27 juillet 2015 3

UBS 2° trimestre 2015

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques Européennes

UBS ne respecte pas du tout les règles prudentielles d’endettement mais sa situation s’améliore nettement par rapport aux trimestres précédents avec un leverage réel de… 30,4 correspondant à un ratio Core Tier 1 réel de… 3,3 % pour ce dernier trimestre !

Document 1 :

UBS2014 Q2*2014 Q3*2014 Q42015 Q12015 Q2
1 Assets982,6051 049,261 062,481 048,85950,168
2 Equity49,60550,82450,60852,35950,211
3 Deductions--14,88216,28613,704
4 Goodwill19,01520,7776,7856,5076,242
5 Tangible eq30,5930,04728,94129,56630,265
6 Liabilities952,0151 019,211 033,541 019,28919,903
7 Leverage (µ)31,133,935,734,530,4
8 Core Tier 1 (%)3,22,92,82,93,3

Sommes en milliards de francs suisses (données homogènes depuis les 3 derniers trimestres).

Un petit rappel : la banque des frères Lehman a fait faillite avec un leverage de 32 !

UBS publie les éléments permettant de calculer le véritable leverage, c’est-à-dire le rapport entre le total des dettes et le montant réel des capitaux propres (ou actifs tangibles), ce qui fait clairement apparaitre que les dirigeants de cette banque ont bien compris qu’il fallait diminuer ces dettes (100 milliards de francs en moins par rapport au trimestre précédent !) et augmenter le montant des capitaux propres réels, ce qui est fait petit à petit depuis ces trois derniers trimestres, mais il reste encore beaucoup de progrès à faire pour respecter les règles prudentielles d’endettement préconisées par ce bon vieux Greenspan à savoir un leverage inférieur à 10 correspondant à un ratio Core Tier 1 supérieur à 10 %,

Document 2 :

Il faudrait augmenter les capitaux propres de 56 milliards de francs suisses ou diminuer le total des dettes de… 620 milliards !

Document 3 :

Si l’amélioration du leverage réel qui s’est produite en ce premier semestre (avec une diminution de 5 points) se poursuit pendant les deux années à venir, UBS respecterait alors les règles prudentielles d’endettement préconisées par ce bon vieux Greenspan, ce qui est positif mais pas certain…

Le manque de réaction des Helvètes face à ce danger potentiel est étonnant.

UBS fait partie des 30 plus grandes banques mondiales présentant un risque systémique, les G-SIBs (Global Systemically Important Banks) précédemment connues en tant que SIFIs (Systemically Important Financial Institutions) du Basel Committee on Banking Supervision (BCBS).

Cliquer ici pour lire le rapport financier du dernier trimestre.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 réponses à “UBS 2° trimestre 2015”

  1. Julien dit :

    C’est sûr que paumer 2 milliards d’equity en un trimestre, c’est unglaublich ^_^
    Liquider 100 milliards d’assets, ça aussi, c’est kolossal !

    C’est quand même du surplace depuis le Q2 2014… mais que se passe-t-il dans cette auguste maison…..
    Je crois qu’on va bientôt pouvoir dire « y’a le feu au lac » ^_^ contrairement à l’adage….

  2. Glude dit :

    Bientôt plus personne pour engraisser ces porcs de fonctionnaires, ça fait plaisir.
    http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-107013-chut-la-france-se-vide-1030472.php

    • jp-chevallier dit :

      Oui, très bien cet article : on « vote avec ses pieds », mais il aurait fallu ajouter que les immigrants sont pour la plupart des Africains et autres sans qualification alors que les émigrants français sont surqualifiés et sur-productifs !

Commenter