28 octobre 2014 3

Zone euro : 1° guerre monétariste mondiale ! (actualisation fin septembre)

Rédigé par dans la rubrique Europe :

Pour comprendre les raisons du désordre qui augmente dans la zone euro et de la croissance zéro qui va durer longtemps, voire une crise durable, il faut un minimum de culture monétariste. Tout est pourtant simple…
Les heureux euro-zonards ont perdu la 1° guerre monétariste mondiale sans rien y comprendre !

Les Français peuvent être contents : la situation de la zone euro est pire que celle de la France !
En effet, d’après les derniers chiffres de la zone euro fournis par la BCE, l’agrégat monétaire M1 (qui correspond à l’argent qui se trouve globalement sur les comptes courants et dans les portefeuilles des euro-zonards) représentait 58,3 % du PIB annuel contre 16 % aux Etats-Unis qui sont la référence en la matière,

Document 1 :

Si la zone euro n’avait pas existé, M1 de la zone euro aurait pu évoluer en Europe comme aux Etats-Unis, c’est-à-dire sans création monétaire à ce niveau.

M1 se montait fin à la fin de ce dernier mois à 5 688 milliards d’euros, en augmentation de… 39,5 milliards par rapport au mois précédent !

Document 2 :

Comparativement aux Etats-Unis, M1 devrait se monter à 1 560 milliards d’euros. 4 127 milliards d’argent non gagné se trouve donc en circulation dans la zone, ce qui correspond à de la création monétaire pure et parfaite, létale, irrattrapable.

La création monétaire en M1 a nettement tendance à augmenter depuis l’adoption de l’euro et surtout depuis ces deux dernières années comme le montre la courbe de tendance (d’ordre 6),

Document 3 :

Les entreprises de la zone sont maintenant exsangues : leur trésorerie globale (correspondant à l’agrégat M3-M2) est tombée à 611 milliards d’euros à la fin de ce dernier mois contre… 3 576 milliards de dollars aux Etats-Unis fin février 2006, dernier chiffre publié par la Fed), ce qui ne représente plus que 6,3 % du PIB (contre 26 % du PIB aux Etats-Unis fin février 2006, derniers chiffres publiés pour M3),

Document 4 :

Le krach éclair du début mai provoqué par un défaut de paiement d’une banque grecque a eu des conséquences catastrophiques sur les entreprises de la zone.

Comparativement aux Etats-Unis, M3-M2 devrait se monter à 3 250 milliards d’euros.
2 640 milliards d’argent non gagné se trouvent donc dans les poches et sur les comptes courants des heureux Euro-zonards au lieu d’être dans les comptes des entreprises
, ce qui correspond à de la création monétaire pure et parfaite, létale, irrattrapable.

L’augmentation de la masse monétaire totale M3 est faible : 2,5 % d’une année sur l’autre…

Document 5 :

… ce qui est grave car cela signifie qu’une faible hausse de M3 n’entraine plus celle du PIB car la création monétaire a été trop forte par le passé.

L’argent sain est le premier pilier des Reaganomics qui laissent faire (en silence apparent) les euro-zonards creusant eux-mêmes leur tombe par ignorance du monétarisme.

Tout est simple !

Mots-clés: , , , , , , , ,

3 réponses à “Zone euro : 1° guerre monétariste mondiale ! (actualisation fin septembre)”

  1. Artiste dit :

    http://leblogalupus.com/2014/10/28/stress-test-les-banques-demeurent-tres-vulnerables/
    Une ponction d’environ 20% sur les fortunes en Europe résoudrait elle ce problème comme certains l’envisagent
    Merci.

  2. StephB dit :

    Bonjour professeur
    Tout d’abord bravo pour vos analyses toujours pertinentes et vraies, ce qui est loin d’être d’être le cas au quotidien dans les médias.
    Une question: peut on estimer que tout l’argent de M1 se trouvant sur les comptes courants des euros victimes à servi à alimenter les bulles immobilières des années 2000? Si non d’où provient il où comment s’est il retrouvé sur ces comptes ?
    Merci d’avance et désolé si ma question est absurde
    Stephane