5 mai 2015 6

Suisse : l’euro et B2 m’ont tuer !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Monétarisme

Les petits Suisses auront été flingués par les barbares ignares qui les cernent et par le bombardier furtif B-2, Ben Bernanke, qui a complètement déstabilisé la douce quiétude helvète…

En effet, M1 a explosé à partir des turbulences provoquées par B-2 : des capitaux provenant a priori de la zone euro pour plus de 300 milliards de francs se sont réfugiés en Helvétie après la faillite de la banque des frères Lehman, en concordance avec l’excès des comptes de virement des banques en Suisse enregistré par la BNS,

Document 1 :

Au début des années 2000, M1 avait tendance à baisser pour tendre vers les 15 % du PIB comme aux Etats-Unis, mais tout a basculé avec les turbulences qui ont suivi la faillite de la banque des frères Lehman et ensuite avec la crise dans la zone euro,

Document 2 :

Ainsi, ce sont 400 à 500 milliards de francs qui se sont réfugiés en Helvétie, provenant essentiellement de trésoreries d’entreprises euro-zonardes, surtout allemandes, et non pas sortis de valises de malheureux euro-zonards fuyant leur zone pourrie.

Au tout début des années 2000, la situation helvète était satisfaisante avec M3-M2 supérieur à 20 % du PIB, mais par la suite, tout s’est dégradé : d’abord, cet agrégat s’est anormalement hypertrophié à la suite de la crise dite des sub-prime puis il s’est dégonflé car beaucoup de gestionnaire de trésoreries d’entreprises helvètes ont voulu diversifier l’implantation de leurs disponibilités.

La masse monétaire M3 atteint maintenant près de 1 000 milliards de francs

Document 3 :

pour un PIB de 650 milliards, ce qui représente près de 150 % du PIB annuel !

Document 4 :

Malgré ces chiffres, il n’y a pas eu a priori de création monétaire en Suisse car cet argent, extérieur, s’y est réfugié, ce qui y a dynamisé l’activité bancaire.
Toutefois, cet afflux d’argent a des effets négatifs pour les petits Suisses dont la monnaie, fortement demandée, a tendance à être revalorisée, ce qui pénalise beaucoup d’entreprises qui ont des difficultés à affronter la concurrence internationale avec un franc fort.

Mots-clés: , , , , , ,

6 réponses à “Suisse : l’euro et B2 m’ont tuer !”

  1. blot dit :

    remonté du bund 0.59

  2. BA dit :

    1- La Grèce est en faillite.

    2- Les banques privées grecques sont en faillite.

    3- La banque centrale de Grèce est en faillite.

    4- Mais à part ça, ça va.

    Mercredi 6 mai 2015 :

    Grèce : la BCE relève d’encore 2 milliards d’euros le plafond de l’ELA.

    La Banque centrale européenne (BCE) a encore relevé mercredi, de 2 milliards d’euros, le plafond de son financement d’urgence (ELA) des banques grecques, portant désormais celui-ci à 78,9 milliards d’euros, a-t-on appris de source bancaire grecque.

    Selon les chiffres de la Banque de Grèce, ménages et entreprises ont retiré un total de 26,807 milliards d’euros en quatre mois des banques grecques. Fin mars, les dépôts privés s’y montaient à 138,55 milliards d’euros, au plus bas depuis février 2005.

    Et selon les premiers chiffres connus pour avril, la tendance au retrait des capitaux a repris de plus belle.

    http://www.romandie.com/news/Grece-la-BCE-releve-dencore-2-milliards-deuros-le-plafond-de-lELA/591050.rom

  3. DrStef dit :

    Oh my gosh… what’s going on ??

    http://bourse.lefigaro.fr/devises-matieres-premieres/actu-conseils/forte-hausse-des-taux-souverains-de-la-zone-euro-4317177

    Et le grand patron n’est pas la….

    Stef de la-bas.
    30C ici, c’est l’ete… mais ca chauffe en zone euro aussi apparemment.

  4. merio dit :

    « Flingué »?!Un chômage à 3,3%,le pouvoir d’achat le plus élevé au monde,l’immigration la plus forte au monde,il y a encore beaucoup de marge avant que la Suisse ressente la crise mondiale.

    • Philippe dit :

      Attendez la fin de l’année … Les plans de délocalisations sont dans les cartons de plus de 30% des entreprises suisses … Hélas … 2016 risque d’être difficile pour certains.

  5. BA dit :

    Le mois de mai 2015 en Europe :

    Plusieurs succès électoraux des partis anti-européens montrent que les peuples rejettent de plus en plus cette construction européenne.

    En mai 2015, les anti-européens sont dans une dynamique historique.

    Le vent tourne.

    Le vent tourne dans le sens de la déconstruction européenne.

    1- Allemagne :

    Allemagne : victoire amère des sociaux-démocrates à Brême, percée des anti-euros.

    lepoint.fr/monde/allemagne-victoire-amere-des-sociaux-democrates-a-breme-percee-des-anti-euros-10-05-2015-1927561_24.php

    2- Pologne :

    Pologne : le candidat conservateur eurosceptique devance le président sortant au premier tour.

    Le candidat conservateur eurosceptique, Andrzej Duda, a créé la surprise en arrivant en tête au premier tour de l’élection présidentielle en Pologne, dimanche 10 mai, selon un sondage de sortie des urnes publié après la fermeture des bureaux de vote, en début de soirée.

    3- Royaume-Uni :

    Elections au Royaume-Uni : « Un Brexit serait dévastateur pour l’Europe. »

    Avec sa promesse d’organiser un référendum en 2016 ou 2017 sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE, David Cameron mène son pays et l’Europe à « la catastrophe », s’alarme Denis MacShane, ex-ministre travailliste des Affaires européennes.

    4- Finlande :

    L’extrême droite finlandaise sur le point d’entrer au gouvernement.

    Sauf surprise, le parti populiste d’extrême droite des Vrais Finlandais va entrer pour la première fois de son histoire au pouvoir en Finlande. Le probable futur premier ministre, le centriste Juha Sipilä, a confirmé, jeudi 7 mai, qu’il allait entamer des négociations sur un programme de coalition avec ce parti, arrivé deuxième lors des élections législatives du 19 avril. Le leader charismatique du parti, Timo Soini, devrait dès lors réaliser son rêve et devenir ministre, probablement des finances ou des affaires étrangères.

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/05/07/l-extreme-droite-finlandaise-sur-le-point-d-entrer-au-gouvernement_4629766_3214.html

Commenter