28 janvier 2015 11

Dingues les Marioles de la BCE et de la BNS !

Rédigé par dans la rubrique Europe :

Au cours de la semaine dernière (finissant le vendredi 23 janvier), des banques de la zone euro ont retiré 45 milliards d’euros qui étaient précédemment en dépôts à la BCE (rubrique 2 du passif) pour les placer manifestement en Suisse, avant ou (et) après la décision de la BNS prise le jeudi 15 janvier d’abandonner le cours plancher de 1,20 francs pour 1 euro,

Document 1 :

Une partie de cet argent est passée en Suisse avant la décision de la BNS et elle a été placée en bons du Trésor helvète, ce qui a fait plonger anormalement les rendements de ces bons à 10 ans trois jours avant ce 15 janvier

Document 2 :

… ce qui montre clairement qu’il y a bien eu d’une façon ou d’une autre des délits d’initiés !

Au cours de ces opérations, les gains de ces banksters auront été considérables : jusqu’à 20 % des sommes engagées, soit de l’ordre de milliards d’euros.

Le plus extraordinaire est que les Marioles de la BCE auront facilité cette affaire en prêtant généreusement près de 600 milliards d’euros aux banques à des taux proches de zéro (rubrique 5 de l’actif) :

Document 3 :

Cerise sur le gâteau : les Marioles de la BCE ont dû se faire prêter en catastrophe 45 milliards d’euros vendredi dernier pour boucler leur bilan grâce à 20 milliards généreusement apportés par de mystérieuses administrations publiques déjà surendettées (rubrique 5 du passif) et 26 milliards par des banques (tout aussi mystérieuses) hors de la zone euro (rubrique 6 du passif).

Madoff est vraiment un minable petit escroc par rapport aux Marioles de la BCE et de la BNS !

Les Marioles de la BCE jouent avec le feu avec les centaines de milliards d’euros : ils prêtent 600 milliards à des banques parce qu’aucune banque ne veut prêter d’argent à d’autres banques car tous les banksters n’ont pas confiance entre eux, évidemment (ils savent tous que leur situation est problématique), et ils espèrent que ces banksters auront la bonté de déposer en retour ces milliards à la BCE,

Document 4 :

Cette gigantesque arnaque qui joue sur les dates de valeur marche tant que l’écart entre les dépôts et les prêts n’est pas trop important mais rien ne va plus quand il dépasse certaines limites, ce qui est le cas en ce moment, comme au plus fort de la crise en 2009,

Document 5 :

On vit une époque formidable : les Marioles de la BCE jouent avec le feu avec les centaines de milliards d’euros, les banksters de connivence profitent de ces gigantesques arnaques pour gagner des dizaines de milliards en toute impunité. Personne ne voit rien. Personne ne réagit.

Le seul qui exprime ces gigantesques arnaques est poursuivi par les zautorités, ce qui prouve finalement que j’ai raison…

Complément : une erreur assez grossière de ma part a laissé passer une erreur d’interprétation mise en ligne précédemment. Cette version légèrement corrigée est la bonne.

Mots-clés: , , , , ,

11 réponses à “Dingues les Marioles de la BCE et de la BNS !”

  1. cn dit :

    les banques n’ont elles-pas acheté les indices avec ces 45 Milliards ? Lorsque l’on voit les courbes CAC et DAX de la semaine dernière ….

  2. Karizoc dit :

    C’est le 15 janvier que la BNS a supprimé le peg !

  3. Bertrand dit :

    Évident qu’a toutes les dévaluations il y a eu des délits d’inities,de Law a Trichet,le monde de la finance c’est royalement ou républicaine ment foutu de la gueule des cons qui déposent le fruit de leur travail chez eux.

  4. JohnnyBoy dit :

    Attention, l’abandon du taux planché, c’était jeudi 15 et non pas jeudi 22…

  5. héfaillitos, grec certes, mais suisse, puis eurozoanrd dit :

    Oui, le seul qui exprime ces gigantesques arnaques. Le diable est dans les détails dit-on chez les stratéges économistes, ces mêmes détails que les non inités ne maitriseront jamais car c’est toute une vie d’études, recherches, analyses dont peu sont capables.
    Le serpent mord celui qui le met à jour et expose ses mensonges et ruses.

    J’espère que vous avez pu en profiter un peu, si vous l’avez vu venir et que vous avez misé dessus.
    C’est de bonne guerre.
    J’ai ramené quelques coupures suisses (500 Fr) achetées bien avant le peg quand l’euro faisait toujours figure de tour de Babel inébranlable. Et que les risques semblaient très forts.
    Un petit bénéfice mais net d’impôt :), fort appréciable en ces temps de « déflation ». Je ne suis pas riche du tout mais ça a rapporté un peu mieux qu’un misérable livret A. De quoi se faire un bon gros repas pour féter ça.

    C’est difficile de bien jouer quand on prévoit correctement les choses mais que des gens aux manettes sont corrompus et perturbent intentionnellement les mouvements naturels de l’économie de sorte à arroser les copains.

    J’ai le sentiment que la fiesta ne va pas durer : le prochain coup sera assez vite dans les banques centrales de chaque pays. Une fois que le bilan sera assez pourri au point que ça se voit, il y aura des pressions pour le nettoyer : vous mettez en danger l’euro qu’ils diront à la BCE.

    L’état va alors dire « je prends tout » pour nettoyer ses comptes à lui. C’est un truc qui ne peut en aucun cas être fait pays par pays : la panique serait là. Aussi la finance a célébré comme il se doit le Draghignol jeudi dernier qui a trouvé la solution : une monnaie unique mais des faillites état par état.
    Chapeau l’artiste, à côte de lui, Madoff était vraiment un rigolo.

  6. jerome dit :

    Si j’ai bien compris nous ne sommes plus en démocratie. Des types très puissant qui tiennent à la fois les manettes des banques et qui sont à la source des infos, commettent en toute impunité des délits d’initiés
    avec la complicité de nos chers politiques.

    Tout cela terminera mal, il ne peut en être autrement.

  7. Mobylette dit :

    Pourquoi le 10 ans Suisse a-t-il rebondi si fort récemment, une prise de bénéfice sur les oblig ?

  8. polo dit :

    faite comme moi le peu d’économie que vous avez faite le dans l’or physique pas comme une plus value mais comme un livrai a ses une garante face à l’euro qui pourrait s’effondrer un jour et ruinée tous ses pauvres gens, depuis empire romain jusqu’à aujourd’hui personne na été ruinée avec l’or, vous voulez encore une autre preuve taper cour de l’or ses 100 dernières années et vous allez constater que l’or à cour échéance sa monte et ca descend mais à long terme vous serer tous jour gagnant

  9. Bertrand dit :

    En Grèce tout va se précipiter les décisions vont échapper aux politiques trop lents ce sont les marchés qui vont décider par l,effondrement des banques et la sortie de l’euro du pays,c’est ineluctable.

  10. héfaillitos, et le peg dit :

    Oui Bernanrd.
    Tout comme la fin inéluctable de l’euro est actée depuis longtemps par les marchés : depuis que les taux d’intéret des divers ont commencé à diverger. Seule la date de l’annonce officielle est inconnue du commun des mortels et elle est quasi impossible à prévoir vu la quantité de manipulations possibles pour la retarder et/ou l’accélérer. Sauf pour les astrologues que consultent les présidents ou même les dictateurs, ou encore les oracles de J.César

    Les marchés baignent dans cette culture, ils savent que les pegs monnétaires finissent toujours par crasher.
    Ce qui est intenable déjà à 2 (l’argentine sur le dollar par exemple) via des efforts exclusifs d’un seul pour suivre la monnaie de l’autre, est totalement inenvisageable à 19 pays qui ont chacun une politique indépendante et non concertée.
    L’euro tel qu’il a été créé est une absurdité. Le peg aurait dû être le parachèvement d’une longue, patiente et sérieuse politique de convergence économique. Et si le peg tenait, on passait ensuite à une vraie monnaie unique, avec une seule banque centrale dans un entité économique cohérente.

Commenter