1 juin 2015 3

PMI France socialiste / USA (mai)

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

Les derniers chiffres du PMI manufacturier montrent une fois de plus la grande réussite du modèle social, en fait socialiste français que le monde entier nous envie parait-il alors que dans la plupart des autres pays les mentalités et les lois évoluent vers davantage de libéralisme, du moins avec moins de rigidités héritées du socialisme larvé qui dominait avant la dernière crise,

Document 1 :

Chris Williamson, Chief Economist à Markit confirme, dans son commentaire sur l’Europe, l’absence de croissance en France :

Document 2:

En fait, des pays comme l’Espagne et l’Italie ont effectué en relative douceur un ersatz de dévaluation car les prix des produits y sont généralement inférieurs aux produits équivalents qui sont constatés dans d’autres pays comme la France et l’Allemagne, ce qu’aucun indicateur global a priori ne permet de mettre en évidence.

Par ailleurs, l’inflation est encore à son niveau optimal aux Etats-Unis >: exactement dans le milieu de la bande idéale comprise entre 1,0 et 1,5 % pour ce qui concerne le PCE:PILFE, alors que la déflation touche la plupart des produits français,

Document 3 :

Cliquer ici pour lire les commentaires édifiants et terrifiants de Markit sur la France et l’Europe.

Mots-clés: , , ,

3 réponses à “PMI France socialiste / USA (mai)”

  1. Glude dit :

    Ça commence à faire pas mal de signes en faveur de la croissance aux US.

  2. BA dit :

    Chômage en avril 2015 : record historique battu.

    Chômage : catégories A, B, C, D, E :

    France métropolitaine :

    5 997 800 inscrits à Pôle Emploi. Record historique battu.

    France entière, y compris l’outre-mer :

    6 327 700 inscrits à Pôle Emploi. Record historique battu.

    Variation sur un mois : + 0,8 %

    Variation sur un an : + 5,7 %

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-LJ23SM.pdf

  3. Deres dit :

    Cela ne risque pas de s’améliorer en France …
    L’année prochaine le gouvernement ajoute au fardeau des entreprises le compte pénibilité et des instances salariales externes pour les TPE, Si vous ajouter que l’investissement public va probablement encore chuter de 7% comme en 2014 pour compenser la hausse continue des dépenses de structure , l’incertitude liée aux annonces de fusion IR/CSG pour 2016 et la fameuse intensification de la répression contre la fraude qui va commencé à apparaître entre autre sur les versements de CICE, les entreprises ne risque pas d’investir ou d’embaucher … Je ne parle même pas des hausse de prélèvements déguisés qui se prépare (pastilles écologique payante, bonus/malus avec recettes importantes, hausse EDF, GDF, …)

Commenter