27 novembre 2014 4

Zone euro : ça va mal !

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

Hier 26 novembre, les rendements des bons à 10 ans des Trésors européens de référence ont encore battu leurs plus bas records historiques

Document 1 d’après le Wall Street Journal :

… car les bons spéculateurs, ceux qui voient juste et loin, placent préférentiellement leurs capitaux sur ces refuges du fait qu’ils craignent un éventuel tsunami dans la zone de tous les dangers

Document 2 :

… alors que les rendements des Notes à 10 ans qui sont remontés logiquement avec les bons fondamentaux américains, baissent sensiblement dans la crainte de ce tsunami européen

Document 3 :

… dont les premières grosses secousses se sont manifestées à la mi-octobre sur le sismographe…

Document 4 :

… comme au plus fort des turbulences de 2011-2012,

Document 5 :

Les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans se placent dans cette attente

Document 6 :

avec un écart qui baisse significativement

Document 7 :

qui permet de contenir une croissance normale non inflationniste sans que la Fed ait besoin de remonter ses taux de base, ce qui est absolument parfait… pour les Américains,

Document 8 :

Les fondamentaux ont été restaurés aux Etats-Unis, les entreprises sont en pleine forme, les banques sont assainies, les cours des actions au plus haut. Tout va bien en Amérique.

La vieille Europe peut continuer à s’engluer dramatiquement sans faire trop de dommages collatéraux, en Amérique.
Les tentatives de sauvetage des Marioles de la BCE ne font que retarder les échéances qui n’en seront que plus douloureuses.

Mots-clés: , , , , , ,

4 réponses à “Zone euro : ça va mal !”

  1. Rouaud dit :

    Bonjour M. Chevallier,
    J’ai du mal à comprendre que si les rendements baissent, cela signifie que les cours des emprunts montent et que par évidence les acheteurs sont plus nombreux que les vendeurs. Donc, si les emprunts des pays de la zone euro ne valent pas grand chose (sauf peut-être ceux de l’Allemagne), pourquoi les bons spéculateurs placent leurs capitaux sur ces emprunts ?
    Merci de m’éclairer, et encore bravo pour vos analyses que je lis avec toujours autant de plaisir et aussi de ….désolation.

  2. Glude dit :

    Je ne comprend pas non plus : « car les bons spéculateurs, ceux qui voient juste et loin, placent préférentiellement leurs capitaux sur ces refuges du fait qu’ils craignent un éventuel tsunami dans la zone de tous les dangers »

    Parlez-vous des obligations européennes comparées aux actions européennes, ou biens des obligations européennes comparées à tous les placements disponibles dans le monde?

    Les obligations ne ressemblent pas à des valeurs refuges en cas de crainte d’insolvabilité Étatique…

  3. Glude dit :

    La réponse est peut-être ici, mais je ne suis pas certain que vous pensez la même chose que Charles Gave car lui ne parle pas de crainte de tsunami, au contraire…