21 janvier 2015 15

Gigantesque bulle obligataire

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

Une gigantesque bulle obligataire s’est développée dans la vieille Europe continentale surtout depuis le début de l’année 2014…

En effet, si les rendements des bons à 10 ans des Trésors de référence ont plongé, inversement, les prix des contrats ont bondi à des niveaux jamais atteints car des investisseurs (surtout des banques) considèrent comme certain que les Marioles de la BCE les leur rachèteront à des prix plus élevés.

Normalement, les rendements de ces bons devraient fluctuer dans les 3 % (dans une bande entre 3,0 % et 4,0 %) compte tenu d’une inflation de 1 % (idéalement entre 1,0 et 1,5 % hors produits volatils d’alimentation et d’énergie) et d’une rémunération réelle de l’ordre de 2 % en concordance avec des gains supérieurs pour les placements en actions.

La politique monétaire menée par la Fed, consistant à racheter pour 4 000 milliards de dollars de titres (surtout des bons du Trésor) est tout à fait légitime dans le cadre d’un monétarisme bien adapté aux circonstances compte tenu du fait que la Fed bénéficie de dépôts de l’ordre de 3 000 milliards de dollars d’argent sain gagné par les Américains, ce qui n’est pas le cas de la BCE qui ne dispose pas de telles réserves et qui est même obligée de prêter encore 5 à 600 milliards d’euros à des banques pour éviter qu’elles tombent en faillite en chaine.

Pire : en l’absence de précisions, les Marioles de la BCE devraient financer les achats annoncés de bons de Trésors euro-zonards pour 5 à 600 milliards d’euros par un effet de cavalerie.
En effet, tout se passe comme s’ils disaient à des crémiers : nous allons vous acheter des centaines de tonnes de beurre à tout prix à condition que vous déposiez votre argent dans notre banque, les Marioles profitant alors de leur situation pour payer leur beurre en créditant les comptes de leurs clients en jouant sur les dates de valeur, donc sans les payer réellement ni avoir emprunté pour cela. Tout est nickel au bilan.

Les Marioles de la BCE ont donc le beurre et l’argent du beurre. Tout va bien dans cette sorte de système de Ponzi tant que tous les crémiers ne réclament pas leur argent et tant que la BCE achètera ces mauvais bons, mais un jour, inéluctablement, la manip ne marchera plus et tout le système s’effondrera alors.
En effet, à partir d’un certain moment, les prix de ces contrats baisseront, leurs derniers titulaires supportant alors des pertes allant croissant par la suite.

Avec une hypertrophie monétaire en M1, une bulle obligataire, des banques sous capitalisées, des Etats surendettés, un chômage très élevé, une croissance zéro, tout peut se produire dans la vieille Europe à tout moment.
L’autodestruction des Européens dans un socialisme larvé et laxiste est quand même étonnante alors que la réussite du monétarisme aux Etats-Unis montrait des solutions simples et efficaces.

***

Il est quand même étonnant que tant de gens soient persuadés que les Marioles de la BCE vont faire repartir la croissance dans la zone euro avec leur QE (en inondant les marchés de liquidités !), et surtout que personne ne s’interroge sur les moyens de financer ces achats annoncés pour 5 à 600 milliards d’euros !
***

Par ailleurs, il est également étonnant que le premier maillon (de cette chaine diabolique) qui ait sauté soit celui de l’arrimage du franc suisse à l’euro en s’accompagnant de rendements négatifs pour le 10 ans plusieurs jours plus tard encore avec des plus bas record (- 0,112 % aujourd’hui 21 janvier).
***

Les principaux concurrents des Américains, à savoir les Européens et les Japonais auront été durablement handicapés par une hypertrophie monétaire, conséquence de leur manque de culture monétariste.
***

Complément : d’après Bloomberg, le Mariole envisage un QE à… 1 100 milliards d’euros !

Mots-clés: , , , , , , ,

15 réponses à “Gigantesque bulle obligataire”

  1. DrStef dit :

    Meme son de cloche chez Jean-Jacques Netter de l’Insititut des Libertes et son billet toujours aussi concis et efficace.

    J’aime bien: « Les autorités monétaires helvétiques ne voulaient pas que le Franc Suisse continue d’être accroché à un Euro qui est en train selon eux, de ressembler sous la conduite de Mario Draghi président de la BCE, à la Lire italienne ! » 😀 😀

    http://institutdeslibertes.org/le-prochain-blackswan-pourrait-se-produire-sur-les-obligations/

    Stef

  2. ratel dit :

    bonsoir.je me demande si le peu d’argent de coté que j’ai,je ne vais pas m’acheter un petit studio de peur qu’ils me raflent tout ou une bonne partie en cas de tsunami…je sais c’est petit joueur mais bon..

  3. D'ASCANIO dit :

    Tout vient à point à qui sait attendre. Le Mariole de la BCE terminera son mandat en 2019. Il continuera sa politique jusqu’au bout, coûte que coûte et quel qu’en soit le prix. Il l’a déjà dit.

    La fin de son mandat sera très difficile avec la sortie de la Finlande, Luxembourg de la super euro zone. Tout son château s’écroulera.

    Belle soirée à vous tous.

  4. Philippe dit :

    Désolé, je ne vois pas en quoi la BCE aurait des soucis pour créer ex-nihilo 500 milliards euros fraichement imprimés ? Si vous aviez une piste à me suggérer alors je vous en remercie par avance pour m’aider à creuser le sujet.

    • Jules dit :

      – Création de monnaie ex nihilo = mythe réservé aux idiots inutiles pour leurs conversations incultes.
      – Nul monnaie n’est jamais créée sur la base de rien.
      – Création de monnaie en contre-partie d’un contrat (prêt) entre 2 parties prenantes et avec l’intermédiaire d’une banque (commerciale) qui a réçu mandat (de banque centrale) pour « créer » et gérer la relation de bout en bout.
      – QE FED = circulation d’argent existant, stocké en banque = dé-stérilisation de monnaire, ceci pour faire repartir la vitesse de circulation d’argent stocké ; objectif donc, le déstocker, le rendre utile,
      – QE BCE = fausse promesse sur l’avenir puisque engagement à acheter des dettes sur la base d’états et d’entreprises non seulement endettés mais sans projet d’activité économique réelle = cavalerie.

      La situation est claire ? ! 😉

      Amicalement.

  5. Sam dit :

    Il faut faire quoi avec son épargne en euros ? La placer dans la pierre ou les métaux précieux ?

    • Glude dit :

      Perso j’ai acheté massivement des USD que je vais placer sur le marche actions US…

    • Jules dit :

      – La pierre va baisser partout sauf dans les centres et quartiers hyper recherchés. Mais êtes vous éligible ?…
      – Métaux précieux : version papier = fuyez ! Version métal : très cher à acquérir et stocker + risque de confiscation de la part des États si grosses turbulences. Là encore, êtes vous éligible ?…

      Alors que reste-t-il ? 😉

  6. Philippe dit :

    Merci Jules …

  7. Glude dit :

    Si ce sont les banques centrales nationales qui rachetent les dettes, ça change quelque chose?

Commenter