1 avril 2015 6

PMI : France, Europe, USA (mars)

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

L’indice PMI manufacturier (de Markit) de la France socialiste est une fois de plus sous la barre critique des 50 alors que le reste de l’Europe est au-dessus, sauf ceux de la Grèce (et de l’Autriche), l’indice ISM des Etats-Unis connaissant une baisse mais restant dans la bande optimale,

Document 1 :

Jack Kennedy, Senior Economist de Markit Economics a eu l’excellente idée de distinguer pour la France le taux de croissance du PIB total de celui du seul secteur privé qui montre que ce dernier est en régression alors que les dépenses publiques permettent d’afficher une croissance positive du PIB total !

Bien entendu, c’est le contraire aux Etats-Unis, surtout depuis le grand plongeon de 2008 : la croissance du seul secteur privé est nettement supérieure à celle du PIB total grâce à l’arrêt de l’augmentation des dépenses publiques,

Document 2 :

Le PIB du secteur privé est obtenu ici en diminuant le chiffre du PIB total des Government Consumption Expenditures & Gross Investment de notre ami Fred de Saint Louis.

La situation s’aggrave pour la tête de l’exécutif (comme on dit) qui est même lâchée par les bobos,

Document 3 :

Des têtes vont tomber !

Mots-clés: , ,

6 réponses à “PMI : France, Europe, USA (mars)”

  1. Bertrand dit :

    Les tenants de l’euro et de la rigueur sont attaqués de toutes parts y compris en interne.
    Ce schéma ne pourra perdurer longtemps.
    La fin est inéluctable.

    • Deres dit :

      Attention, vous vous faites des illusions. La plupart de ceux qui attaquent l’euro et la rigueur ne désirent pas en remplacement des libres marchés et des réformes libérales. Ils veulent juste de la marge de manœuvre pour faire la même politique socialiste en pire avec dévaluations et dépenses publiques à gogo. Il ne faut pas se faire avoir par ces gens qui cherchent juste à nous emmener encore plus bas pour des raisons clientélistes.

      • Deres dit :

        J’ajoute que j’ai l’impression que si d’un point de vue macro-économique l’euro est néfaste, d’un point de vue politique, c’est peut être un rempart qui empêche nos gouvernants d’aller à fond dans le n’importe quoi …

  2. BA dit :

    1- La Grèce est en faillite.

    2- Les banques privées grecques sont en faillite.

    3- La Banque centrale de Grèce est en faillite.

    4- Mais à part ça, ça va.

    Jeudi 2 avril 2015 :

    Grèce : la BCE relève encore le plafond de l’ELA, à 71,8 milliards d’euros.
    La Banque centrale européenne (BCE) a encore relevé mercredi soir de 700 millions d’euros, à 71,8 milliards, le plafond de son financement d’urgence (ELA) des banques grecques, a-t-on appris de source bancaire grecque.
    La BCE aide par ce seul biais les banques grecques depuis début février.

    http://www.romandie.com/news/Grece-la-BCE-releve-encore-le-plafond-de-lELA-a-718-mrd-EUR/580903.rom

    Sur son blog, Olivier Berruyer vient juste de lancer une alerte.

    Lisez cet article :

    ALERTE Grèce

    J’ai hésité à rédiger ce billet, mais bon…
    J’ai discuté cette semaine avec plusieurs spécialistes du dossier grec, y compris des personnes ayant rencontré des ministres de Syriza.
    Les conclusions étant inquiétantes, je les partage avec vous.

    http://www.les-crises.fr/alerte-grece/

  3. cn dit :

    si ca pète l’AMF lui tombera dessus comme ici !! ce sera l faute au lanceur d’alerte ….

  4. Gilloux dit :

    Bonjour monsieur Chevallier,

    Je suis votre site depuis pas mal de temps, et, si je peux me permettre, vos graphiques gagneraient en lisibilité, si l’axe des abscisses (temps) était moins chargé (sauter une date sur 2), ou alors de réduire la plage d’observation temporelle – il y a certainement plein de choses que l’on peut faire.
    Après d’un point de vue purement esthétique le bleu cyan pour le tour des graphiques … je pense qu’il est possible de faire plus « sexy » (ceci n’engage que moi).
    Si vous le souhaitez, je peux prendre un peu de temps pour vous aider (maigre contribution) si cela vous intéresse. n’hésitez pas a me contacter pour en discuter.

    bien cordialement Gilles.

Commenter