21 septembre 2015 20

FOMC : l’Amérique d’abord !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

Les membres votants du FOMC ont décidé de ne pas augmenter leur taux de base, y compris Dennis Lockhart contrairement à ce qu’il a laissé entendre au vu de l’augmentation des prix (PCE:PILFE) sur les 6 derniers mois.
Cette décision a surpris beaucoup de monde car elle n’est pas logique compte tenu des données concernant la croissance, l’emploi et l’inflation qui sont les objectifs principaux de la Fed (et cf. mes analyses).

Les membres votants du FOMC expliquent dans leur communiqué qu’ils ont tenu compte des risques posés par l’évolution de l’activité économique hors des Etats-Unis, sans les préciser : The Committee continues to see the risks to the outlook for economic activity and the labor market as nearly balanced but is monitoring developments abroad.

Lors de sa conférence de presse, Janet Yellen a précisé que ces risques portaient sur l’évolution de l’activité économique en Chine.
C’est là un leurre, dans le plus pur style de son prédécesseur le bombardier furtif B-2 !

En effet, les risques posés par l’évolution de l’activité économique hors des Etats-Unis ne viennent pas objectivement de la Chine mais de la vieille Europe continentale et plus précisément de la zone de cette monnaie contre nature qu’est l’euro comme le montre clairement l’évolution des rendements des bons des Trésors à 10 ans, ceux du Bund, de la France et de… l’Helvétie (qui lui est arrimée) qui sont sur leur tendance baissière longue depuis juillet 2007, atteignant ou tendant vers zéro voire des valeurs négatives,

Document 1 :

Le plongeon de ces mauvais bons à partir du 1° janvier 2014 coïncide logiquement avec la baisse de l’euro par rapport au dollar (US$) ou autre formulation, avec le renchérissement de ce dollar par rapport aux autres monnaies

Document 2 :

ce qui a eu pour conséquence de faire baisser les chiffres d’affaires et surtout les bénéfices des sociétés des Etats-Unis.

Ce bon vieux Greenspan a toujours dit et répété que pour lui et les autres dirigeants américains, l’essentiel était que l’Amérique garde son leadership sur le Monde libre… et que les bénéfices des entreprises américaines continuent donc à progresser normalement sur leur tendance longue, ce qui fait la Richesse des nations comme l’a fort justement dit jadis Adam Smith.

Les membres votants du FOMC ont décidé de ne pas augmenter leur taux de base dès septembre pour redonner un peu de force à l’euro, c’est-à-dire un peu de faiblesse au dollar et donc un peu de répit ou de force aux bénéfices des entreprises américaines.

Le jeu du chat et de la souris est subtil : pour maximiser son plaisir, le chat a besoin de laisser survivre un peu la souris.
Tout est simple.

Complément : des membres du FOMC sont intervenus à plusieurs reprises depuis le 28 avril pour faire remonter les rendements du Bund pour qu’ils ne suivent pas ceux du 10 ans helvète, cf. mes analyses.

Mots-clés: , , , , , ,

20 réponses à “FOMC : l’Amérique d’abord !”

  1. Glude dit :

    Donc pour enchainer les européens, il faut le faire a petit feu sans qu’ils s’en rendent compte ni qu’ils aient l’idée de s’y opposer…
    Une fois le piège bien refermé il sera trop tard et la légitimité de la domination des riches sur les pauvres sera établie.
    Tant que les babyboomers auront leurs jobs garantis à vie, leur retraite, et leur télé, ils refuseront de même essayer de comprendre.

  2. nolife dit :

    Ou peut-être que l’Amérique n’est pas au fond du gouffre mais n’est pas non plus de santé étincelante comme vous tentez de nous le faire croire.

    Si réellement, les USA croissaient à un rythme de 2 à 3 % avec 5 % de chômage, ils ne gambergeraient pas à relever leur taux de 25 points de base.

    Le taux d’emploi est à un plus bas de 30 ans, la production industrielle est en baisse depuis 9 mois dixit un monétariste comme vous.

    Quand vous dites mauvais bonds, désolé mais les actifs refuge par excellence, c’est le Bund et le Schatz.

    Ensuite, quand ça baisse, ils s’écroulent, quand ça monte, j’imagine qu’ils s’écroulent aussi …

    https://thenextrecession.files.wordpress.com/2014/01/real-median-household-income.png

    Reprise ds salaires vigoureuse comme on le voit …

    http://www.zerohedge.com/sites/default/files/images/user5/imageroot/2014/01/LFP%20Participation.jpg

    Baisse du taux de participation et donc du chômage, pardi !

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/de/Historic_U.S._Homeownership_Rate,_as_of_2014.svg/2000px-Historic_U.S._Homeownership_Rate,_as_of_2014.svg.png

    Retour des classes moyennes propriétaires.

    Sinon je me demande comment vous faites pour savoir ce que la Fed. pense puisque vous balayez d’un revers de main le discours public de Mme Yellen pour nous sortir un discours occulte dont vous avez l’air initié.

    Au fait, vous vantiez les banques US revenues à des ratios de 12 ou aux alentours, où sont passées ces fameuses créances toxiques ? Dans le bilan de la Fed. ? Si on en croit ce que vous nous dites, la Fed a racheté avec l’argent que les banques ont déposé à la Fed ces mêmes créances que les banques devaient vendre.

    http://www.theguardian.com/us-news/2014/nov/17/report-one-in-30-us-children-homeless

    http://www.newsweek.com/child-homelessness-us-reaches-historic-high-report-says-285052

    Presqu’un gamin par classe est Sans domicile

    Pouvez-vous nous parler des prêts étudiants et autres crédits auto subprimes, des bulles Tesla, Twitter, Amazon …

  3. ROQUET dit :

    Bonjour ,
    Ils s’ occupent surtout de faire monter les cours de la bourse pour eviter un krach et continuer d’enrichir les mêmes et certainement pas de leurs économie .

  4. Gil dit :

    Franchement, l’Amérique d’abord ou l’Amérique après, c’est dur à dire. Mais Yellen sait.
    Dans la vie les choses les plus évidentes ne sont-elles pas les mieux démontrées? Il n’y a pas de consensus sur l’etat actuel de l’Amérique. Si le FOMC applique une stratégie que lui seule comprend, il ne faudra pas s’étonner si les choses ne se passent pas comme prévues. L’avenir nous le dira, et vous, monsieur Chevallier, vous risquez votre chemise. Mais vous avez pris position et argumenté, c’est tout à votre honneur.

  5. polo dit :

    Madame Yellen prend le prétexte de la chine pour camoufler les vrais chiffres de la croissance américaine, déjà parler de la chine ce n’est pas ses oignons elle na pas été élue pour sa, elle a été élue pour défendre les intérêts us un point c’est tout, je pense qu’il y aura une remontée des taux de 25 pc voire 50 pc d’ici la fin de l’année parce que elle la dit et ses le minimum crédible de sa parole mais après pour 2016 je verrai bien un qe4, voila mon pronostic

  6. Benoit dit :

    Mr Chevallier, je suis périodiquement vos analyses des bilans bancaires, et votre compétence en la matière est indiscutable….j’apprécie votre humour, un brin ironique, jusqu’à un certain point.
    En revanche, votre « adoration » permanente de l’économie US, sur le thème « Vive l’Amérique, et à bas l’Europe », devient juste, pardonnez-moi, ridicule.
    Vous noyez vos lecteurs sous des tonnes de beaux tableaux, qui vont dans le sens unique que vous souhaitez donner à vos « analyses » (e.g. vive l’économie US…).
    Non, la croissance US ne va pas bien, non, le chômage US n’est pas au plus bas, non, le dollar US n’est plus seul au monde.
    Les dés sont pipés, ils ont toujours été pipé.
    en vrac : Les statistiques sont toutes trafiquées, la performance de la bourse US est une farce. Elle ne claque pas des records grâce aux performances de son industrie et de la consommation de ces abrutis de citoyens, mais grâce à l’argent gratuit qui inonde ce monde financier.
    Les marchés sont truqués : LIBOR, FOREX, Matières Premières (or, argent….), THF….. et il n’existe plus aucun rationnel économique pour expliquer un mouvement.
    Nous assistons à une guerre mondiale des devises : l’Euro tombera certainement avant le dollar, mais le dollar est condamné, c’est une certitude. La dédollarisation du monde est en marche, et c’est irréversible, parce que c’est une volonté.
    La crise dans laquelle le monde se noie tous les jours un peu plus est une crise de la dette.
    Cette dette est largement illégitime et ne profite qu’aux banksters.
    La seule chose qu’ils font (FED, FMI, Banques Centrales,…) c’est acheter du temps, repoussant toujours à demain l’heure des comptes. Mais elle viendra, d’une manière ou d’une autre.
    Le siècle américain (et du dollar) est bel et bien terminé, et ils le savent. Place à l’Asie. La FED, obligée de racheter sa dette dont plus personne ne veut, un jour, se sabordera, pour finir de couler les US….

    Alors dans ce monde financier ou tout n’est qu’illusion, l’analyse de « statistiques » bidonnées me semble bien dérisoire et inutile….

  7. ROQUET dit :

    Bonjour ,
    Vite MME YELLEN un QE 4 les indices boursiers baissent !!!

  8. BA dit :

    Chômage en août 2015 : record historique battu.

    Chômage : catégories A, B, C, D, E :

    France métropolitaine :

    6 116 300 inscrits à Pôle Emploi.

    France entière, y compris l’outre-mer :

    6 452 100 inscrits à Pôle Emploi.

    Variation sur un mois : + 0,3 %

    Variation sur un an : + 6,2 %

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-BVNMK3.pdf

    Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ?

    - « Quand on dit que l’Europe de Maastricht créera des emplois, ça reste vrai. Il se trouve que le traité de Maastricht n’est pas encore appliqué. Lorsqu’il le sera, il est évident qu’il y aura une très forte croissance qui en découlera, car nous aurons un grand espace économique avec une monnaie unique. » (Jacques Attali, sur France 2, débat télévisé « Polémiques » animé par Michèle Cotta)

    - « Si le traité de Maastricht était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)

    - « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)

    - « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)

    - « Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)

    - « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)

    - « C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)

    - « Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)

  9. polo dit :

    l’Amérique au bord du gouffre je suis d’accord avec vous monsieur chevalier, la différence avec vous ses que moi je le pense sérieusement alors que vous ses dit avec humour mais que dire de vieille Europe et du japon que eu ne son pas au bord mais bien dans le gouffre

  10. H. dit :

    Bonjour,

    L’Amérique est au bord du gouffre: http://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/etats-unis-la-croissance-a-rebondi-plus-fort-que-prevu-au-2e-trimestre_1719607.html
    3,9% contre …. 0%! Cherchez l’erreur et l’horreur!

    Bonne soirée

  11. Ji dit :

    Pour les, qui n’y ont jamais foutu les pieds et qui disent que l’Amérique c’est l’enfer,

    Allez donc faire un tour la nuit rue de Rivoli, une des principales artères Parisienne, dortoir et hôtel gratuit à ciel ouvert du modèle français.

    Faites vous aussi la distribution de la soupe Pop place de la république en soirée. Avec la foule de miséreux, etc etc. Depaysement garanti.

    Pourtant ni Lima, ni Lagos, ni… New York. Juste Paris et son pays de vainqueurs.

  12. ROQUET dit :

    Bonjour,
    J’ai quand même l’impression de vivre dans un drôle de pays qui est la FRANCE vous vivez en AMERIQUE ?
    Cordialement.

Commenter