très gros contributeurs au budget européen. Ce sont elles qui financent le plus (avec l’Allemagne) l’énorme machin « Union Européenne ».

    Si la France et l’Italie tombent, tout le château de cartes européen tombe avec elles.

    ET DONC la Commission européenne ne peut rien faire contre la France et l’Italie, sinon la Commission européenne se suicide.

    Dette publique de la France : 2023,668 milliards d’euros, soit 95,2 % du PIB.

    Dette publique de l’Italie : 2168,855 milliards d’euros, soit 133,8 % du PIB.

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-23102014-AP/FR/2-23102014-AP-FR.PDF

  7. BFA dit :

    Et tout celà Vous étonne ?. Mais Vous, français, c’est à croire qiue vous avez été bercé contre le mur, ou fini au pipi !!!!!!!!!.. Je suis presque grosière effectivement !.
    Désolée mais j’ai été élevée à bonne Ecole, Celle du Courage !. Pour liberer la France !.
    Mais ce n’est pas possible que l’Hexagone soit à ce point aveugle et sans réaction !.

    Tf1 : une Entreprise se retrouve devant le TC : manque de liquiditéq. Bon carnet de commande !; mais les clientd doivent jongler avec la trésorerie.
    Et le Rsi, l’Etat, endetté jusqu’au cou, huissiers par ordonnances d »une « JjUSTICE ».

    Crèves bien ! France !, au Nom de tous Ceux que tu as sacrifié pour ta Lacheté Qui se sont battu pour ta Liberté !!!!!!!!!!!!..
    Et t’es pas mon Pays :. Je sais l’Histoire et je sais tes génocide ! Je sais trop bien le Sang des Miens. à libérer un …. du nazisme !, et du bolchevisme !!!!!!!!!!.
    France ?, tu te rend compte que tu n’est pas seule au MONDE ! Et tu ne te rend pas compte de tes Finances ?………… .

    En 1943, en AF………… et pour que les Alliés consentent à réarmer……….. Oh!, çà la france n’ose pas en parler !. Celà lui ferait mal à la france de dire la Vérité en 2014 !.
    Pardon, mais tout ce SANG POUR RIEN, celà m’interpelle ?!……….

    Merrci à Tous pour ce moement de réflexion.. Je poeux seulement m’exprimer ce soir.

    Pour voir les lunettes de ma Maman me permettent de lire.. Et pour les magrograpies du, sein ?…….. oiump !!!!!. ; Merci j’ai donné de la Science au bon sens !.
    Nous sommes Tous Motrels !.
    Penons un instant à Ceux que nou fabriquons ( pardon ! engendrons ! )………..

    Moi c’était l’auto-suicide del’ AFn à la guerre froide. Procréer est un DevIir enverrs l’eFANT rempli de réalismE.!. et pour ce que les génocides, la france à fait des Nôtres ?. l

Commenter