19 janvier 2015 12

Le 10 ans helvète négatif : incroyable mais vrai !

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

Incroyable mais vrai : les rendements des bons bons à 10 ans du Trésor helvète sont tombés en territoire négatif en séance vendredi 16 janvier à – 0,031 % (d’après les dépêches dont celle de l’AFP), entrainant avec eux des plus bas historiques du Bund et de leur homologue français

Document 1 :

les rendements des Notes remontant un peu grâce aux bons fondamentaux américains,

Document 2 :

En conséquence, l’écart entre les rendements des mauvais bons de la zone euro et ceux des petits Suisses a bondi à un sommet stratosphérique inimaginable !

Document 3 :

Le brusque changement d’échelle de ce sismographe signifie que les plus grandes turbulences sont attendues dans la zone euro par les investisseurs avisés qui voient juste dans l’avenir, c’est-à-dire les bons spéculateurs, d’autant plus que la baisse du 10 ans helvète s’est produite le lendemain de l’abandon de l’arrimage du franc suisse à l’euro par la BNS. Le pire est donc à venir.

L’€ffondrement attendu devrait provoquer un ralentissement salutaire de la croissance aux Etats-Unis qui devrait rester proche de son potentiel optimal sans inflation, sans que les gens de la Fed soient obligés de relever leur taux de base, ce qui aurait initié un nouveau cycle dommageable,

Document 4 :

L’aplatissement de la courbe des taux helvètes négatifs presque jusqu’au 10 ans signifie que les petits Suisses vont subir durablement les conséquences de la politique monétaire catastrophique menée par la BNS et par le fait qu’il est difficile de survivre à partir du moment où ils sont cernés par 300 millions de barbares ignares,

Document 5 :

Pour l’instant, tout va bien : le successeur de notre histrion ignare remonte considérablement dans les sondages.

Mots-clés: , , , ,

12 réponses à “Le 10 ans helvète négatif : incroyable mais vrai !”

    • Deres dit :

      Surtout je ne vois pas vraiment ce que cela va changer … Les taux d’intérêts sont déjà « historiquement » bas comme on nous le répète inlassablement. Et les critères de Maastricht devront être respectés. Tout cela n’injectera rien dans l’économie mais permettra juste aux Etats de rester endettés et en déficit chronique plus longtemps en continuant des distribuer de l’argent « non gagné ». On a bien vu au Japon que tout cela ne sert qu’à gagner du temps pour faire des réformes (3ème flèche). Mais le temps on l’a déjà eu en grande partie : donc la France et ceux qui n’ont pas fait l’effort sont dans la mouise. Car après la prise de drogue, il faudra bien un jour passer en cure de désintoxication car cela les allemands y compte bien.

  1. Alain dit :

    Bonjour,

    Lors de ses voeux aux acteurs de l’entreprise et de l’emploi, François Hollande a assuré que la BCE allait « racheter des dettes souveraines » ce jeudi.

    « La Banque centrale européenne va prendre jeudi la décision de racheter des dettes souveraines, ce qui va donner des liquidités importantes à l’économie européenne et (…) peut créer un mouvement favorable à la croissance », a déclaré le chef de l’État.

    Pour les spécialistes, l’annonce d’un rachat massif de dette publique par la Banque centrale européenne (BCE) est une affaire entendue. Elle a fait l’objet de spéculations depuis des mois et semble le dernier rempart contre la déflation et de dernier recours pour faire repartir les prix et l’économie.

    http://www.boursorama.com/actualites/hollande–la-bce-va-racheter-des-dettes-souveraines-jeudi-b5969843e63af0df8b4faea1a7d11d5a

    Avec quoi la BCE va t’elle racheter de la dette publique ?
    C’est complètement irresponsable.
    Plus besoin de rigueur.
    C’est bientôt la ruine.

  2. merio dit :

    O.K c’est impressionnant ce spread,mais je crois pas qu’il annonce un choc économique important parce que les taux reste très faible et c’est bon pour l’économie,mais c’est vrai que ça devient de plus en plus inquiétant.On n’est tous perdus avec ce qui arrive,que ce soit les BC,privé,entrepreneur,investisseur!

    • Deres dit :

      Cela n’est pas si mauvais que cela. Un pic dans la valeur de la monnaie veut dire que le pays est riche et peut faire des acquisitions car c’est quelque chose de rapide. Les pertes de marché par manque de compétitivité elle prennent plus de temps et vont de pair avec des recherche de productivité et d’investissement à bon compte en monnaie forte. Lors du retour à une valeur normale, les entreprise deviennent très forte avec de fortes marges sans même compter leurs acquisitions étrangères.

      Par contre, une dévaluation de sa monnaie n’aura que des effets long termes sur des gains de part de marché et un effet négatifs sur les efforts de productivité et d’investissement. A court terme, les effets sont négatifs car les achats extérieurs augmentent.

  3. merio dit :

    J’ai peur que les spéculateurs sur le frs poursuive leur attaque encore plus fortement après avoir cassé ce mur de protection de 1.2 afin de réaliser concrètement leur gain en faisant chuter rapidement le taux à 0.6 et mettre à genoux la Suisse.

  4. ratel dit :

    bonjour.Si je vous suis,tout le monde a des taux bas mais pas pour les mêmes raisons.cela n’empêche pas d’avoir des deltas importants entre taux..

    la suisse car c’est une valeur de refuge
    les us car pas besoin de remonter les taux avec crise européenne
    l’allemagne car c’est le bon élève de l’europe
    la France car c’est un moyen d’acheter de l’euro pour les étrangers.
    ai je bien tout compris ?

  5. merio dit :

    Si j’étais spéculateur sur le frs c’est ce que je ferrais pour ramasser le max. de devise Suisse,espérons que l’on n’a pas à faire à ce genre de requin,mais j’en doute fort!

  6. Innocent dit :

    Je viens ici depuis plus de deux ans, presque tous les 2 jours.
    A chaque fois depuis deux ans ou plus donc, je lis « le pire est à venir »

    C’est quoi, le « pire » ?

  7. huneau olivier dit :

    la soupe populaire pour 30% de la population