25 août 2015 2

Compléments et précisions…

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

Quelques compléments et précisions s’imposent sur mes deux derniers articles…

D’abord, pour ce qui concerne mes prévisions de croissance aux Etats-Unis pour ce 3° trimestre : + 1,9 % d’une année sur l’autre et + 2,7 % par rapport au trimestre précédent en taux annualisé (sur la base de l’évolution des agrégats monétaires) contre 2,3 % dans les deux cas au 2° trimestre.

Ensuite, pour ce qui concerne la comparaison des indices boursiers des différents pays, il est vrai que le DAX a un mode de calcul qui déroge aux règles habituelles car il incorpore curieusement les dividendes versés.
Pour établir des comparaisons fiables entre les grands indices de base, il faut donc prendre en considération le DAX PR qui est son équivalent en prix, sans incorporer les dividendes (comme tous les autres indices).

Dans ce cas, ce DAX PR a augmenté de 45 % sur les 10 dernières années et non pas de 80 % comme je l’ai indiqué sur la base du DAX communément utilisé, ce qui est de toute façon largement supérieur à la performance du CAC qui est globalement nulle sur cette période.

Mots-clés: , , ,

2 réponses à “Compléments et précisions…”

  1. BA dit :

    Chômage en juillet 2015 : record historique battu.

    Chômage : catégories A, B, C, D, E :

    France métropolitaine :

    6 095 800 inscrits à Pôle Emploi.

    France entière, y compris l’outre-mer :

    6 432 200 inscrits à Pôle Emploi.

    Variation sur un mois : + 0,3 %

    Variation sur un an : + 5,9 %

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-PDGB25-2.pdf

  2. polo dit :

    Chacun à sa vision de regarder l’économie, pour ma part une économie est avant tout mathématique , dans une économie performante il y à deux pilier à respecter, le premier ses ce que Monsieur chevalier n’arrête pas de répéter ses les bon fondamentaux qui son création de richesse mais si cette création de richesse n’est pas redistribué d’une manière équitable entre les différente couche de la population cela devient de la dette, ce n’est pas parce ce Monsieur bill gate va ce faire un restaurant qui mangera ce que dix milles personnes mangerons

Commenter