30 juin 2015 10

Grèce, €, fondamentaux : quelques rappels utiles…

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Non classé

Je suis peu disponible depuis quelque semaines, assez pour suivre l’actualité mais pas assez pour écrire sur certains sujets…

De toute façon, j’ai déjà tout écrit sur ce qui se passe, sauf quelques modalités dépendant des décisions des hommes et des femmes politiques, qu’il est impossible de prédire.

Tout va bien, les cigales sont de retour et merci aux personnes qui suivent quand même mon site !

Suite de cet article dès que possible…

10 réponses à “Grèce, €, fondamentaux : quelques rappels utiles…”

  1. jerome dit :

    Merci pour vos analyses toujours pertinentes et bonnes vacances si vous avez décidé de faire la cigale !

  2. Touiti dit :

    Ah!
    Quelle satisfaction de vous retrouver, une barre qui tient le cap dans ce marasme médiatique qui tombe dans le pathos avec nos « compatriotes grecs ».

  3. H. dit :

    Bonsoir,

    Vivement la suite. La période est tellement passionnante.

    Bonne soirée

  4. Glude dit :

    Yes!
    On a hâte de vous lire!!

  5. MJ dit :

    les grecs pourraient valoriser le Parthenon à la valeur de leur dette et le vendre.
    assortie d’une clause de protection de leurs monuments pour qu’il reste en place.
    reste à trouver un acheteur.
    ça pourrait donner des idées à nos politoc pour faire de même avec la tour eiffel.
    ça ferait le kilo de fer puddlé à 10 fois le prix de l’or….

  6. BA dit :

    Mercredi 1er juillet 2015 :

    La Grèce se déclare en défaut de paiement vis-à-vis du FMI.

    Athènes devra donc désormais se passer de l’argent de ses créanciers publics puisque le volet européen du plan de sauvetage a par ailleurs expiré mardi. La Grèce ne devra plus sa survie financière qu’à l’aide d’urgence ELA fournie à ses banques par la Banque centrale européenne.

    Cet incident de paiement constitue un sérieux revers pour la crédibilité du FMI, qui n’avait plus enregistré de défaut de paiement depuis 2001 avec le Zimbabwe et qui a accordé à la Grèce le plus grand prêt de son histoire.

    Rappel :

    Depuis 1918, il y a eu 67 créations d’union monétaire. Et à chaque fois, l’union monétaire a fini par éclater.

    67 tentatives … et au final 67 explosions.

    L’économiste danois Jens Nordvig a répertorié qu’entre 1918 et 2012 quelque 67 unions monétaires ont volé en éclat. Toutes les tentatives d’États indépendants de constituer une monnaie commune unique ont fini par échouer. On ne connaît pas de contre-exemple.

    http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/06/29/31007-20150629ARTFIG00142-referendum-grec-vie-et-mort-des-unions-monetaires.php

  7. merio dit :

    Merckel a bien raison de pas rentrer en discussion avant le référendum,car si c’est oui Tsipras dégage et il vont pouvoir serrer la vis avec les Grecques et si c’est non les Allemands reviennent à la table des négociations et cède un peu selon le résultat des votations.

Commenter