3 juin 2015 48

Croissance américaine / désordres dans la zone €

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

La croissance s’annonce solide aux Etats-Unis, c’est-à-dire normale, proche de son potentiel optimal sans inflation sur de bons fondamentaux, cf. mes analyses, les indicateurs fiables et les déclarations des gens de la Fed… mais il n’en est pas de même dans la zone euro où le plus grand désordre règne…

Ainsi, hier mardi 2 juin, les rendements des bons des Trésors de la zone euro, dont ceux du Bund (passant de 0,544 % à 0,721 % !), ont rebondi fortement dans cette attente et à la suite d’informations rendant possible un Grexit reporté à une date ultérieure,

Document 1 :

L’écart entre les rendements du Bund et du Schatz a lui aussi rebondi fortement,

Document 2 :

Par comparaison, les écarts entre les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans sont nettement inférieurs à ceux de leurs homologues allemands qui sont anormalement élastiques car les risques de Grexit et les mauvais fondamentaux euro-zonards engendrent des réactions exacerbées de la part des investisseurs, en particulier américains,

Document 3 :

Les rendements du Bund sont dorénavant largement sortis de leur bande de fluctuation longue depuis le mois de juillet 2007 !

Document 4 :

Les bons fondamentaux de la croissance américaine devraient entrainer l’augmentation des taux selon les courbes de tendances polynomiales d’ordre 6… sauf si le désordre s’accentue dans la zone euro par un Grexit prévisible,

Document 5 :

Les rendements des bons du Trésor américain sont bien calés dans leur bande de fluctuation hors des grands dangers, prêts à repartir dans leurs bandes de fluctuations optimales,

Document 6 :

L’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans reste donc sous la barre critique des 200 points de base depuis l’été 2011 grâce à l’€-crise, après les grands turbulences initiées par le bombardier furtif B-2, Ben Bernanke,

Document 7 :

Tout va bien, donc, pour les Américains, grâce à ces idiots utiles d’heureux euro-zonards !

Le plus drôle est que le fameux QE des Marioles de la BCE ne sert à rien du tout : les taux euro-zonards ont augmenté car ils sont entrainés par ceux des Etats-Unis, les banques ne prêtent pas l’argent qu’elles ont et qu’elles empruntent à la BCE, les entreprises euro-zonardes investissent et placent leur trésorerie à l’étranger, les prix n’augmentent pas à cause d’une concurrence internationale de plus en plus forte…

Mots-clés: , , , , , ,

48 réponses à “Croissance américaine / désordres dans la zone €”

  1. [...] bons fondamentaux de la croissance américaine devraient entrainer l’augmentation des …VOIR LA SUITE (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); jQuery.ajax({url: [...]

  2. BA dit :

    Le 5 juin, la Grèce doit rembourser 302,833 millions d’euros au FMI.
    Le 12 juin, la Grèce doit rembourser 340,687 millions d’euros au FMI.
    Le 16 juin, 567,812 millions d’euros.
    Le 19 juin, 340,687 millions d’euros.
    Total : en juin, la Grèce doit rembourser 1,552 milliards d’euros au FMI.

    Mais il y a un petit problème : la Grèce est en faillite.

    Solution ( ? ) au problème :

    Jeudi 4 juin, c’est-à-dire la veille de l’échéance fatale du 5 juin, la Grèce annonce qu’elle remboursera au FMI les quatre échéances EN UNE SEULE FOIS, le mardi 30 juin.

    «Les autorités grecques ont informé jeudi le Fonds monétaire international (FMI) qu’elles allaient regrouper les quatre échéances de juin en une seule, qui est maintenant celle du 30 juin», a indiqué le porte-parole de l’institution, Gerry Rice, à Washington.

    Question :

    la Grèce sera-t-elle capable de rembourser 1,552 milliard d’euros au FMI le mardi 30 juin ?

    Et, si oui, avec quel argent ?

    Quel suspens !

    Mais quel suspens !

    (Rappel : au total, la Grèce doit rembourser 32,1 milliards d’euros au FMI.)

  3. Glude dit :

    Vous devriez publier plus souvent sur Contrepoints, les commentaires sont amusants…

  4. H. dit :

    Bonjour,

    Athènes, par la voie de Tsipras, refuse le plan « absurde » proposé par la BCE et le FMI. Les taux à dix ans ont connu cette semaine une remontée conséquente. Le début de la fin ou la fin du début en attendant pire?

    Bonne journée

  5. CALLA dit :

    Vous pouvez nous faire un article sur la croissance US au Q1 ?

    P.S: en évitant de parler météo bien évidemment.

    Bien cordialement.

  6. diogene dit :

    Croissance solide uax US, qui ne concerne apparememnt pas les salariés US (taux de chomage officiel de 5,5% une fois que l’on a viré 100 millions d’américains des stats) et salaire moyen en baisse constante, pas l’industrie du gaz de schiste non plus dont le nb de puits d’extraction baisse de 50%, pas l’équivalent de la grande distribution non plus qui enregistre des fermetures de commerce à un ryhtme soutenu, peut être Wall Street finalement et les banquiers, pour eux tout va bien.

  7. BA dit :

    Vendredi 12 juin 2015 :

    Jean-Christophe Lagarde estime que la Grèce doit sortir de la zone euro

    Le président de l’UDI estime qu’accorder une nouvelle aide à la grèce, « c’est un peu comme si on faisait un massage cardiaque à un cadavre ».

    Le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, a prôné vendredi la sortie de la Grèce de la zone euro, dans son propre intérêt. Le programme du Premier ministre, Alexis Tsipras, est « inapplicable » et les mesures exigées d’Athènes insupportables sans une « monnaie faible pour retrouver de la compétitivité », a-t-il en effet estimé sur Europe 1.

    Interrogé sur les négociations entre la Grèce et l’UE, le FMI et ses autres créanciers, Jean-Christophe Lagarde a répondu : « Je crois qu’on se trompe absolument, c’est un peu comme si on faisait un massage cardiaque à un cadavre. On est en train de parler technique alors qu’il y a un problème politique. »

    « M. Tsipras s’est fait élire avec un programme inapplicable s’il veut rester dans la zone euro. Je dis très clairement que je pense que pour que la Grèce s’en sorte, elle a besoin de ne pas avoir une monnaie aussi forte que l’euro, elle doit sortir de la zone euro pour pouvoir, avec une monnaie faible, retrouver de la compétitivité économique, procéder à des dévaluations », a poursuivi le député de Seine-Saint-Denis.

    « Valéry Giscard d’Estaing dit la même chose que moi : donner une bouffée d’air à la Grèce, c’est la faire sortir de la zone euro, lui permettre d’avoir une monnaie plus faible qui redonne une chance à son économie. Et si un jour, elle a à la fois un système politique, économique et fiscal stable et qu’elle veut revenir, bienvenue », a ajouté Christophe Lagarde.

    « Organisons la sortie amicale de la zone euro », a insisté le président de l’UDI. « Les Grecs aujourd’hui souffrent beaucoup plus de ne pas avoir la capacité de rebondir économiquement. Les mesures qu’on leur demande les étranglent, c’est une réalité. »

    http://www.lepoint.fr/economie/lagarde-estime-que-la-grece-doit-sortir-de-la-zone-euro-12-06-2015-1935764_28.php

  8. BA dit :

    Vendredi 12 juin 2015 :

    Le Cac 40 s’enfonce, les discussions techniques sont closes pour Athènes.

    La Bourse de Paris s’enfonce à la suite des déclarations d’un responsable du gouvernement grec indiquant que les discussions sont terminées au niveau technique.

    http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/actus-des-marches/infos-marches/le-cac-40-s-enfonce-la-grece-rompt-les-discussions-techniques-1059925.php

    Grèce :

    La bourse d’Athènes s’effondre de 4,60 %.

  9. BA dit :

    Vendredi 12 juin 2015, vers 15 heures 45 :

    ALERTE – La zone euro a discuté du scénario d’un défaut grec.

    http://www.romandie.com/news/ALERTE–La-zone-euro-a-discute-du-scenario-dun-defaut-grec/602117.rom

    Grèce :

    La bourse d’Athènes s’effondre de 6,06 %.

  10. Homer dit :

    Le monde politique refuse de dire la véritéAu lieu d’éduquer la population et de la rendre consciente de certains risques, le monde politique continue de prétendre, comme vient de le faire l’ineffable Ministre Rebsamen, que «La France ne connaît pas et ne connaîtra pas l’austérité avec François Hollande ». C’est l’inconscience qui me fait peur. Pas les dangers eux-mêmes. 75 milliards d’euros ont été transférés aux entreprises contre une fausse déclaration  du Président du Medef que cela était nécessaire pour créer 1.000.000 d’emplois. En lieu et place de cette croissance, la France a perdu 600.000 emplois en cinq ans.Pendant ce temps-là, l’emploi américain augmente: 280.000 jobs créés en mai consolident le taux de chômage à 5.5%. L’économie américaine se porte de mieux en mieux, le potentiel ralentissement est désormais écarté et de plus, la Fed compte remonter ses taux. La rémunération et le risque des investisseurs semblent tenir un bon équilibre.  La non-rémunération des risques et l’illiquidité de plus en plus inhérente au marché des obligations européennes, poussent les investisseurs hors d’Europe. Est-ce vraiment l’objectif ?

    Georges Ugeux -Démystifier la Finance.

    • Deres dit :

      En premier, le CICE est très loin des chiffres que vous donnez. En effet, le gouvernement mêle sciement les chiffres annuels qui augmentent lentement et l’effet total jusqu’en 2017, qui est hypothétique au passage. Ce qui est certain est que le CICE n’arrive pas à la hauteur des hausses d’impôts sur els entreprises ET les particuliers de ces trois dernières années.

      Donc la réalité est que malgré la CICE, le taux de prélèvement du pays continue à augmenter régulièrement. le PIB ne peut donc que diminuer en l’absence de réformes structurelles et d’une confiscation de plus en plus grande de la richesse par l’Etat pour ses propres objectifs.

  11. polo dit :

    oui BA, pourtant ses Valéry Giscard d’ Estaing qui avait pousser l’Europe à accepter de faire rentrer la Grèce dans la zone euro et maintenant ses le premier à vouloir la sortir

  12. BA dit :

    Samedi 13 juin 2015 :

    Grèce : le scénario du défaut de paiement se précise.

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/06/13/grece-le-scenario-du-defaut-de-paiement-se-precise_4653522_3234.html

    Rappel :

    En Grèce, le bank run s’accélère.

    Le graphique du bank run est ici :

    http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-05-29/greek-bank-deposits-bleeding-worsens-in-april#media-1

  13. BA dit :

    En Grèce, le bank run s’accélère.

    Ces cinq derniers mois, les Grecs ont retiré 35 milliards d’euros hors des banques grecques.

    Ces 35 milliards d’euros représentent 30 % des dépôts !

    Lundi 15 juin 2015 :

    Grèce : après l’Etat, S&P baisse la note des banques.

    http://www.romandie.com/news/Grece-apres-lEtat-SP-baisse-la-note-des-banques/602558.rom

  14. Glude dit :

    Les taux €-zonards continuent a monter et les actions US ne bougent pas tellement…

  15. BA dit :

    Mercredi 17 juin 2015 :

    Grèce : sans accord avec les créanciers, le pays sortira de l’euro et sans doute de l’UE.

    La Banque de Grèce a mis en garde mercredi contre un échec des discussions entre Athènes et ses créanciers sur la poursuite du financement du pays, qui conduirait selon elle à un défaut de paiement, une sortie de la zone euro et, « probablement », de l’Union européenne.

    « L’incapacité à parvenir à un accord marquerait le début d’un chemin douloureux qui mènerait d’abord à un défaut de paiement de la Grèce puis, au bout du compte, à la sortie du pays de la zone euro et, très probablement, de l’Union européenne », écrit la Banque centrale grecque dans son rapport annuel sur l’économie du pays rendu public mercredi.

    http://www.boursorama.com/actualites/grece-sans-accord-avec-les-creanciers-le-pays-sortira-de-l-euro-et-sans-doute-de-l-ue-8d261f010b69e1e80c654497b70f19b0

  16. BA dit :

    Selon un sondage publié dans « Die Zeit », 28 % des Allemands sont opposés au Grexit.

    58 % des Allemands sont favorables au Grexit.

    Autrement dit : 58 % des Allemands veulent que la Grèce sorte de la zone euro.

    Mercredi 17 juin 2015 :

    en Allemagne, le principal créancier européen de la Grèce, l’opinion publique devient de plus en plus hostile à la Grèce. Un sondage de l’institut Yougov, publié mercredi matin dans le quotidien « Die Zeit », montre que 58% des Allemands se prononcent pour un « Grexit », contre 28% qui s’y opposent et 14% qui n’émettent pas d’opinion sur le sujet.

    http://www.boursier.com/actualites/economie/grece-fini-de-jouer-28340.html

  17. BA dit :

    En Grèce, le bank run s’accélère.

    Jeudi 18 juin 2015 :

    Les retraits des banques grecques s’accélèrent.

    Les retraits des banques grecques s’accélèrent depuis le blocage le week-end dernier des négociations entre Athènes et ses créanciers, a-t-on appris jeudi de sources bancaires.

    Les déposants ont retiré deux milliards d’euros sur les trois premiers jours de la semaine, soit environ 1,5% du montant total des comptes des banques du pays, qui s’élevait à 133,6 milliards d’euros fin avril, ont précisé les sources.

    http://www.challenges.fr/entreprise/20150618.REU9136/les-retraits-des-banques-grecques-s-accelerent.html

    Conséquence de ce bank run : les banques grecques sont en faillite.

    Vendredi 19 juin 2015, vers 8 heures du matin :

    ALERTE – Grèce : réunion d’urgence vendredi à la BCE pour accroître les financements aux banques.

  18. Laurent dit :

    Vous nous manquez , Monsieur Chevallier .

  19. Bernard dit :

    Mais si, mais si…
    Il y a sûrement des raisons à ce que vous ne publiez plus…
    Vous leur faites si peur que ça?
    A mon avis, le plus gros risque pour les marchés c’est de garder la Grèce dans l ‘euro !!
    Bon courage !

  20. Marc dit :

    Faut-il brûler de l’encens et sacrifier un poulet, pour en finir avec ce silence ?

  21. Darley dit :

    Bonjour Monsieur Chevallier

    La croissance américaine n’est pas exactement au beau fixe : elle a quasiment été divisée par deux en vingt ans :
    http://davidstockmanscontracorner.com/theres-something-wrong-with-growth-all-around-the-planet-its-the-serial-bubble-age-since-1995/
    Et encore cette analyse ne tient pas compte de l’évolution public/privé – c’est probablement pire si l’on regarde le secteur privé (à confirmer, je n’ai pas vérifié les chiffres).

    Autant je partage votre point de vue sur l’Europe, autant je n’arrive pas à vous suivre sur les États-Unis. Quant à la politique de la Fed, je la qualifierais plutôt de néo-kéneysienne que de monétariste – les taux sont systématiquement trop bas depuis Greenspan a succédé à Volker :
    http://davidstockmanscontracorner.com/c-suite-gamblers-the-real-dumb-money-inflating-the-bubble/

    Bien à vous.

  22. ratel dit :

    bonjour.
    Nous ferons tout pour éviter un Chevallierxit !

  23. BA dit :

    Tsipras vient de rejeter les propositions de la troïka.
    Conséquences :
    – il n’y aura pas d’accord entre la troïka et la Grèce ;
    – la Grèce sera incapable de rembourser le FMI le mardi 30 juin ;
    – la Grèce sera en défaut de paiement vis-à-vis du FMI le 30 juin ;
    – la troïka ne prêtera pas 7,2 milliards d’euros à la Grèce ;
    – les conséquences de la faillite de la Grèce sont tellement gigantesques que Tsipras a besoin de montrer que c’est tout le peuple grec qui dit « non » aux propositions de la troïka ;
    – Tsipras va demander par référendum au peuple si il dit « oui » ou « non » aux propositions de la troïka ;
    – samedi 27 juin, le vice-premier ministre Yannis Dragassakis et le vice-ministre des Affaires étrangères Euclide Tsakalotos vont rencontrer le Président de la BCE Mario Draghi pour préparer le plan B ;
    – dans les semaines qui viennent, le peuple grec va répondre « non », et l’Europe va devoir gérer la sortie de la Grèce de la zone euro ;
    – les peuples européens vont maintenant devoir préparer l’après-euro ;
    – en Europe, nous sommes en train de vivre les journées les plus importantes depuis l’effondrement de l’URSS.

    Samedi 27 juin 2015 :

    Grèce : Tsipras annonce un référendum pour le dimanche 5 juillet.

    http://www.romandie.com/news/Grece–Tsipras-annonce-un-referendum-pour-le-dimanche-5-juillet/606633.rom

  24. BA dit :

    Le retour de l’Histoire.

    Dimanche 28 juin 2015 :

    Je recopie trois titres d’actualité sur le site romandie.com

    Ces trois titres sont ahurissants.

    On a l’impression que l’Histoire accélère comme un torrent qui dévalerait une montagne.

    ALERTE – Grèce : un Grexit presque inévitable.

    Le ministre autrichien des Finances a estimé dimanche qu’une sortie de la Grèce de la zone euro semblait presque inévitable, après le refus des ministres des Finances de l’Eurogroupe de prolonger le programme d’aide grec.

    ALERTE – Athènes envisage la fermeture des banques lundi (Varoufakis).

    Le gouvernement grec envisagera ce dimanche la mise en place de mesures de contrôle des capitaux et la fermeture des banques du pays lundi. Le ministre des Finances Yanis Varoufakis l’a annoncé à la BBC.

    ALERTE – Berlin recommande aux Allemands se rendant en Grèce de prévoir suffisamment d’argent liquide.

    http://www.romandie.com/news/

  25. Glude dit :

    Champagne !!! C’est la fête de l’Euro

  26. GWDLF dit :

    @jpchevalier
    Exact, car en religion tout est sacré.
    Mettez vous a leur place, ils vont savoir que le Père Noël, ça n’existe pas et pourtant ils y croyaient fort.

  27. BA dit :

    L’économiste danois Jens Nordvig a répertorié qu’entre 1918 et 2012 quelque 67 unions monétaires ont volé en éclat. Toutes les tentatives d’États indépendants de constituer une monnaie commune unique ont fini par échouer. On ne connaît pas de contre-exemple.

    Lisez cet article fondamental :

    http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/06/29/31007-20150629ARTFIG00142-referendum-grec-vie-et-mort-des-unions-monetaires.php

  28. stenka dit :

    Bonjour,

    C’est même sûr que ce n’est pas la fin.
    La faillite déclencherait les CDS, c’est à dire un tsunami financier mondial de plusieurs centaines de milliards d’euros et un beau bordel.
    Donc tout va être fait pour éviter cela. et ce n’est pas 1 milliard € de plus pour la Grèce qui doivent empêcher le système actuel de perdurer.
    Les politiques se ravisent depuis la fin du week-end, étant « aux ordres  » du système financier.
    Poker gagnant pour TSIPRAS.

  29. Glude dit :

    Le piège se referme, les taux d’intérêts euro-zonards vont remonter…

  30. Andrea dit :

    Que se passera-t-il si la BCE arrête demain son programme ELA ?

    Les banques grecques seront-elles en faillite ?

  31. merio dit :

    S’ils arrivent à se mettre d’accord pour rester dans l’Euro,plus aucuns pays ne quittera l’Europe et surtout l’Euro!

  32. DrStef dit :

    Charles Wyplosz europhile: pas du tout d’accord avec ses conclusions, mais il y a ~50% de bon:
    http://www.telos-eu.com/fr/europe/quelle-politique-economique-pour-la-grece-une-repo.html

    Je ne suis pas sur que qqn a poste le dernier Charles Gave ici. Au cas ou:
    http://institutdeslibertes.org/grece-enfin-des-bonnes-nouvelles/

    100% en accord avec le grand Charles sur la Grece et la zone euro. Et puis la prose du grand Charles c’est aussi clair que du JP Chevallier meme s’ils ne sont pas toujour d’accord. :-)

    A ce sujet ou est donc passe le maitre des lieux? Il n’est pas malade au moins? :O
    On s’inquiete de ce cote-ci de l’Atlantique

    Cheers :-)
    Stef du Canada

  33. Artiste dit :

    Que se pass t’il ? plus d’analyse le phare s’est éteint , les eceuils ont disparus , tout va bien ? curieux silence.

Commenter