29 janvier 2015 14

€-crise : ça y est et ça va faire mal !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

Les Notes sont à la base de tous les marchés, surtout celles à 10 ans et à 2 ans.

Hier 28 janvier, les rendements des Notes à 10 ans ont continué à plonger dans la bande des 1,5 à 2,0 % et celles à 2 ans sont nettement revenues dans la bande inférieure à 0,5 % dans une structure identique à celle de l’€-crise de 2011-2013,

Document 1 :

En conséquence, l’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans est retombé sous la barre critique des 125 points de base caractéristique de l’accentuation d’une nouvelle €-crise,

Document 2 :

L’€-crise va avoir une conséquence positive : celle de ralentir la croissance aux Etats-Unis sans que les gens de la Fed aient besoin de relever leurs taux de base (et sans inflation), ce qui est idéal pour les Américains,

Document 3 :

Les rendements des mauvais bons des Trésors européens restent anormalement très bas, ce qui correspond à une gigantesque bulle obligataire, avec un écart croissant entre les rendements du Bund et ceux des très mauvais bons à 10 ans du Trésor français qui a atteint un point très haut,

Document 4 :

Il y a eu pire en 2011 et 2012 mais on n’en est pas loin du tout,

Document 5 :

Ça va péter !
Où ? Quand ? Comment ?
Il est difficile de le savoir car il y a plein de bombes partout. La Grèce est évidemment un gros domino qui risque d’entrainer les autres.

Mots-clés: , , , ,

14 réponses à “€-crise : ça y est et ça va faire mal !”

  1. eyale dit :

    Je ne comprends pas la « dévaluation » de la France VS Allemagne ??

    Au contraire l’écart de taux n’a fait que se resserrer depuis le PIC de 2012…

    1,4% en juin 2012
    0.60% en juin 2013
    0.30% en juin 2014
    0.24% aujourd’hui

  2. JohnnyBoy dit :

    Prendre ses bénéfices et rester en retrait pour un certain temps :-)

  3. Glude dit :

    Popcorn et champagne au frais

  4. Christophe dit :

    En découvrant la décision surprise de la BNS, il y a 2 semaines, j’ai tout de suite pensé au délit d’initié…

    Bon bah voilà j’ai ma confirmation…

    Du coup si ca doit péter, on achète de l’or ? On récupère des espèces en CHF ? On achète des Bund ? De l’immobilier Allemand ?

    Vous M Chevallier que faites vous pour vous protéger de la catastrophe ?

  5. bertrand dit :

    L’€ a été construit pour une convergence des economies , c’est le contraire qui s’est passé , si les pays sous € ne veulent pas faire de transfers entre eux ils doivent sortir de l’€ , tous ensemble ou petit à petit.
    Partage ou destruction , dévaluation de € ou sortie des uns.
    Les allemands ne peuvent continuer a siphonner les usines des autres et vendre avec un € sous évalué pour eux.
    S’ils n’acceptent pas de transfers massifs ou des dévaluations partielles , geographiques ou temporisées , ils doivent sortir de l’Euro , et ne pas imposer aux autres leur dictat imbécile qui entraine tout le monde a la ruine.
    Merkel n’a aucune culture économique 1+1 ne font pas 2 en économie , venant de Rda et physicienne elle ne sait compter que basiquement.

  6. BA dit :

    Juncker dit « non » à la Grèce et menace la France.

    « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens », affirme notamment le président de la Commission européenne.

    Intraitable. Dans un entretien au Figaro (29 janvier, édition abonnés), le président de la Commission européenne adresse une fin de non-recevoir au gouvernement grec conduit par Alexis Tsipras. Sur l’annulation de la dette, Jean-Claude Juncker oppose à la Grèce un « non » catégorique :
    « Athènes a accepté deux plans d’ajustement (de redressement, NDLR), elle doit s’y sentir tenue. Il n’est pas question de supprimer la dette grecque. Les autres pays européens ne l’accepteront pas. »
    On a connu le président de la Commission plus conciliant quand, Premier ministre du Luxembourg, il autorisait des dizaines de multinationales à s’affranchir des législations fiscales des pays membres de l’UE.

    Les élections ne changent rien, affirme en substance le président de la Commission européenne. Sans prendre beaucoup de gants :
    « Dire qu’un monde nouveau a vu le jour après le scrutin de dimanche n’est pas vrai. Nous respectons le suffrage universel en Grèce, mais la Grèce doit aussi respecter les autres, les opinions publiques et les parlementaires du reste de l’Europe. Des arrangements sont possibles, mais ils n’altèreront pas fondamentalement ce qui est en place. »
    Vous n’êtes pas certain d’avoir compris ? « Dire que tout va changer parce qu’il y a un nouveau gouvernement à Athènes, c’est prendre ses désirs pour des réalités », ajoute encore Jean-Claude Juncker, qui lâche une phrase terrible, qui résume toutes les limites de la démocratie dans l’Union européenne :
    « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens. »

    La construction européenne est anti-sociale.
    La construction européenne est anti-populaire.
    La construction européenne est anti-démocratique.
    Elle doit être détruite.

  7. cn dit :

    GERMANY 10Y 0.327%

    eh bien !!

    • jp-chevallier dit :

      0,269 % !!! ça va mal en ce moment : le spread Notes 10 ans – 2 ans à 118 bp et celui du frf/dm à + de 100 % !!!

      • Quid dit :

        Monsieur Chevallier,
        Quels actifs protegent le mieux du cyclone qui s’annonce ?
        Or ? Immobilier?
        Nous pouvons autant partir sur 10 and de deflation a la Japonnaise ou voir l’inflation fuser suite au dopage monetaire des banques centrales
        A vous lire

  8. Unik dit :

    Probabilité élevée que l’Allemagne quitte l’€ , donc .

    Je me pose la question de savoir si ça n’est pas le moment de passer à l’achat d’actions Allemande pour se protéger d’une forte dévaluation à venir ?

  9. JB dit :

    Merci beaucoup pour ce partage. C’est effrayant !

Commenter