24 juillet 2015 0

Banques américaines, 2° trimestre 2015

Rédigé par dans la rubrique Banques : Banques américaines :

Les 8 plus grandes banques américaines présentant un risque systémique d’après la liste retenue par la BRI ont un leverage global de 12,7 correspondant à un ratio Core Tier 1 réel de 7,9 % en légère amélioration par rapport à la fin de l’année dernière,

Document 1 :

2015 Q2CitigroupGoldman SachsWells FargoBank of AmericaMorgan Stanley
1 Assets1 827,108601 720,622 149,03825,253
2 Equity205,47287,654189,558251,65967,518
3 Preferred st13,96811,221,64922,2737,52
4 Goodwill23,0124,16625,70569,7759,74
5 Tangible eq168,49272,288142,204159,61150,258
6 Liabilities1 658,60787,7121 578,411 989,42774,995
7 Leverage (µ)9,8410,911,112,515,4
8 Core Tier 1 (%)10,169,2986,5

Sommes en milliards de dollars.

Il faudrait augmenter les véritables capitaux propres (c’est-à-dire l’actif net tangible constitué des capitaux propres diminué des actions de préférence et des écarts d’acquisition, sans les minoritaires) de 208 milliards de dollars pour que ces 8 big banks respectent les règles prudentielles d’endettement édictées par ce bon vieux Greenspan, à savoir un leverage inférieur à 10 selon cette méthode de calcul, le dénominateur étant le total des dettes, c’est-à-dire celui du bilan moins l’actif tangible,

Document 2 :

2015 Q2JPMorganState StreetBk of New York MellonTotal
1 Assets2 449,60294,571396,52510 522,69
2 Equity216,28721,538,271 077,92
3 Preferred st24,9182,2122,552106,292
4 Goodwill47,4765,72917,807203,41
5 Tangible eq143,89313,55917,911768,216
6 Liabilities2 305,71281,012378,6149 754,48
7 Leverage (µ)16,0220,721,112,7
8 Core Tier 1 (%)6,244,84,77,88

Les réglementations lourdes et complexes ne servent à rien. La seule intervention de ce bon vieux Greenspan expliquant une fois encore le principe de base des règles bancaires, à savoir que les banques doivent avoir un total de leurs dettes inférieur à 10 fois le montant de leurs véritables capitaux propres a suffi pour que toute la communauté financière et bancaire américaine s’y aligne, ce qui est loin d’être le cas en France !

Au fil du temps, après de fortes turbulences, ces big banks respectent presque ces règles, Citigroup étant la plus performante avec un leverage inférieur à 10.
Le système bancaire américain fonctionne normalement maintenant. Ce n’est pas le cas dans la zone euro.

Par rapport à la fin de l’année dernière, les capitaux propres réels ont augmenté globalement de 10 milliards de dollars pour ces banques et le total des dettes a baissé de 28 milliards, ce qui est parfait.

Une remarque importante : les Américains s’inquiètent de la puissance de leurs grandes banques alors que le total des actifs de leurs 8 plus grandes banques représente 59,5 % du PIB annuel des Etats-Unis (17 700 milliards de dollars environ à la fin du 1° trimestre).

A titre de comparaison, le total des actifs de nos 4 Gos banques (qui sont loin de respecter les règles prudentielles d’endettement) représente plus de 3 fois le PIB annuel de la France, ce qui n’inquiète pas les Français !

Tout est simple.

Cliquer ici pour lire mon article sur les banques américaines fin 2014.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour l'instant.

Commenter