17 décembre 2014 3

Zone euro : la face cachée de la crise

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Europe

Hier mardi 16 décembre, les rendements des junk bonds que sont le Bund et le 10 ans français ont encore battu leur plus bas record d’après l’AFP…

Document 1 :

mais davantage ceux du Bund que ceux du 10 ans français si bien que leur écart s’est envolé au-dessus de la barre critique des 50 %

Document 2 :

… ce qui signifie que les crises dont tous les idiots inutiles parlent, celle de la chute du prix du pétrole et du rouble, produit aussi des effets collatéraux létaux en particulier dans la zone euro où la crise ressurgit comme en 2011,

Document 3 :

Il en est de même avec les autres cochons de pays du Club Med,

Document 4 :

Pour l’instant, tout va bien : pas de tsunami.

Meeres Stille
Tiefe Stille herrscht im Wasser,
Ohne Regung ruht das Meer,
Und bekümmert sieht der Schiffer
Glatte Fläche ringsumher.
Keine Luft von keiner Seite!
Todesstille fürchterlich!
In der ungeheuern Weite
Reget keine Welle sich
.

Mots-clés: , ,

3 réponses à “Zone euro : la face cachée de la crise”

  1. Jean Albert DUGLAND DE LA ROUSSELIERE dit :

    AIE AIE AIE

    GERMAN 10-YEAR BUND YIELD DROPS TO RECORD-LOW 0.565%
    FRENCH 10-YEAR BOND YIELD DROPS TO RECORD-LOW 0.854%

  2. Julien dit :

    Quelle poésie :-)

  3. Héfaillitos et les pigsbonds dit :

    j’ai pas les mêmes chiffres sur ce site.

    http://www.world-of-stocks.com/rt_data/bonds.html

    Est-ce que quelqu’un peut me renseigner sur la raison. Merci.
    et accessoirement me donner un lien vers un endroit où suivre les taux.

    En tout cas, il est clair que les taux espagnols et italiens sont clairement insupportables.

    En ce qui concerne la France, la seule raison pour laquelle ces taux restent bas sont les lois de spoliation de déposants qui sont planquées dans les projet de loi Macron… Pour ceux qui font l’effort de lire tous les articles.
    Le banquier macron n’a pas oublié pour qui il travaille. Une loi de spoliation planquée au milieu d’un tas de 1Ø7 d’articles pétards pour faire bavasser sur tout sauf sur l’essentiel. Ce qui a d’ailleurs parfaitement marché, personne n’a dit le moindre mot sur cette escroquerie, les avocats notaires taxis ont occupé les meRdias aux ordres et complices.

    Ce qui me rappelle une phrase d’un obligatoire de natixis… « le diable est dans les détails », oui, un détail à 300 milliards de recapitalisation des banksters qui seront pompés dans les comptes de ces salopards d’hommes libres qui ne vivent pas dans l’esclavage de la dette… à l’époque, le « détail » n’était qu’un trou de 100 milliards sur les obligs grèques.

Commenter